Cinéma

REGARD étend son volet scolaire à tout le Québec

REGARD, le Festival international du court métrage au Saguenay, annoncera ce mercredi que son volet scolaire sera offert en ligne dans tout le Québec. En raison de la pandémie, REGARD utilise le web cette année pour offrir cette activité dans l’ensemble de la province, du 15 au 19 mars. L’équipe de la programmation a retenu 45 courts métrages à visionner en classe. Les enseignants recevront des cahiers pédagogiques pour la tenue d’activités liées aux visionnements.

— André Duchesne, La Presse

Musique

Eddy de Pretto, l’univers Marvel, Buzzy Lee et Johnny Pacheco

Tour d’horizon des nouvelles d’ici ou d’ailleurs qui animeront des discussions

Eddy de Pretto lancera son nouvel album à la fin de mars

Eddy de Pretto lancera son deuxième album le 26 mars. Après avoir dévoilé les deux premiers extraits Bateaux-Mouches et Désolé Caroline, le chanteur français dévoilera le reste de son disque intitulé À tous les bâtards. Sur Instagram, Eddy de Pretto a indiqué que le titre de son deuxième opus « est une ode aux gens d’à côté, aux bizarres, aux freaks, aux étranges. Un cri de rassemblement, une réappropriation d’un terme jugé négatif, pour interpeller et en faire une force. Souvent on m’a fait sentir différent de la norme dans laquelle j’évoluais, et j’ai porté ça comme un véritable fardeau. Aujourd’hui ce titre d’album est une manière pour moi d’inverser la tendance et d’en être fier. » C’est par ailleurs un internaute qui a réalisé le dessin représentant le rappeur sur la pochette de l’album. « J’ai été étonné de me trouver si bizarre dans le regard de quelqu’un d’aussi bienveillant, a écrit le chanteur. C’est sa vision de moi que j’ai voulu mettre en avant. Car finalement on est tous le bizarre de quelqu’un. »

— Pierre-Marc Durivage, La Presse

Assembled, une série sur l’univers Marvel

Les studios Marvel viennent d’annoncer le lancement d’une nouvelle série documentaire qui lèvera le voile sur les dessous de l’univers Marvel Comics. Le premier épisode de la série Assembled, qui sera diffusé à partir du 12 mars sur Disney+, portera sur la création de WandaVision, exactement une semaine après la finale de la minisérie de neuf épisodes, première manifestation de la phase IV de l’univers cinématographique Marvel. Assembled montrera en détail le travail des créateurs, des acteurs et des équipes de tournage des films et des séries de Marvel. Dans le premier épisode, les amateurs pourront en apprendre davantage sur les concepts entourant la production de WandaVision et sur les inspirations qui ont mené à la création de ce sitcom inédit dans l’univers Marvel. On sait déjà qu’un épisode d’Assembled portera sur les dessous de la série The Falcon and the Winter Soldier, un autre sur la genèse du film Black Widow, mettant en vedette Scarlett Johansson, de même qu’un troisième à propos de la série Hawkeye, superhéros interprété par Jeremy Renner.

— Pierre-Marc Durivage, La Presse

Débuts prometteurs pour Buzzy Lee

Buzzy Lee : c’est sous cet alias que Sasha Spielberg, fille du célèbre réalisateur Steven Spielberg, sort son prometteur premier album solo, Spoiled Love, transposition du film de sa vie entre voix délicate et mélodies mélancoliques. Sur les neuf morceaux, sept sont chantés et deux sont instrumentaux, dont un nommé Brie. « Au départ, on avait trois instrumentaux et en travaillant sur les titres, on était partis sur Brie, Camembert et Gruyère et on jouait sur le mot français fromage, qui, découpé en anglais From Age, correspond au thème de l’album, comment j’ai grandi après une rupture », a confié la chanteuse en entrevue. « Ça sonnait un peu comme une blague, mais j’aime les jeux de mots, confesse-t-elle. Finalement, nous n’avons gardé que Brie, souvenir de la France, pays que j’aime et de cette période où je vivais entre Paris et Los Angeles. » Il y a de toute évidence un côté journal intime dans Spoiled Love. « Oui, j’y ai vraiment tout mis, d’où cette dimension vulnérable, et la chanson Circles commence par une vraie entrée de mon journal intime. »

— Agence France-Presse

mort de Johnny Pacheco, père de la salsa

Le légendaire musicien Johnny Pacheco, considéré comme l’un des pères de la salsa, est mort lundi à New York à l’âge de 85 ans, a annoncé sa famille mardi. Musicien, compositeur et producteur, Johnny Pacheco, né en 1935 en République dominicaine, avait notamment fondé la maison de disques Fania Records et le groupe historique Fania All-Stars, par lequel sont passées des icônes de la salsa comme Celia Cruz, Héctor Lavoe et Willie Colón. Le musicien connu pour ses chansons El faisan et Quitate tu avait été hospitalisé d’urgence il y a quelques jours pour une pneumonie. Né le 25 mars 1935 dans la ville dominicaine de Santiago de los Caballeros, Juan Azarias Pacheco, devenu par la suite Johnny Pacheco, était arrivé à New York avec sa famille alors qu’il était enfant. Après des études musicales à la célèbre Juilliard School de New York, il avait commencé sa carrière dans les années 50 et avait accédé à la célébrité avec l’orchestre Pacheco y Su Charanga.

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.