Un mois de janvier pas comme les autres

... mais une vague de froid pointe à l'horizon

Avec des températures au-dessus des normales saisonnières, le mois de janvier s’avère jusqu’à maintenant « exceptionnellement » doux et enneigé. Mais ne rangez pas trop vite vos tuques et mitaines, car une vague de froid devrait frapper le Québec dans les prochaines semaines.

Jusqu’à maintenant, Montréal n’a connu aucune journée où le mercure est tombé au-dessous de -20 °C en janvier. Et une seule journée a vu la température descendre plus bas que -15 °C.

« La température la plus froide depuis le début du mois a été le 16 janvier avec un minimum de -16,1 °C. C’est vraiment exceptionnel », dit André Monette, chef de service de la météorologie à MétéoMédia.

Chaque année, Montréal observe en moyenne sept ou huit nuits avec des températures minimales en bas de -20 °C en janvier, indique Jean-Philippe Bégin, météorologue à Environnement Canada. « Cette année, jusqu’à maintenant, on est à zéro », dit-il.

Le temps froid arrive

Depuis le début du mois de janvier, la température moyenne enregistrée à Montréal est d’environ 5 °C au-dessus des normales saisonnières, indique M. Monette. La situation est semblable à travers la province. « Ailleurs au Québec, c’est environ 4 à 6 degrés au-dessus de la moyenne », dit-il.

Depuis le début de l’hiver, la province a été épargnée par les vagues de froid. « Mais quand il fait doux quelque part, c’est qu’il fait froid ailleurs », dit Jean-Philippe Bégin.

En décembre, le froid était particulièrement présent dans l’ouest du Canada. En janvier, le froid se trouvait plutôt en Russie, en Sibérie.

Le froid devrait toutefois regagner sous peu le Québec, indiquent les météorologues. « On va assister à un changement de situation. La fin janvier et le début février s’annoncent très froids au Québec. Il y a un retour du balancier », explique M. Bégin.

Un mois de janvier riche en tempêtes

Depuis le début de l’hiver, le Québec enregistre beaucoup plus de précipitations que la normale. Jusqu’à présent, 125 cm de neige sont tombés à Montréal. « Normalement, au 24 janvier, on devrait être à 107 cm. On a environ 18 cm de plus que la normale », dit M. Monette. C’est sans compter les 20 à 25 cm de neige qui sont prévus de ce mercredi à jeudi, ce qui devrait agrandir cet écart.

Des avertissements de neige et de tempête hivernale sont en vigueur pour plusieurs régions du Québec, principalement dans l’est de la province.

Les chutes de neige, qui commenceront ce mercredi soir et se poursuivront pendant la journée de jeudi, seront accompagnées de vents modérés, ce qui occasionnera de la poudrerie par moments.

À Montréal, des rafales de 50 à 60 km/h sont attendues. « Ça va causer de la poudrerie aux endroits les plus exposés, surtout près du fleuve Saint-Laurent », indique M. Bégin. Dans l’est de la province, les vents seront encore plus forts. « Il y aura aussi beaucoup plus de neige », dit-il.

Environnement Canada prévient qu’il pourrait y avoir des répercussions importantes sur la circulation aux heures de pointe en zones urbaines. « Soyez prêt à composer avec des conditions routières changeantes qui se détériorent rapidement. La visibilité peut être soudainement réduite par moments dans la neige forte », écrit l’agence fédérale sur son site internet.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.