Choix d’une copropriété

Un marché diversifié

La copropriété répond à des attentes diversifiées et à plusieurs aspirations. Elle constitue à cet égard un marché de spécialité. Que l’on songe à habiter seul, en couple ou en famille, il existe des projets convenant à chacun des modes de vie.

Pour illustrer le phénomène, Marc Lacasse, courtier immobilier et porte-parole de la Chambre immobilière du Grand Montréal, cite l’exemple des couples de baby-boomers qui vendent leur maison unifamiliale pour acquérir un appartement en copropriété. Ces derniers, souvent retraités, ont des besoins totalement différents des premiers acheteurs de condo, des personnes généralement plus jeunes qui n’ont pas encore fondé de famille. La copropriété rejoint donc un vaste public d’acheteurs.

Certains retraités vont préférer un appartement en copropriété haut de gamme. Ils recherchent des unités de bonne dimension, situées dans des complexes et assortis d’espaces communs avec piscine, gym et une salle de réception pour accueillir enfants, petits-enfants et amis. Ils apprécient les condos avec chambres d’invités et places de stationnement intérieures, dans un immeuble neuf à deux pas des services de proximité.

En outre, des propriétés situées dans la grande banlieue métropolitaine où la superficie habitable des logements est généralement plus volumineuse (voir tableau des superficies colligées par la CIGM), où l’étendue des espaces verts est plus appréciable et où la quiétude est plus affirmée seront privilégiées.

Aspiration citadine

Les professionnels, des diplômés universitaires en début de carrière, opteront davantage pour une copropriété à l’orée du centre-ville. Ces lieux favorisant l’accès aux voies de transport actif et collectif, assortis d’une dynamique de quartier branché, où les sorties et le divertissement prédominent le quotidien des résidents, proposent des condos de superficie généralement plus modeste qu’en banlieue.

Ces propriétaires seront davantage fascinés par la diversité des espaces communs et l’aspect convivial et pratique de leurs aménagements. La présence d’un chalet urbain avec foyer, d’une table de billard, d’écrans géants, d’un pavillon abritant une piscine et un coin BBQ sur le toit, en passant par l’offre de salons de réception à réserver pour la tenue de fêtes privées, correspondent aux valeurs des plus jeunes générations.

Dans cet esprit, les frais de condo élevés générés par la profusion d’aires communes n’effraient pas ces occupants en quête d’interaction.

Nouveau besoin

Le condo représente également un investissement d’intérêt pour les jeunes familles. Ces dernières choisiront d’emblée un grand appartement de deux à trois chambres à coucher érigé dans un ensemble de quatre à six habitations contiguës assorties de grandes terrasses individuelles. Généralement construites en banlieue, ces propriétés qui s’apparentent parfois à la vie dans un duplex sont entourées d’espaces verts et de parcs municipaux pourvus d’équipements de loisirs pour les enfants. Ces unités constituent un achat avantageux pour qui cherche de l’espace à un prix raisonnable.

On trouve également sur le marché de magnifiques appartements convenant aux personnes séparées ou divorcées qui souhaitent demeurer propriétaire d’un logement. Des lieux d’habitations conviviaux assez grands pour accueillir un ou deux enfants, érigés près des écoles et des services de proximité, voire du lieu de l’ancienne maison unifamiliale, afin de permettre aux parents et aux enfants de continuer à vivre leur routine de quartier.

Tendance observée

Dans le cas d’un achat à court terme, souligne Marc Lacasse, l’acheteur prêtera moins attention aux tendances. L’intérêt pour une fenestration abondante ou la qualité des matériaux de finition s’affirmera davantage dans des projets d’occupation à plus long terme. Or, la plupart des condos d’aujourd’hui proposent de jolis espaces décloisonnés pourvus de pratiques cuisines avec îlots rassembleurs propices à de chaleureuses ambiances.

Au centre des goûts les plus prisés, les espaces ouverts très lumineux, la climatisation centrale et un foyer au gaz gagnent la faveur des acheteurs d’unités en chantier, au même titre que la popularité des volumes de rangement.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.