Conseils d’expert

L’automobile en questions

Notre collaborateur répond aux questions des lecteurs

Se faire rassurer

J’ai une Toyota Corolla 2011 avec 165 000 km au compteur. Les garagistes me disent que je peux facilement la conserver jusqu’à 300 000 km. J’ai lu que c’était une excellente année pour la Corolla. Qu’en pensez-vous ?

— Monique

Puisque vos garagistes ont eu l’occasion de voir votre véhicule, sans doute ont-ils raison. Pour peu qu’un véhicule ait été bien entretenu, il n’est plus rare de voir des kilométrages aussi élevés. Cela s’applique à la Corolla et aussi à plusieurs autres modèles.

On prépare l’été

Je suis à la recherche d’un cabriolet. J’hésite entre une Porsche Boxster S 981 (2013-2015) dernière version avec un flat-6 offerte pour 60 000 $ et une 911 Carrera S 997 (2009-2012) dernière version avec un moteur atmosphérique à quelque 70 000 $. Je me questionne sur la valeur de revente dans un horizon de trois à cinq ans ou à plus long terme (lequel des deux modèles devrait le moins se déprécier), sur la fiabilité et le coût d’entretien et sur le plaisir de conduire (différence entre moteur central et arrière, entre autres) que procurent ces deux véhicules. J’ai déjà possédé une Boxster 2006 que j’ai bien aimée.

— William

À court, à moyen et à long terme, cette 911 aura une valeur ajoutée par rapport à la Boxster. Ces deux véhicules s’avèrent plutôt fiables, mais la 911 risque de vous coûter plus. Les entretiens sont plus coûteux, les pièces de remplacement aussi. Si vous avez déjà expérimenté une Boxster, vous allez apprécier encore davantage la 911 pour son caractère plus affûté, sa polyvalence accrue et sa motricité.

Une occasion à saisir

J’ai 50 ans. Je suis propriétaire d’une Toyota Corolla CE 2009 (293 000 km au compteur). Un ami m’offre la possibilité de racheter sa location d’une Lexus NX300 AWD 2018 (Package Premium, Luxury, Navigation). Le véhicule aura probablement 30 000 km au moment où il cédera sa location à Lexus. Je me suis acheté un terrain à 150 km de ma résidence actuelle. J’aurai à transporter une petite remorque (avec maximum 800 lb de chargement) entre le terrain (futur chalet) et ma résidence. Le prix de la reprise de location est de 23 000 $ (plus taxes). Comme j’ai toujours aimé les produits Toyota (j’ai eu une Tercel et deux Corolla), je suis attiré par Lexus et j’y vois un gage de qualité, de confort et de durabilité. J’aime conserver mon véhicule plus de 10 ans généralement. Trouvez-vous que cela pourrait être pour moi une occasion à saisir ?

— Louis B.

Si le prix indiqué est le bon, alors cela représente en effet une bonne affaire. D’autant que la capacité de remorquage du NX300 est largement supérieure à vos besoins (2000 livres). Il s’agit aussi en fait d’un véhicule fiable et durable.

Le bon compromis

Je cherche à me départir de ma Kia Optima hybride 2012 pour acquérir un VUS. Je roule environ 15 000 km par année. J’aime conduire et accélérer dans les courbes. Nous vivons à deux et l’espace de chargement n’est pas mon premier critère, mais l’économie, la fiabilité, l’agrément de conduite et le confort sont importants. Je pourrais me procurer un Mazda CX-5 GT 2018 (moteur atmosphérique) avec le groupe technologique et 40 000 km au compteur pour 6000 $ de moins que sa valeur actuelle sur le marché (retour de location du propriétaire connu), que je pourrais conserver de cinq à sept ans. Ou je pourrais aussi attendre trois ans et acheter de nouveau un CX-5 Signature 2021 turbo (du même propriétaire), qui aura alors également environ 40 000 km au compteur. Je suis également sur une liste d’attente pour un Toyota RAV4 Prime SE, que je conserverais 10 ans. Le RAV4 Prime est plus puissant, mais j’ignore si le plaisir de conduite est supérieur aux versions régulières ou hybride et s’il est inférieur au CX-5. [...] Quelle est votre opinion compte tenu de mes critères, de l’investissement et des économies ?

— René G.

En tenant compte de vos critères, le RAV4 est le meilleur choix. Le plus homogène à tout le moins. Pour l’agrément de conduite, vous avez raison de penser que le Mazda est supérieur, mais celui-ci se trouve à la remorque de Toyota dans les autres domaines (fiabilité, valeur résiduelle, durabilité).

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.