Analyse

Tel un château de cartes

Les Alouettes ne cessent de répéter qu’ils doivent apprendre à terminer leurs matchs en force pour pouvoir les gagner. Jeudi soir, ils avaient une très belle occasion de le faire, mais ils ont échoué lamentablement.

C’était l’égalité, 14-14, entre les Oiseaux et les Blue Bombers de Winnipeg lorsque le 4quart s’est amorcé au stade Percival-Molson. Mais après un bel attrapé de 37 verges d’Eugene Lewis qui allait permettre aux siens de tenter un placement, tout s’est écroulé. Comme un château de cartes.

David Côté a d’abord raté une tentative de placement de 50 verges. Les Bombers ont pris les devants 21-14 sur leur série suivante, puis ont ajouté un autre touché grâce à un retour de botté de 57 verges de Janarion Grant un peu plus tard. Ils ont ensuite intercepté deux passes de Trevor Harris dans les cinq dernières minutes de jeu. Marque finale : 35-20 en faveur des doubles champions, qui demeurent invaincus cette saison (9-0).

La troupe de Danny Maciocia avait pourtant relativement bien joué dans les 45 premières minutes, notamment en défense. Mais alors que le match était dans la balance, elle s’est effondrée.

« Winnipeg sait gagner. C’est une équipe qui ne panique jamais. Et on n’est pas ce genre d’équipe », a commenté Maciocia.

« Pour être une bonne équipe, il faut jouer comme une bonne équipe. On a une fiche de 2-6, alors je ne vais pas vous dire qu’on possède une bonne équipe. »

— Danny Maciocia, entraîneur-chef et DG des Alouettes de Montréal

Comme cela s’est trop souvent produit cette saison, dont la semaine dernière à Hamilton, les Alouettes ont laissé filer l’occasion de prendre une bonne avance tôt dans la partie. Grâce à une interception de Wesley Sutton et à un échappé recouvré par Nick Usher à la suite d’un sac d’Adarius Pickett, les Alouettes ont pu profiter de bonnes positions de départ. Mais ces deux séries ne leur ont rapporté qu’un total de 3 points.

« Lorsqu’on amorce deux séries en bonne position et qu’on ne récolte que 3 points, c’est inacceptable », a dit Trevor Harris, qui n’a jamais réussi à trouver son rythme.

Il a complété 16 de ses 26 passes pour 127 verges, un touché et 2 interceptions. Maciocia n’a pas voulu confirmer que le vétéran passeur serait le partant, jeudi prochain, à Winnipeg.

« Il va falloir tout évaluer au cours des prochains jours », a dit à deux occasions l’entraîneur-chef par intérim. Maciocia a également déploré l’indiscipline de ses joueurs, en particulier celle du secondeur Tyrice Beverette, qui a écopé d’une pénalité coûteuse au 3quart.

Maciocia a exprimé son insatisfaction avec pratiquement tous ses groupes de joueurs lorsqu’il a évalué le jeu de son équipe. Le DG a dit s’attendre à mieux de ses receveurs, de sa ligne offensive, de sa ligne défensive et de sa tertiaire.

L’unité défensive résiste, mais…

Contre un Zach Collaros qui a joué un bien meilleur match que ne le disent les statistiques, la défense de Noel Thorpe a réussi 4 revirements et a offert une performance qui a permis aux Als de batailler jusqu’au 4quart.

« C’est une défaite qui est difficile à encaisser. On a provoqué 4 revirements, mais on a accordé des longs jeux, aussi », a résumé Marc-Antoine Dequoy, qui a réussi sa troisième interception de la saison, le jeu le plus spectaculaire du match. Le maraudeur a arraché le ballon des mains du receveur Nic Demski à la ligne des buts des Alouettes après une longue passe de Collaros.

Le quart des Blue Bombers a complété 15 de ses 26 passes pour 210 verges, 2 passes de touchés et 3 interceptions. La plus grande qualité de Collaros est sa capacité à prendre les bonnes décisions lorsque la pression s’amène sur lui. Il sait quand lancer ou se défaire du ballon, quand le conserver et courir et quand accepter une perte de verges avant d’empirer la situation. Un vrai petit général.

Lewis, Philpot et les autres…

Eugene Lewis a une fois de plus été le meilleur joueur offensif de Montréal, avec 9 attrapés pour 123 verges. Tous les autres joueurs du club ont totalisé 11 attrapés pour 80 verges…

Le jeu au sol a été sollicité un peu plus que lors des derniers matchs, mais pas assez contre une défense comme celle des Bombers. Jeshrun Antwi et Tavien Feaster ont totalisé 15 courses pour 68 verges.

Un mot sur Tyson Philpot, qui a continué de faire bonne impression. La recrue a réussi quelques beaux retours de bottés, dont un de 60 verges, en plus d’inscrire un touché en attaque. En voilà un qui devrait obtenir plus de temps de jeu en attaque. Chaque fois qu’il touche au ballon, il provoque des choses. Et il y a un peu trop de touristes au sein de cette attaque, qui manque de chien.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.