Transactions d’initiés

Un milliardaire achète pour 110 millions de dollars de Bausch Health

Un milliardaire new-yorkais vient d’acheter pour plus de 110 millions de dollars d’actions de la société pharmaceutique de Laval Bausch Health.

John Paulson a fait l’acquisition de 5 millions d’actions de l’ex-Valeant en trois jours la semaine dernière. Les transactions d’achat ont été effectuées mardi, mercredi et jeudi, selon ce qu’indiquent des documents déposés auprès des autorités boursières.

Sa firme Paulson & Co détient maintenant 33 millions d’actions de Bausch, l’équivalent d’une participation de 7,3 %. John Paulson est membre du conseil d’administration de Bausch depuis trois ans.

L’action de Bausch Health s’est appréciée de 13 %, à 24,99 $, mardi à la Bourse de Toronto. Le titre avait reculé jusqu’à 16 $ en mars durant la culbute des marchés, mais valait plus de 42 $ en décembre dernier.

Voici quelques autres transactions récentes qui retiennent notre attention :

PSP vend du Cogeco

Investissements PSP vient de révéler aux autorités boursières avoir vendu ce printemps pour plus de 18 millions de dollars d’actions de Cogeco. PSP a vendu 223 700 actions de Cogeco durant le mois d’avril pour abaisser sa participation à 15,9 %. L’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur public (PSP) est l’un des grands gestionnaires de fonds pour des caisses de retraite au pays.

Un administrateur achète de l’Aimia

Le président du conseil d’administration d’Aimia vient d’acheter pour près d’un demi-million de dollars d’actions de la société de portefeuille d’investissement montréalaise. Charles Frischer a acheté 170 100 actions le 15 mai. Deux jours plus tôt, Aimia annonçait l’acquisition d’une participation de 10 % dans Clear Media, une entreprise chinoise spécialisée dans la publicité extérieure. En mars, Aimia avait annoncé un accord pour acheter son principal actionnaire, Mittleman Brothers.

Deux dirigeants de 5N Plus achètent

Le grand patron de 5N Plus et le président du conseil d’administration viennent d’acheter pour plus de 120 000 $ d’actions du producteur montréalais de métaux spéciaux. Arjang Roshan a fait l’acquisition de 39 800 actions à la suite de transactions les 8 et 15 mai, alors que Luc Bertrand a acquis 39 700 actions le 13 mai. L’action de 5N Plus accuse toujours un repli de plus de 50 % par rapport à son sommet d’il y a un an.

Une administratrice achète du SNC

Une administratrice de SNC-Lavalin vient d’acheter pour 100 000 $ d’actions de l’entreprise montréalaise d’ingénierie. Mary-Ann Bell a acheté un bloc de 5000 actions le 13 mai. Elle a payé un prix unitaire de 19,99 $. Mary-Ann Bell a fait son entrée au conseil d’administration de SNC-Lavalin il y a deux semaines. L’action de SNC a gagné 4 %, à 19,99 $, mardi à Toronto.

Revue boursière

Wall Street en repli, Toronto en hausse

À Toronto, la Bourse a clôturé mardi en hausse de plus de 200 points, rattrapant les gains enregistrés la veille par les places boursières américaines pendant qu’elle était fermée. La Bourse de New York, quant à elle, a fini dans le rouge mardi, accentuant ses pertes en fin de séance après des auditions devant le Sénat américain du patron de la Fed et du secrétaire au Trésor.

— Agence France-Presse et La Presse canadienne

NASDAQ a les entreprises des marchés émergents à l’œil

Après des couacs impliquant des entreprises chinoises cotées à Wall Street, la plateforme boursière NASDAQ a indiqué vouloir durcir les règles pour les sociétés des pays émergents souhaitant bénéficier de ses services. La Bourse électronique, qui héberge les actions de milliers d’entreprises américaines et étrangères, a envoyé lundi au gendarme boursier des États-Unis, la SEC, plusieurs propositions de changements. NASDAQ, qui met notamment en avant le « manque de transparence » dans certains pays, voudrait imposer aux sociétés souhaitant entrer en Bourse sur sa plateforme de compter au sein de la direction une personne bien au fait des pratiques en vigueur dans les entreprises cotées aux États-Unis ainsi que d’autres mesures. — Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.