« On est très proches d’un point de non-retour »

Le réseau québécois au « maximum de délestage » dans plusieurs régions

Étant donné l’alourdissement de la situation de la COVID-19 dans la province, des médecins et le gouvernement se préparent au pire en matière de délestage dans certaines régions.

Mardi, 62 morts et 188 hospitalisations supplémentaires ont été rapportées au Québec.

« On est très proches d’un point de non-retour. On est rendus au maximum de délestage dans plusieurs de nos régions du Québec », a d’emblée prévenu le ministre de la Santé, Christian Dubé, lors d’un point de presse mardi après-midi à Montréal.

Il affirme que Québec aura « de bonnes discussions avec les syndicats » de la santé pour trouver des solutions au manque de personnel. On estime qu’il manque 1000 employés de plus dans les hôpitaux et 1500 dans les CHSLD pour passer à travers la cinquième vague.

« On n’a pas des mois pour les trouver, c’est une question de jours. Il faut trouver le personnel nécessaire pour venir nous aider et éviter plus de délestage. »

— Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

« C’est très alarmant, ce qui se passe. On se fait frapper des deux bords. Il y a une forte hausse et un manque de personnel flagrant. En ce moment, il n’y a pas un quart de travail où on n’a pas du personnel qui teste positif », explique de son côté le président de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec, le DGilbert Boucher.

Entre niveau 4 et niveau 5 ?

Dans le Grand Montréal, les couronnes « sont en train d’être frappées par le niveau 4 de délestage ; l’île de Montréal est en train d’y passer aujourd’hui et demain », détaille le Dr Boucher. « Dans les deux ou trois prochaines semaines, toutes les chirurgies non urgentes ou presque vont être reportées. On espère que ça ne durera pas, mais malheureusement, c’est vers là qu’on s’en va », souligne-t-il.

Les autorités réfléchissent à la création d’un niveau 5 de délestage, la capacité hospitalière du niveau 4 étant déjà dépassée dans certains secteurs, rapportait mardi Radio-Canada. Une source gouvernementale a affirmé à La Presse que « des cibles de lit phase 5 » sont en préparation. L’atteinte du niveau 5 « va être la dernière ressource », affirme Gilbert Boucher, qui dit surtout s’inquiéter pour les Cantons-de-l’Est et la région de Joliette à l’heure actuelle.

« Quand on parle du niveau 5, on parle de l’oncologie, des chirurgies moyennement urgentes. On serait rendus dans le plan C. Ce n’est vraiment pas idéal. »

— Le DGilbert Boucher, président de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec

« Ça bouge très vite. Mais ce qu’on espère tous est une vague très intense qui monte rapidement mais qui redescend aussi. C’est ça, l’espoir », indique la coprésidente de la Communauté de pratique des médecins en CHSLD (CPMC), la Dre Sophie Zhang.

« La bonne nouvelle, c’est qu’avec l’absentéisme du personnel, si c’est juste pour la COVID-19, ils reviennent rapidement. Dans mon CHSLD, on a eu une éclosion qui a forcé le départ rapide de plusieurs travailleurs, qui sont toutefois revenus quelques jours plus tard. Ç’a été une crise dure, mais rapide. S’il y a autre chose derrière, là toutefois, ça peut se prolonger. C’est là le cœur du problème », dit-elle.

Reste que dans plusieurs hôpitaux, le manque accru de personnel oblige à « traiter seulement les plus malades », dit le DBoucher. « Même s’il y a moins d’achalandage dans nos hôpitaux, on peine à traiter tout le monde. On retourne beaucoup de monde à la maison. Ça fait excessivement mal », se désole-t-il.

62 morts rapportées mardi

Les 62 morts rapportées mardi ont porté la moyenne quotidienne à 35. La tendance est en hausse de 178 % sur une semaine. Ces 62 nouveaux décès font en sorte que le Québec surpasse ainsi la barre des 12 000 personnes décédées des suites du virus depuis le début de la pandémie.

On a observé une forte hausse des hospitalisations, avec 433 nouvelles entrées dans le réseau et 245 sorties, pour une hausse totale de 188 hospitalisations. À l’heure actuelle, 2742 patients demeurent hospitalisés en lien avec la COVID-19, un sommet depuis le début de la crise sanitaire. De ce nombre, 255 personnes se trouvent toujours aux soins intensifs, une augmentation de 7 cas sur ce plan en 24 heures (45 entrées, 38 sorties). Ces 2742 personnes hospitalisées représentent une hausse de 72 % sur 7 jours.

Les autorités rapportent également 8710 nouveaux cas de COVID-19, ce qui porte la moyenne hebdomadaire à 13 250. Les infections sont ainsi en baisse de 13 % sur une semaine, mais ces données moins fiables, vu l’accès restreint au dépistage, doivent être interprétées avec prudence.

En ce qui concerne la vaccination, le rythme de la campagne continue de s’accélérer. Lundi, 97 295 doses supplémentaires ont été administrées, auxquelles s’ajoutent environ 3460 injections données avant le 10 janvier qui n’avaient pas été comptabilisées. Le Québec a franchi mardi le cap des 2 millions de troisièmes doses. Jusqu’ici, 85,2 % de la population a reçu une dose, 78 % a reçu deux doses et 24 % en a reçu trois.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.