Régime de rentes du Québec

6,5 %

Retraite Québec a annoncé vendredi qu’à partir de janvier prochain, plus de 2,2 millions de prestataires du Régime de rentes du Québec (RRQ) verront leur rente augmenter de 6,5 %. Les rentes du Régime sont indexées chaque année, comme le prévoit la loi, en fonction de la moyenne de l’indice des prix à la consommation (IPC) de Statistique Canada. Les personnes touchées sont les prestataires des rentes de retraite, de conjoint survivant, d’invalidité, d’enfant de cotisant invalide et d’orphelin.

La Presse

Aéroport international Jean-Lesage de Québec

21 millions pour rajeunir une piste à Québec

L’Aéroport international Jean-Lesage de Québec consacrera environ 21 millions pour offrir une cure de rajeunissement à l’une de ses deux pistes principales ainsi que pour améliorer la circulation avec son terminal. Le gouvernement Trudeau finance environ la moitié du projet. La contribution fédérale de 10 millions provient du Programme des infrastructures essentielles des aéroports de Transports Canada. « Alors que les Canadiens […] sont de plus en plus nombreux à s’envoler de l’aéroport [de Québec], il est primordial que nous puissions leur offrir des infrastructures et des services de qualité, efficaces et sécuritaires », souligne Stéphane Poirier, président et chef de la direction de l’aéroport Jean-Lesage. C’est la piste 29 qui fera l’objet d’une réfection. D’une superficie de 1737 mètres (5700 pieds), elle a été aménagée dans les années 1960. Les travaux s’échelonneront pendant les étés 2023 et 2024.

— Julien Arsenault, La Presse

Elon Musk rétablit des comptes bannis sur Twitter

Elon Musk, propriétaire et patron de Twitter depuis trois semaines, a annoncé vendredi que de nombreux comptes d’utilisateurs suspendus avaient été réadmis sur la plateforme, mais qu’il n’avait « pas encore pris de décision sur [Donald] Trump ». Le patron de Tesla, qui défend une vision absolutiste de la liberté d’expression, est attendu au tournant au sujet de l’ancien président américain Donald Trump, banni du réseau social après l’assaut du Capitole en janvier 2021. « La politique du nouveau Twitter, c’est la liberté d’expression, mais pas la liberté d’atteindre » le public, a expliqué Elon Musk sur Twitter. « Les tweets négatifs ou haineux seront rétrogradés et démonétisés, donc il n’y aura pas de pub adossée ni d’autres revenus pour Twitter. Vous ne trouverez pas ces tweets à moins de les chercher spécifiquement, ce qui n’est pas différent du reste de l’internet », a-t-il ajouté. Twitter semble plongé dans une crise sans précédent, faisant face à l’inquiétude et aux critiques d’annonceurs, d’analystes et d’élus après de nombreuses décisions et prises de position contradictoires d’Elon Musk au sujet de la modération des contenus.

— Agence France-Presse

Chute des reventes de logements aux États-Unis

Les reventes de logements aux États-Unis ont fortement reculé en octobre pour le neuvième mois d’affilée, en raison de l’augmentation des taux d’intérêt des prêts immobiliers. Le mois dernier, 4,43 millions de maisons et d’appartements ont changé de propriétaires en rythme annualisé, soit 5,9 % de moins qu’en septembre, et 28,4 % de moins qu’il y a un an à la même époque, a annoncé vendredi la Fédération nationale des agents immobiliers américains (NAR). Neuf mois consécutifs de baisse, c’est le plus long déclin des ventes de logements anciens enregistré par la Fédération, a indiqué son économiste Lawrence Yun. Le prix médian des maisons s’est établi à 379 100 $ US le mois dernier, en baisse par rapport au niveau record de juin, mais toujours bien au-dessus de la même période il y a un an (+ 6,6 %), les prix ayant augmenté dans toutes les régions.

