Conseils d’expert

L’automobile en questions

Notre collaborateur répond aux questions des lecteurs

Une tonne de questions

Je suis une femme de 71 ans. Je vis seule, mon conjoint est en résidence et a des problèmes de mobilité. Je possède une Toyota Corolla 2014 qui a 93 000 km au compteur. Excellente auto, mais sa peinture est affreusement mal en point. Étant donné que je dois régulièrement me déplacer pour des rendez-vous médicaux, ma voiture est trop basse pour mon mari. Je songe à la changer. Voici mes questions : dois-je investir dans une peinture pour ma voiture (j’ai déjà un acheteur) ? Dois-je acheter ou louer un VUS ? Si oui, lequel ? Mon cœur va vers le Toyota Corolla Cross hybride ou le Subaru Crosstrek hybride. Si j’achète, est-ce une bonne idée de payer comptant ? Ma conseillère financière me dit de négocier un taux d’intérêt de moins de 2 %, c’est difficile avec les taux d’intérêt qui remontent.

— P. M.

Repeindre votre véhicule n’élèvera pas sa garde au sol... Dans les circonstances, mieux vaut envisager son remplacement. Cela dit, vous dites avoir un acheteur, mais ensuite, qu’allez-vous faire ? Le Corolla Cross hybride ne fera son entrée sur le marché qu’à l’automne, tandis que le Subaru Crosstrek hybride est diffusé au compte-gouttes. Dans un cas comme dans l’autre, vous risquez d’attendre. Quant aux deux véhicules de votre choix, il est utile de rappeler qu’il s’agit d’hybrides rechargeables. Avez-vous une installation à la maison ? Des bornes de recharge dans votre secteur ? Vous devez considérer ces aspects, sans quoi vous ne tirerez aucun avantage à vous procurer un de ces véhicules. Vous devez également savoir que ce produit de Subaru fera l’objet d’une refonte majeure dans les prochains mois. Qu’à cela ne tienne, Corolla Cross et Crosstrek sont de bons produits. Quant à l’aspect financier, votre conseillère financière est bien attentionnée, mais hélas, sa recommandation ne reflète pas la tendance du marché, comme vous avez été à même de le constater. Si vous avez les ressources financières et considérant vos choix (Subaru et Toyota) réputés fiables, un achat au comptant représente la meilleure solution.

C’est pour bientôt ?

J’ai commandé en décembre 2021 un Volkswagen ID.4. Avez-vous une idée de la date où ces véhicules arriveront au Québec ?

— André D.

Dans le contexte actuel, impossible de dire à quel moment votre ID.4 – et cela s’applique à tous les autres véhicules – vous sera livré. Au cours des derniers mois, on a beaucoup parlé de la pénurie des microprocesseurs, mais il y a plus. Les constructeurs éprouvent également des problèmes d’approvisionnement de matières premières et de logistique (transport). Cela dit, vous n’êtes sans doute pas sans savoir que les ID.4 destinés à l’Amérique du Nord seront dorénavant produits aux États-Unis, ce qui, en théorie, devrait diminuer le temps d’attente. La direction canadienne de Volkswagen devrait connaître, d’ici peu, ses allocations d’ID.4 pour la prochaine année.

De ternes logos

Voulez-vous bien me dire quelle mouche a piqué les constructeurs automobiles pour changer le logo des Toyota, Audi, Mercedes et probablement d’autres marques ? [...] J’espère qu’on va revenir à l’ancien logo. Une auto noire avec le nom et le logo noir, ça fait noir longtemps et ça fait un peu corbillard.

— Andrée R.

Bienvenue à l’ère du flat design (conception plate), tendance en vogue dans l’univers numérique. Déjà plusieurs marques l’ont adopté, car celui-ci incarne la simplicité, la transparence, la modernité et, surtout, s’adapte plus aisément aux communications des constructeurs sur les réseaux sociaux. Mais tout n’est pas perdu pour vous qui aimiez sans doute les couleurs vives, les reliefs et les jeux de lumières. Certains géants de l’univers numérique songent à délaisser cette esthétique.

Pas tout de suite

Je souhaite me procurer un véhicule électrique. Mes options, une Polestar 2 ou un Ford Mustang Mach-E. Cependant, je veux le tracter derrière mon véhicule récréatif. Lequel des deux le permet ? Cela m’aidera à arrêter mon choix.

— Michel G.

Au risque de vous faire de la peine, aucun véhicule électrique actuellement sur le marché ne peut être tracté en roues libres ou sur un chariot de remorquage (dolly), sous peine d’endommager le véhicule. À l’heure actuelle, seule la marque Rivian autorise, pour ses produits, ce type de remorquage. Tous les autres constructeurs préconisent l’utilisation d’un camion à plateau (flatbed) pour déplacer un véhicule électrique.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.