Le CF Montréal garde le rythme

Avec une sixième victoire sur la route, le club montréalais égale un record en MLS

Même s’il était déjà assuré de participer aux séries éliminatoires, le CF Montréal n’allait pas bouder son plaisir de faire mal à ses adversaires bostoniens sur leur propre terrain. La troupe de Wilfried Nancy a égalé un record en MLS grâce à une victoire de 1 à 0 contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, samedi, récoltant ainsi un sixième gain d’affilée sur la route.

Les deux formations sont arrivées au Gillette Stadium de Foxborough dans des situations diamétralement opposées. D’un côté, le CF MTL voulait poursuivre sur sa belle lancée à l’étranger et maintenir le rythme en vue des éliminatoires. De l’autre, les Revs devaient absolument remporter le match pour tenter de participer au tournoi automnal.

Le onze montréalais est intraitable sur les terrains adverses cette saison et cette confiance a été à l’avantage de l’équipe en début de match. Le Revolution a tout de même obtenu de belles chances lors des 20 premières minutes. Matt Polster, Carles Gil, Tommy McNamara et Gustavo Bou ont tour à tour menacé, mais Sebastian Breza s’est signalé et a repoussé toutes les attaques de ses rivaux. Ses coéquipiers ont réussi à s’ajuster et le reste du match s’est déroulé avec moins de perturbations.

« Je voulais que l’on contrôle un peu plus leur contre-attaque et qu’on soit encore un peu plus patients, parce que dès qu’on arrivait à enchaîner cinq ou six passes, on trouvait les décalages et on avait plus de temps que prévu », a expliqué Wilfried Nancy, que les représentants des médias avaient de la difficulté à entendre en raison des joueurs qui célébraient derrière, dans le vestiaire.

En plus de la victoire, un record était à la portée du CF MTL. Avec un gain, l’équipe pouvait égaler un record de la MLS datant de plus de 15 ans avec une sixième réussite de suite à l’étranger.

« Je suis fier pour les joueurs, pour mon équipe. Les gars sont en train de mettre Montréal en haut et c’est bien pour tout le monde. »

— Wilfried Nancy, entraîneur-chef du CF Montréal

Dans ce qui est l’une des meilleures saisons de l’histoire de l’équipe, les joueurs de la formation montréalaise semblent plus motivés que jamais. Laisser une marque dans le livre des records servait assurément de motivation supplémentaire. « Je pense qu’on a dominé le match de la première minute jusqu’à la fin, a souligné Samuel Piette. Sans se créer nécessairement de grosses occasions, on a été assez menaçants tout au long du match. »

Johnston continue de s’illustrer

L’équipe a été aux commandes pendant tout le match, mais elle avait de la difficulté à se rendre au filet et à ponctuer ses percées offensives. À la mi-temps, les visiteurs n’avaient cadré aucun de leurs sept tirs.

Comme le CF MTL a été efficace et habile tout l’été sur la route, le premier tir cadré de la soirée a été le bon. Alistair Johnston, un joueur transformé depuis son arrivée dans la métropole, a marqué le seul but de la soirée à la 72e minute. L’arrière canadien a enfilé son quatrième but de la saison grâce à une passe latérale sur la droite de Romell Quioto.

« Romell est une menace constante dans ce couloir. Il est tellement puissant et fort. […] On en a déjà parlé, lorsqu’il part de ce côté, on doit avoir quelqu’un de l’autre bord, et là, c’était moi ! Je n’y ai pas pensé, j’ai couru tout droit et ça a fait du bien de voir que ça avait touché le fond du filet. J’ai prié pour qu’il n’y ait pas de hors-jeu et rien n’a été signalé », a précisé l’unique marqueur de la rencontre.

Avec ce quatrième filet, Johnston rejoint Zachary Brault-Guillard au sommet de l’histoire du club pour le nombre de buts marqués en une seule saison par un défenseur.

Même si le Revolution n’avait rien à perdre, le CF MTL a tenu le coup jusqu’à la toute fin pour l’emporter. L’équipe n’a jamais été réellement inquiétée et la patience aura été la clé pour aller chercher les trois points de la victoire.

« On a tellement de plaisir à jouer. À jouer dans ce système et avec ce groupe. On joue les uns pour les autres », s’est réjoui Johnston.

Cette dixième victoire sur la route, la sixième de suite, procure aussi au CF Montréal l’assurance de finir parmi les deux premières équipes au classement de l’Association de l’Est. Seul l’Union de Philadelphie, qui est encore à la portée de l’équipe, le devance. « On va pousser jusqu’à la toute fin », a ajouté Piette.

Prochain match : CF Montréal c. DC United, 1er octobre au stade Saputo

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.