Grand Prix de Hongrie

George Russell ouvrira la danse, une première

Budapest — Le Britannique George Russell s’élancera de la position de tête lors d’un premier Grand Prix de Formule 1, le pilote Mercedes s’étant imposé lors des qualifications du Grand Prix de Hongrie, samedi.

Russell a coiffé les pilotes de Ferrari Carlos Sainz et Charles Leclerc grâce à un chrono de 1 min 17, 377 s, soit seulement 44 millièmes de seconde de mieux que Sainz et 190 millièmes de seconde devant Leclerc.

Il a du même coup offert une première position de tête à Mercedes cette saison.

« Whooooo, allez ! Oui ! Ha, ha, ha. Magnifique ! Magnifique ! », s’est exclamé Russell avant de sauter dans les bras de ses mécaniciens à son retour aux puits.

La vitesse démontrée par la Mercedes de Russell était d’autant plus étonnante que Russell avait qualifié de « désastreuse » la deuxième séance d’essais, vendredi.

Les Mercedes s’étaient alors retrouvées à environ une seconde de Leclerc.

« Pour nous, en tant qu’équipe, c’est énorme. Nous sommes restés ici jusqu’à 23 h [vendredi] à nous gratter la tête. Nous étions assez perdus. Revenir aujourd’hui et nous retrouver en position de tête, c’est une sensation phénoménale. Tout a fonctionné à 100 %. »

— George Russell

Lando Norris, de McLaren, partira au côté de Leclerc sur la deuxième ligne.

Le meneur au classement des pilotes, Max Verstappen, a été gêné par des ennuis mécaniques tard en Q3 et n’a pas pu tenter un dernier tour rapide. Il s’est contenté du 10rang. Son coéquipier Sergio Pérez a été éliminé en Q2 et il partira 11e.

Le coéquipier de Russell chez Mercedes, le septuple champion du monde Lewis Hamilton, a été ennuyé par un problème avec son système de réduction de la traînée et il s’est classé septième.

Le pilote québécois Lance Stroll, d’Aston Martin, s’est classé 14e. L’Ontarien Nicholas Latifi, de Williams, a pris le 20e et dernier rang.

La pluie avait compliqué le travail des pilotes lors de la dernière séance d’essais, plus tôt samedi. Latifi en avait profité pour causer une surprise et inscrire le meilleur chrono de la séquence, devant Leclerc et l’autre pilote Williams, Alex Albon.

Malgré quelques nuages noirs au-dessus du Hongaroring, les conditions étaient sèches lors des qualifications et la piste s’est avérée de plus en plus rapide.

Visées différentes

Après sa première position de tête, Russell vise une première victoire en F1, ce dimanche.

« J’espère pouvoir faire cavalier seul demain. Je pense déjà à ce que je devrai faire pour gagner, a-t-il dit. Les résultats du samedi ne sont pas très significatifs en fin de compte. C’est le dimanche que les points et les trophées sont gagnés. »

Verstappen, champion du monde en titre, a commencé le week-end avec 63 points d’avance sur Leclerc au classement des pilotes.

Leclerc souhaite se racheter, après avoir terminé le Grand Prix de France dans le mur de sécurité la semaine dernière à la suite d’une erreur de pilotage alors qu’il menait la course.

Sainz a qualifié son rythme de « rien de spécial », mais a concédé que Russell avait « mérité la position de tête ». De son côté, Leclerc a affirmé avoir « souffert énormément en Q3 » puisque « nous n’étions pas dans la bonne fenêtre avec les pneus ».

Au moins, il aura Verstappen là où il le souhaite, sept voitures derrière lui.

« Max aura peut-être besoin de quelques tours pour s’amener devant », a dit Leclerc.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.