— Agence France-Presse

Affaire Theranos

Elizabeth Holmes condamnée à 11 ans de prison

L’ancienne vedette de la Silicon Valley Elizabeth Holmes a été condamnée vendredi à un peu plus de 11 ans de prison pour fraude dans la gestion de sa startup Theranos, qui promettait une révolution des diagnostics de santé. L’accusée, enceinte et mère d’un petit garçon, a jusqu’au 27 avril pour débuter sa peine, a précisé le juge Edward Davila. Après quatre mois d’un médiatique procès au tribunal de San Jose, en Californie, elle avait été reconnue coupable en janvier d’avoir menti aux investisseurs sur les avancées réelles de son entreprise. « Je prends, devant vous, mes responsabilités pour Theranos », a-t-elle déclaré à l’audience vendredi, en sanglotant, juste avant le prononcé de la sentence. À l’énoncé du verdict, le partenaire et les parents de l’ancienne dirigeante, 38 ans aujourd’hui, sont venus l’étreindre. Le parquet avait requis quinze ans de prison et voulait qu’elle restitue 800 millions de dollars à ses victimes. La défense avait plaidé pour une peine maximale d’un an et demi. Son avocat a indiqué vendredi qu’elle ferait appel.

— Agence France-Presse

Royaume-Uni

L’English breakfast en danger

Londres — Dans le café de Gursel Kirik, les clients avalent un English breakfast avant de filer au travail. Mais si les commandes s’enchaînent, le gérant ne cache pas son inquiétude : entre inflation et pénurie d’œufs, le repas traditionnel coûte de plus en plus cher à préparer.

Un œuf miroir, du bacon, deux saucisses et des haricots sauce tomate accompagnés d’épaisses tranches de pain : le Gate Grill Cafe, au cœur de Londres, sert le repas pour seulement six livres (9,55 $CAN).

Mais l’assiette, prisée des touristes comme des Britanniques, a vu son prix de production s’envoler dans un pays où l’inflation dépasse les 11 %.

« Tout augmente, dit M. Kirik. Les factures d’énergie, les produits qu’on achète… Toutes les semaines, on a quelque chose de nouveau. »

Ces dernières semaines, les œufs sont devenus hors de prix, conséquence d’une épidémie de grippe aviaire qui s’est ajoutée aux difficultés des éleveurs déjà touchés par la hausse des prix du blé et de l’énergie depuis la guerre en Ukraine.

« La boîte de 360 œufs coûte 68 livres [108 $CAN] contre 20 [32 $CAN] il y a trois mois », déplore M. Kirik.

« On va devoir finir par changer nos prix, mais on sait que les gens sont aussi en difficulté, donc qui va acheter chez nous si ça devient trop cher ? », se demande le restaurateur.

« Se remplir le ventre »

Londres regorge de petites enseignes servant l’English breakfast. Surnommés greasy spoons, ces cafés sont particulièrement appréciés des ouvriers qui viennent s’y rassasier à petit prix.

« Tous les jours pendant ma pause je viens prendre un petit déjeuner anglais », raconte Daniel Saunders, 48 ans.

« Quand vous travaillez dans le bâtiment, vous êtes toujours dehors. Il fait froid, il pleut, il y a du vent… La seule chose dont j’ai envie, c’est quelque chose de chaud qui me remplit le ventre », explique-t-il.

« Avant, ça n’était vraiment pas cher, se souvient M. Saunders. Mais tout augmente en ce moment et il faut bien manger », ajoute-t-il, craignant quand même que les œufs – denrée « moins chère que la viande » quand on a « deux grands ados à nourrir » – viennent à manquer.

« De pire en pire »

La ministre de l’Alimentation, Therese Coffey, a tenté de minimiser la pénurie, soulignant qu’il y avait encore « 14 millions de poules pondeuses disponibles » dans le pays.

Mais l’offre chute depuis le début du mois. Un tiers des producteurs ont déjà diminué leur production, selon des associations du secteur.

Gursel Kirik souligne que le manque d’œufs n’est que la dernière d’une série de difficultés.

Son café ouvert en 1979 a surmonté le Brexit et la pandémie, mais peine à retrouver sa clientèle.

Cette fois, il ne sait pas s’il survivra à la crise du coût de la vie et la récession.

« Ça va de mal en pis. On va pouvoir rester ouverts encore quatre ou cinq mois, mais après, j’ai peur qu’on n’ait pas d’autre option que de fermer. »

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.