Semaine du 18 au 24 mai

Mémento

Rappel de quelques événements marquants qui se sont produits au fil du temps entre le 18 et le 24 mai

22 mai 1970 

Le Canadien échange Ernie Hicke 

Ernie qui ? D’apparence anodine, cet échange du directeur général Sam Pollock a changé le destin du Canadien. Ce jour-là, sous prétexte de faire le ménage dans les rangs mineurs, Pollock avait échangé plusieurs joueurs aux faibles équipes de l’Ouest. Les Seals d’Oakland avaient acquis le premier choix du Canadien (Chris Oddleifson) et Ernie Hicke en échange du défenseur François Lacombe et de leur premier choix. Le frère de Hicke, Bill, jouait déjà à Oakland depuis trois saisons et était un de leurs meilleurs attaquants. Il provenait aussi de l’organisation du Canadien. Pollock convoitait surtout le premier choix des Seals, car les deux meilleurs espoirs du repêchage suivant étaient Guy Lafleur et Marcel Dionne. Son pari a payé. Les Seals ont fini bons derniers et le Canadien a sélectionné Lafleur. Hicke a joué deux saisons en Californie. Lacombe n’a fait que passer dans l’organisation du CH. Oddleifson a eu une carrière honnête. Et Guy Lafleur… Nul besoin de dire que le Canadien a eu le meilleur dans l’échange.

21 mai 1904 

Naissance de la FIFA 

Rue Saint-Honoré à Paris, Robert Guérin, arbitre, entraîneur et journaliste sportif, réunit les émissaires de huit nations (France, Belgique, Danemark, Pays-Bas, Espagne, Suède, Suisse et Allemagne) pour fonder la Fédération internationale de football (association), mieux connue sous l’acronyme de FIFA. Le nom en français reste partout dans le monde. L’association sans but lucratif a connu une expansion phénoménale et compte actuellement 211 nations dans ses rangs et génère plus de 1 milliard en revenus. 

La première compétition entre les nations membres de la FIFA a lieu aux Jeux olympiques de Londres en 1908 et elle est couronnée d’un grand succès. La première Coupe du monde sera tenue en 1930 en Uruguay, qui fête alors son centenaire. Le Canada s’est joint à la FIFA en 1913.

24 mai 1935 

Et la lumière fut… 

Les Reds de Cincinnati, une équipe de bas de classement, battent les Phillies par la marque de 2-1. La partie n’a rien d’exceptionnel sinon qu’il s’agit de la première partie jouée en soirée dans le Baseball majeur. Un nouveau système d’éclairage installé au Crosley Field permet cette nouveauté dans la ligue majeure. La pratique a pourtant débuté cinq ans plus tôt dans les mineures. 

Vingt-cinq mille spectateurs se déplacent pour assister à cette première. Les lampes sont allumées symboliquement par le président Roosevelt à partir de Washington. Flairant la bonne affaire, les Reds disputent un match sous les projecteurs contre chacune des huit autres équipes de la ligue. Malgré une fiche perdante, les assistances grimpent de 117 % au Crosley Field lors de ces matchs. Le Wrigley Field de Chicago, domicile des Cubs, a été le dernier à présenter un premier match en soirée, le 8 août 1988.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.