Cinq incontournables de Charlevoix

Vous planifiez des vacances estivales dans Charlevoix ? Voici des attraits incroyable à ne pas rater lors de votre séjour dans cette magnifique région du Québec.

Le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie

Situé au cœur de la Réserve de la biosphère de Charlevoix, le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie constitue l’un des plus beaux territoires naturels du Québec. Ses hautes montagnes — dont les sommets peuvent atteindre plus de 1000 mètres — et ses vallées profondes offrent des panoramas spectaculaires. Le parc renferme d’ailleurs les falaises les plus hautes à l’est des Rocheuses. Si vous êtes amateur de randonnée pédestre, ne manquez pas le mythique sentier de l’Acropole-des-Draveurs. D’autres activités s’avèrent également possibles dans le secteur comme le vélo, le canot, le kayak, le surf à pagaie et la pêche. Vous pouvez aussi opter pour une croisière en bateau-mouche pour admirer les beautés de ce lieu protégé.

Le parc national des Grands-Jardins

Véritable joyau naturel, le parc national des Grands-Jardins s’inscrit également comme un incontournable de la région de Charlevoix. Ce territoire protégé représente un haut lieu de la randonnée pédestre au Québec. En montant vers les sommets, vous serez émerveillé par son décor de végétation nordique, composé notamment de taïga et de toundra. Emprunter le légendaire sentier du mont du Lac-des-Cygnes se révèle l’une des meilleures façons d’admirer les paysages grandioses de ce site d’exception. Si vous aimez l’aventure, son excursion de Via ferrata vous offrira des points de vue à couper le souffle sur la vallée du Gros-Bras. Le parc s’explore aussi en vélo, en canot, en kayak ou en surf à pagaie.

Le train de Charlevoix

Le train de Charlevoix se révèle une option séduisante pour explorer la région. Au départ de Québec, ce train longe les rives du fleuve Saint-Laurent et les montagnes charlevoisiennes sur 125 kilomètres. Il s’arrête dans les plus beaux villages côtiers de Charlevoix tels Baie-Saint-Paul, Saint-Irénée et La Malbaie. Le trajet vous permettra d’admirer certains des panoramas les plus exceptionnels de la province. Il vous offrira des points de vue grandioses autrement inaccessibles. Notez que vous pouvez choisir d’effectuer simplement le trajet entre Baie-Saint-Paul et La Malbaie ou vice versa. Dans tous les cas, c’est une belle activité touristique pour découvrir la région d’une manière unique.

L’observation des baleines

Situé dans la région la plus à l’est de Charlevoix, le secteur de Baie-Sainte-Catherine s’avère propice à l’observation des mammifères marins. De mai à octobre, plusieurs excursions sont en effet offertes pour contempler cette trépidante vie marine de plus près dans le parc marin du Saguenay – Saint-Laurent. Que vous partiez en zodiac ou en navire, vous aurez la chance de voir des rorquals communs, des dauphins et des phoques gris. Et si vous êtes vraiment chanceux, vous pourriez même admirer des baleines à bosse ou encore des baleines bleues. Une promenade sur le site du Centre d’interprétation et d’observation de Pointe-Noire constitue une autre façon d’admirer ces géants de la mer et de vivre des moments de découverte inoubliables.

L’Isle-aux-Coudres

Lors de votre séjour dans la région de Charlevoix, prenez le temps de visiter L’Isle-aux-Coudres, qui se trouve au milieu du fleuve Saint-Laurent. Les paysages pittoresques de cette petite île d’une vingtaine de kilomètres de long vous séduiront à coup sûr. À Saint-Joseph-de-la-Rive, prenez le traversier pour vous y rendre sans frais. Une fois sur place, faites le tour de l’île en véhicule motorisé ou à vélo pour en apprécier toutes les beautés. Vous pouvez notamment vous arrêter à la Cidrerie et Vergers Pedneault pour goûter leurs délicieuses déclinaisons de cidres et autres boissons. Vous pouvez aussi visiter ses moulins à eau et à vent qui permettent encore aujourd’hui la fabrication de farine de blé et de sarrasin. Plaisirs garantis !

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.