Nouvel album en septembre pour SUUNS

SUUNS lancera un sixième album le 3 septembre avec l’étiquette Secret City Records, révèle le groupe montréalais. Son annonce est accompagnée du dévoilement d’un premier extrait intitulé Witness Protection. The Witness – c’est le titre de l’album – a été conçu l’an dernier, en pleine pandémie. Le groupe aurait toutefois été forcé de travailler à distance, puisque Ben Shemie (chant et guitare) vit désormais à Paris. « C’était une décision consciente de faire que l’album sonne comme une seule chanson, explique Joe Yarmush dans un communiqué diffusé mercredi. Nous voulions nous calmer un peu, même durant le processus de mixage. Nos notes étaient simplement : “Il faut que tu modères.” » SUUNS semble garder quelque chose de rock dans l’esprit, mais le premier extrait du disque est très électro et axé sur les rythmes. Il mise sur une atmosphère tendue et se réclame d’une « mentalité jazz ».

— Alexandre Vigneault, La Presse

L’Ordre des arts et des lettres du Québec accueille de nouveaux membres

Elisapie Isaac, Robert Charlebois, Jocelyne Saucier, André Brassard, François Girard et une douzaine d’autres artistes, gestionnaires du milieu culturel ou mécènes font partie des nouveaux membres de l’Ordre des arts et des lettres du Québec, dont la liste complète a été dévoilée mercredi. Ces personnes sont honorées pour leur « contribution remarquable à l’essor et à la réputation d’excellence des arts et des lettres du Québec ici et à l’étranger », précise le communiqué diffusé par le Conseil des arts et des lettres du Québec. La liste des nouveaux membres compte aussi la danseuse Anik Bissonnette, aujourd’hui directrice de l’École supérieure de ballet du Québec, la cinéaste Sophie Deraspe, le metteur en scène Denis Marleau, la flûtiste Claire Guimond, le producteur Jacques Primeau (Spectra, RBO, etc.), Joseph Nakhlé (Festival du monde arabe et Orientalys, entre autres), le photographe Gabor Szilasi et le mécène Michel de la Chenelière. On y retrouve aussi Dena Davida (cofondatrice de Tangente, entre autres), Louise Déry (directrice de la Galerie de l’UQAM), Kinya Ishikawa (céramiste), Alain Mongeau (MUTEK) et, à titre posthume, Jacques Godin, qu’on a vu dans des centaines de films, de pièces et d’émissions de télévision au fil de sa longue carrière.

— Alexandre Vigneault, La Presse

NBC Universal Formats achète Discussions avec mes parents

L’émission Discussions avec mes parents, inspirée du livre du même titre de l’humoriste François Morency, voyagera vraisemblablement au Moyen-Orient, en Asie et en Europe de l’Est. NBC Universal Formats a en effet acquis les droits de distribution du format de cette comédie pour ces territoires. Discussions avec mes parents est la comédie la plus regardée sur ICI Radio-Canada Télé, précise un communiqué diffusé mercredi. La troisième saison, mise en ondes à l’automne 2020, a « battu des records d’audience avec une part de marché en moyenne de 37 % », précise CBC & Radio-Canada Distribution. « C’est formidable de voir que cette comédie originale et facilement adaptable peut plaire à des auditoires partout dans le monde », se réjouit le producteur Guillaume Lespérance. Enrique Guillen, vice-président exécutif de la stratégie internationale pour Universal Studio Group, souligne quant à lui la finesse avec laquelle François Morency a « distillé les conversations avec ses parents dans une comédie hilarante ». Une autre entente de collaboration, avec Aroma TV cette fois, pourrait donner naissance à des versions allemande et belge.

— Alexandre Vigneault, La Presse

Lorna Bauer finaliste du prix Sobey 2021

Ils ne sont plus que cinq. Les finalistes du prix Sobey pour les arts 2021 ont été annoncés ce mercredi par le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC). Il s’agit de Lorna Bauer, qui représente le Québec, Rémi Belliveau (Atlantique), Rajni Perera (Ontario), Laakkuluk Williamson-Bathory (Prairies et Nord) et Gabi Dao (côte Ouest et Yukon). Les cinq finalistes remportent chacun une bourse de 25 000 $. Une de leurs œuvres sera exposée dans le cadre d’une exposition, du 8 octobre prochain au 20 février 2022, au MBAC. Le lauréat, qui remportera une bourse de 100 000 $, sera désigné lors d’un gala en novembre. Lorna Bauer était en compétition au Québec avec les artistes Guillaume Adjutor Provost, Dayna Danger, Walter Scott et Sheena Hoszko. Photographe et sculpteure, Lorna Bauer s’intéresse aux relations entre les humains et leur environnement. L’artiste montréalaise originaire de Toronto a participé à de nombreuses expos solos et collectives, notamment au Musée d’art contemporain de Montréal, à la Fonderie Darling, à la galerie torontoise Franz Kaka et à l’Eleftheria Tseliou Gallery d’Athènes.

— Éric Clément, La Presse

Nu-fesses à America’s Got Talent

Les juges d’America’s Got Talent avaient les yeux ronds lorsque Yohann Trépanier et Raphaël Dubé, du tandem Les beaux frères, ont présenté leur numéro de « serviette » sur le plateau de la populaire émission. Et pour cause : un faux mouvement et les deux artistes de cirque québécois risquaient de se montrer les fesses – si ce n’est autre chose – à la télé. Ce numéro, que les deux amis présentent depuis leur sortie de l’École nationale de cirque de Montréal, mise sur l’agilité, l’humour et la tension. En effet, les deux artistes sont nus comme des vers derrière leurs serviettes qu’ils font pourtant voler, qu’ils plient et déplient en sautillant, au risque d’en dévoiler un bout de trop. Les juges, dont l’actrice Sofia Vergara (Modern Family), se sont bien amusés. Les téléspectateurs aussi, si on en croit les commentaires laissés au sujet de la vidéo sur YouTube : le numéro des deux acrobates de la serviette, aussi cofondateurs du collectif Québec Machine de Cirque, a été jugé « épique », « mémorable » et hilarant.

— Alexandre Vigneault, La Presse

Québec modifie la Loi sur le Musée des beaux-arts de Montréal

Comme promis, le gouvernement du Québec a modifié mercredi la Loi sur le Musée des beaux-arts de Montréal, qui datait de 1972. L’objectif principal de ces changements législatifs était de mettre en place des mécanismes de reddition de comptes du musée montréalais vis-à-vis de l’État. La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, avait exprimé son souhait de revoir la loi constituante du MBAM au mois de septembre dernier au terme de la saga ayant mené au congédiement de son ex-directrice générale et conservatrice en chef, Nathalie Bondil, par le C.A., alors dirigé par Michel de la Chenelière. « Si le gouvernement met 16 millions [par année] dans ce musée, les Québécois ont le droit de savoir ce qu’il fait avec cet argent, ça s’appelle de la reddition de comptes et au moment où je vous parle, il n’y en a pas », avait affirmé la ministre Roy à ce moment-là. La loi 81 prévoit ainsi des « modalités de planification, de vérification et de reddition de comptes » auprès de la ministre. Il est également question de « réduire le nombre d’administrateurs sur le C.A. » et à « intégrer des exigences relatives à l’indépendance des administrateurs ». En fait, Mme Roy a mis en place l’essentiel des recommandations du rapport du professeur Daniel Beaupré, mandaté par le gouvernement en août 2020 pour faire l’analyse de la gouvernance du MBAM à la suite du bras de fer ayant opposé le conseil d’administration du Musée et Mme Bondil.

— Jean Siag, La Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.