Musique classique

Des concerts surprises pour l’OSM

L’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) va présenter une soixantaine de concerts impromptus, et en ensembles réduits, tout au long de l’été dans les parcs, devant des monuments ou près des CHSLD de la région métropolitaine, dans le cadre de sa programmation estivale annoncée ce lundi matin. En collaboration avec le Festival international de littérature et Montréal complètement cirque, l’orchestre se joindra aussi à des artistes issus d’autres disciplines, dont la danseuse Louise Lecavalier et les acteurs Sophie Cadieux et Mani Soleymnalou, avec l’objectif de revitaliser la culture dans les quartiers. Afin d’éviter les attroupements, les lieux où se tiendront ces évènements seront gardés secrets, mais chaque semaine, l’OSM fera savoir sur ses réseaux sociaux dans quel arrondissement ils se produiront. Par ailleurs, l’OSM proposera tout l’été l’émission Jamais trop classique, animée par André Robitaille et diffusée les mardis à 16 h sur le site web et la page Facebook de l’orchestre, du 30 juin au 1er septembre. Performances, discussions, chroniques et rencontres autour de la musique classique sont annoncées.

https://www.osm.ca/fr/

— La Presse

Musique classique

Des concerts surprises pour l’OSM

L’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) va présenter une soixantaine de concerts impromptus, et en ensemble réduit, tout l’été dans les parcs, devant des monuments ou près des CHSLD de la région métropolitaine, dans le cadre de sa programmation estivale. En collaboration avec le Festival international de littérature et Montréal complètement cirque, l’orchestre se joindra aussi à des artistes issus d’autres disciplines avec l’objectif de revitaliser la culture dans les quartiers. Afin d’éviter les attroupements, les lieux où se tiendront ces évènements seront gardés secrets, mais chaque semaine, l’OSM fera savoir sur ses réseaux sociaux dans quel arrondissement ils se produiront. Par ailleurs, l’OSM proposera tout l’été l’émission Jamais trop classique, animée par André Robitaille et diffusée les mardis à 16 h sur le site web et la page Facebook de l’orchestre, du 30 juin au 1er septembre. — La Presse

Musique

À voir au Festival

La Presse vous fait des suggestions pour suivre le Festival de jazz en ligne.

Jack Broadbent

19 h 20

Dire que Jack Broadbent fait du blues serait limitatif. Il flirte avec la manière habitée du gospel (Holdin’), mêle folk et un peu de bluegrass, tout en maîtrisant aussi parfaitement le blues acoustique… qu’il peut rendre furieusement groovy. Ce jeune Anglais a de la gueule !

Elisapie

19 h 40

Il y a quelques jours, Elisapie faisait paraître Asuguuq, chanson d’amour et d’atmosphère qui date des séances d’enregistrement de son bel album The Ballad of the Runaway Girl. Sa prestation au Festival de jazz numérique suit de près sa participation au spectacle télévisé de la fête nationale. Elle sera aussi de la fête du Canada virtuelle pour une prestation diffusée sur Facebook.

Miles Davis

20 h 23

Miles Davis est venu quatre fois au Festival international de jazz de Montréal. En 1985, à l’occasion de sa troisième visite au Théâtre St-Denis, sa prestation a fait l’objet d’une captation ensuite déclinée en disque et en vidéocassette. Monté sur scène à minuit, il offre entre autres des reprises de Time After Time de Cyndi Lauper et de Human Nature, succès interprété par Michael Jackson.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.