Dans l’enregistreuse... d’Isabelle Brouillette

Chaque lundi, une personnalité nous fait part de ses émissions coups de cœur. Cette semaine, nous avons parlé à Isabelle Brouillette, qu’on a vue récemment dans Pour toujours, plus un jour, sur Crave, et dans De Pierre en fille sur l’Extra d’ICI Tou.TV. La comédienne signe également les illustrations d’un premier livre jeunesse créé avec son amie Édith Cochrane, Derrière mon fauteuil.

Borgen

Sur Netflix

« Je n’avais pas regardé Borgen. Avec la sortie de la nouvelle saison, ça m’a intriguée. C’est vraiment intéressant parce qu’on en apprend beaucoup sur la politique danoise. Ils ont une composition de gouvernement très différente de la nôtre. Je suis embarquée ! J’ai commencé à regarder ça cette semaine. J’ai l’impression de m’éduquer. Je suis complètement sous le charme de l’actrice principale, de tous les acteurs. Je recommande chaudement Borgen. »

My Octopus Teacher

Sur Netflix

« C’est un documentaire d’un Sud-Africain, cinéaste, en dépression, qui prend une année de congé. Il vit au bord de la mer et décide de plonger jour après jour avec sa caméra, un peu dans un désir de guérison. Il va se mettre à observer une pieuvre [avec laquelle] il va développer une relation. C’est captivant ! Voir comment la pieuvre vit, son intelligence, comment elle joue. Et ça fait du bien ! C’est un film plein de couleurs, on est dans l’eau, c’est doux et on apprend des choses en plus. »

Top Chef

Sur YouTube

« C’est une série de concours culinaires classique. C’est français. Tous les épisodes sont sur YouTube. Quand tu rentres là-dedans, tu tombes dans une boulimie télévisuelle, parce que ce sont des épisodes de deux heures. C’est du haut niveau culinaire. On n’est pas en train de filmer des erreurs en cuisine ou des courses contre la montre. On nous présente des imaginaires spectaculaires. Ça donne le goût de cuisiner. On n’est pas dans quelque chose d’axé sur la faute ou la méconnaissance. On est plutôt dans l’admiration et la glorification de leur talent. Top Chef, je suis folle de ça. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.