Formule 1

« J’aurais besoin d’un verre ! »

Le premier Grand Prix de Miami appartient à Max Verstappen

Qui d’autre que le champion en titre Max Verstappen pour mettre la main sur le premier Grand Prix floridien de l’histoire de la Formule 1 ?

C’est une deuxième victoire d’affilée et une troisième en cinq Grands Prix cette saison pour le pilote de Red Bull, qui a roulé sans faute dans l’accablante chaleur de Miami. Il a également réussi le tour le plus rapide.

« Je pense que j’aurais besoin d’un verre, mon ami ! », a lancé le Néerlandais dans son micro une fois sa monoplace immobilisée.

Il faisait environ 38 degrés en piste au moment de donner le départ devant les quelque 82 000 spectateurs sur place. La température a varié du début à la fin, atteignant à un certain moment les 46 degrés.

« C’était une course incroyable, vraiment physique, a dit le Néerlandais au micro de la F1. Mais je pense que nous avons gardé ça excitant jusqu’à la fin. »

Le principal rival de Verstappen cette saison, le pilote de Ferrari Charles Leclerc, a pris le deuxième rang, suivi de son coéquipier Carlos Sainz fils. L’autre Red Bull, pilotée par Sergio Pérez, a fini au pied du podium.

C’est la troisième fois de la saison que les pilotes de Ferrari terminent tous deux sur le podium. Et ça survient cette fois-ci le jour du 40anniversaire de la mort de Gilles Villeneuve.

« C’était une course vraiment difficile physiquement, a aussi convenu Leclerc. […] À un certain moment vers la fin, j’ai pensé que je pourrais rattraper Max, mais ils [les Red Bull] ont eu l’avantage en termes de rythme. Mais c’était amusant. C’est génial de voir autant de monde [dans les gradins] de nouveau ! »

Leclerc demeure le meneur au classement des pilotes avec 19 points de plus que Verstappen, tandis que la Scuderia a désormais 6 points d’avance sur Red Bull au classement des constructeurs.

Peu d’action

Soyons honnêtes : ce premier passage de la discipline reine du sport automobile en Floride ne marquera pas nécessairement les esprits en termes de spectacle en piste.

Le début de la course, pour ne pas dire la première moitié, n’a pas donné lieu à beaucoup d’action. Dès le départ lancé, Verstappen, troisième sur la grille de départ, a dépassé Sainz par l’extérieur afin de se ranger derrière Leclerc, son principal rival depuis le début de la saison.

Les deux meneurs au classement des pilotes se sont rapidement distancés de leurs poursuivants, mais la Ferrari n’est pas restée à l’avant très longtemps. Des dommages sur sa roue avant droite lui ont fait perdre de la vitesse et ont permis au champion du monde en titre de dépasser par la droite au 9tour afin de prendre les rênes de la course.

À partir de là, l’écart entre les deux pilotes n’a cessé de se creuser davantage. Verstappen détenait près de 8 secondes d’avance sur Leclerc au 40tour, quand un accident entre l’AlphaTauri de Pierre Gasly et la McLaren de Lando Norris a forcé la sortie de la voiture de sécurité. Après une sortie de piste, Gasly a donné un coup de volant et s’est placé dans la trajectoire de Norris. Il y a eu contact entre la roue arrière droite de la McLaren et la roue avant gauche de l’AlphaTauri.

La relance au 46tour a offert à Leclerc une meilleure chance de dépasser son opposant, sans grand succès toutefois. Le peloton de tête est ultimement resté le même.

Le spectacle a été plus intéressant en milieu de peloton. Mick Schumacher (Haas) et Sebastian Vettel (Aston Martin) se sont notamment livré une belle bataille pour la 9place, mais une collision en fin de parcours les a finalement relégués aux 16e et 17rangs. Schumacher a ainsi échappé ses premiers points en F1.

Lewis Hamilton, qui compose avec différents problèmes au volant de sa Mercedes depuis le début de la saison, a conclu là où il avait commencé, c’est-à-dire en 6position.

Le Québécois Lance Stroll (Aston Martin) a pour sa part pris le 10rang et le Torontois Nicholas Latifi (Williams), le 14e. Mentionnons que les deux Aston Martin ont dû prendre le départ des puits en raison d’un problème d’essence.

Norris et Gasly n’ont pas fini la course. Zhou Guanyu (Alfa Remeo) a abandonné au 8tour.

Prochaine course : Grand Prix d’Espagne, le 22 mai

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.