Science

À petites doses

Quelques milligrammes de toute l'actualité scientifique de la semaine

Cote de crédit et changements climatiques

Les changements climatiques sont bien réels, et pour une équipe de chercheurs britanniques, la facture risque d’être salée pour de nombreux pays, dont le Canada. Soixante-trois nations pourraient voir leur cote de crédit diminuer d’ici 2030 auprès des grandes institutions comme Moody’s, Fitch ou S&P Global, ont estimé des chercheurs de l’Université Cambridge et de celle d’East Anglia. « Nos résultats montrent que pratiquement tous les pays, qu’ils soient riches ou pauvres, dans l’hémisphère Nord ou Sud, vont souffrir d’une baisse de leur cote de crédit si la trajectoire actuelle des émissions de carbone est maintenue », concluent-ils. Rappelons qu’une baisse de la cote de crédit entraîne des dépenses supplémentaires pour un pays quand vient le moment d’emprunter sur les marchés internationaux.

Quiz

Les chats pourraient-ils tuer moins d’oiseaux ?

Chaque année, aux États-Unis seulement, 1,3 milliard d’oiseaux et 6,3 milliards de petits mammifères sont tués par des chats. Or, des croquettes plus riches en protéines animales pourraient aider à diminuer leur appétit pour la chasse. C’est la conclusion d’une étude menée par un chercheur de l’Université Exeter, en Grande-Bretagne. Pendant 12 semaines, 355 chats ont été nourris avec des croquettes plus riches en protéines animales. Résultat ? Plus du tiers des animaux (36 %) ont ramené moins de proies à la maison. La recherche suggère que la nourriture habituellement servie à nos félins ne leur procure pas tous les nutriments dont ils ont besoin. Ce qui expliquerait peut-être leur appétit pour la chasse, malgré le fait que leur bol soit toujours bien rempli à la maison.

Antiféminisme et extrême droite

L’antiféminisme conduit-il à l’extrême droite ? C’est la question à laquelle une équipe de l’École polytechnique de Lausanne a voulu répondre. Pour y arriver, les membres de l’équipe ont analysé 600 millions de commentaires publiés sur les plateformes YouTube et Reddit entre 2006 et 2018. Ils ont observé que plusieurs utilisateurs qui ne commentaient au départ que des contenus antiféministes finissaient par interagir avec des contenus de la droite alternative (alt-right). Le phénomène était plus prononcé sur Reddit que sur YouTube.

La saison des allergies de plus en plus difficile

Les personnes qui souffrent d’allergies saisonnières ressentiront de plus en plus les conséquences du réchauffement climatique. Dans le nord-ouest de l’Europe, la saison des allergies sera de plus en plus longue et les symptômes ressentis seront plus graves, préviennent des chercheurs européens qui viennent de publier les résultats de leur étude dans la revue Science Advances. Ils ont analysé les données sur les émissions de pollen dans plusieurs pays européens sur une période de 22 ans. Grâce à des modèles mathématiques, on a pu établir ensuite que la quantité de pollen rejetée chaque année pourrait augmenter jusqu’à 60 % en raison des changements climatiques, considérant également une hausse du niveau de CO2 dans l’atmosphère.

Le chiffre

4

C’est le nombre d’arbres abattus chaque année dans le monde pour chaque consommateur d’un des pays membres du G7. C’est le constat qui a été fait par l’Institut de recherche pour la nature et l’humanité de Kyoto, qui cherchait à calculer l’impact sur la canopée découlant de la consommation de chocolat, de café, d’huile de palme et d’autres produits. La recherche, publiée dans Nature Ecology and Evolution, a permis de produire une carte qui croise les données sur la déforestation dans le monde avec celles sur la consommation de plusieurs produits entre 2001 et 2015. L’un des constats, c’est que malgré le ravage de plusieurs forêts tropicales, les habitudes de consommation n’ont guère changé depuis 2001.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.