Patriots 17, Steelers 14

Victoire « belichickienne »

Les Patriots étaient déjà la bête noire des Steelers avant l’arrivée de Tom Brady en Nouvelle-Angleterre, il y a 22 ans. Et ils ont montré qu’ils l’étaient toujours jusqu’à preuve du contraire, dimanche à Pittsburgh.

Dans un match où les erreurs allaient probablement décider du vainqueur, c’est précisément ce qui s’est produit. Si les Pats l’ont emporté 17-14 à l’Acrisure Stadium, c’est parce qu’ils ont commis moins d’erreurs que les Steelers.

Comme si le fait de perdre à nouveau aux mains des Patriots à leur premier affrontement depuis le départ de Brady ne suffisait pas, les Steelers ont vu un ancien des Pats commettre la gaffe qui leur a vraisemblablement coûté le match. Le retourneur Gunner Olszewski a bêtement perdu le ballon après avoir été incapable de maîtriser un botté de dégagement. Damien Harris a marqué le touché qui s’est avéré celui de la victoire trois jeux plus tard, une course de deux verges.

C’est une victoire « belichickienne » qu’ont remportée les Patriots. Ils ont gagné la bataille des revirements, 2-1, ont évité les gaffes, et la défense a bien maîtrisé l’attaque des Steelers, qui a connu un deuxième match laborieux de suite.

Mitch Trubisky s’est généralement contenté de lancer de courtes passes, ce qui n’a pas fait l’affaire des partisans des Steelers. À partir du 3quart, la foule a scandé « Kenny, Kenny, Kenny » pour Kenny Pickett, le premier choix du club en avril et le quart d’avenir.

Trubisky a réussi 21 de ses 33 passes, mais pour seulement 168 verges de gains. Il a lancé une passe de touché à l’ailier rapproché Pat Freiermuth et une interception, réussie par Jalen Mills.

Les Steelers joueront leur prochain match jeudi soir à Cleveland, donc un changement au poste de quart dans une semaine courte est peu probable. Mais Mike Tomlin devra sérieusement considérer cette option si Mitch Trubisky ne joue pas mieux contre les Browns.

Avec Diontae Johnson, Chase Claypool, la recrue George Pickens et Freiermuth, Trubisky a un bon quatuor de receveurs autour de lui et la ligne lui a offert une protection adéquate lors des deux premiers matchs. Ça ne semble plus tant être une question de si, mais bien de savoir quand Pickett remplacera Trubisky. Pickett a brillé durant le calendrier préparatoire et a disputé cinq saisons dans la NCAA.

Mac Jones a nettement été supérieur à Trubisky, même si ses statistiques ont été correctes, sans plus. Il a réussi 21 de ses 35 passes pour 252 verges, et a lancé une passe de touché à Nelson Agholor, qui a mené l’équipe avec 110 verges de gains sur 6 attrapés. Jakobi Meyers a saisi 9 ballons pour 95 verges, et le jeu au sol a été au mieux pour mettre fin au match dans les dernières minutes du 4quart.

La ligne offensive des Pats a également fait du bon travail alors que les Steelers n’ont enregistré aucun sac à leur premier match sans T.J. Watt. Leur fiche sans leur excellent chasseur de quarts est d’ailleurs maintenant de 0-5.

Ailleurs dans la NFL

Le chiffre : 28

Les Dolphins de Miami tiraient de l’arrière par 21 points, 35-14, au début du 4quart à Baltimore, mais ont inscrit 28 points dans les 15 dernières minutes pour vaincre les Ravens, 42-38. En plus des Dolphins, les Jets de New York et les Cardinals de l’Arizona ont également effacé des déficits significatifs pour l’emporter face aux Browns de Cleveland et aux Raiders de Las Vegas.

Le héros : Tua Tagovailoa

Le jeune quart des Dolphins a connu son meilleur match en carrière, réussissant 36 de ses 50 passes pour 469 verges, 6 touchés et 2 interceptions dans la spectaculaire remontée des siens. Les deux principaux receveurs de Tagovailoa, Tyreek Hill et Jaylen Waddle, ont tous deux capté 11 passes et marqué 2 touchés. Hill a fini le match avec 190 verges et Waddle, avec 171.

Le zéro : Matt Ryan

Une semaine après leur match nul à Houston, les Colts d’Indianapolis sont allés se faire blanchir 24-0 à Jacksonville. Même s’il joue derrière une bonne ligne et qu’il peut compter sur le demi Jonathan Taylor, Ryan connaît un départ pour le moins difficile avec sa nouvelle équipe. Il n’a réussi que 16 de ses 30 passes pour 195 verges contre les Jaguars. Il a également lancé trois interceptions et a été victime de cinq sacs.

Ça va faire parler

Dans notre texte hebdomadaire du numéro de samedi, il était question de l’avenir de Jimmy Garoppolo avec les 49ers de San Francisco. Jimmy G a retrouvé son poste de quart partant dès dimanche alors que le jeune Trey Lance s’est blessé à une cheville tôt dans la partie. Garoppolo (13 en 21 pour 154 verges) a lancé une passe de touché et en a inscrit un autre au sol dans la victoire de 27-7 des Niners aux dépens des Seahawks de Seattle.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.