Tour d’horizon
des principaux
sports de glisse hivernaux

L’univers des sports hivernaux a considérablement évolué au cours des dernières décennies. Les adeptes de glisse peuvent aujourd’hui profiter de l’hiver de nombreuses façons.

Ski alpin

Le ski alpin consiste essentiellement à descendre une pente enneigée sur des skis. Il se pratique dans des stations qui proposent des pistes balisées, damées et de différents degrés de difficulté (de facile à extrême). Les stations sont équipées de remontées mécaniques (télésièges, télécabines ou autres) pour mener les skieurs jusqu’au début des pentes. Elles offrent généralement des cours et un service de location d’équipement pour les gens qui désirent s’initier au sport ou s’y adonner de façon occasionnelle.

Ski de montagne

Le ski de montagne (souvent appelé ski de haute route) consiste à gravir une montagne pour ensuite la dévaler à la manière des skieurs alpins. Ce sport de glisse se pratique dans des environnements montagneux, sur des pentes non travaillées et non balisées. Les remontées s’effectuent de façon autonome, c’est-à-dire sans aide motorisée, le plus souvent à l’aide de peaux d’ascension que l’on colle sous les skis. Le système de fixation, spécialement conçu pour faciliter la montée, possède deux fonctions : il permet de libérer le talon pendant l’ascension et de l’immobiliser sur le ski pour la descente.

Ski de randonnée alpine

Le ski de randonnée alpine se veut un dérivé du ski de montagne. Il consiste également à gravir les pentes de façon autonome, puis à les redescendre. Toutefois, c’est l’activité de randonnée qui prédomine généralement dans ce sport d’hiver, selon la Fédération québécoise de la montagne et de l’escalade. Depuis quelques années, il ne cesse de gagner en popularité au Québec. Les stations de ski de la province l’ont d’ailleurs bien compris : plusieurs d’entre elles permettent désormais aux skieurs de monter la montagne avec des skis munis de peaux d’ascension pour dévaler ensuite les pentes damées.

Ski hors-piste

Le ski hors-piste est un type de ski alpin qui se pratique hors des pistes travaillées ou balisées. Ce sport de glisse permet d’avoir accès à des territoires skiables — généralement éloignés ou parfois adjacents à une station — pourvus de neige naturelle et de poudreuse. Pour atteindre les zones skiables, les skieurs sont transportés par motoneige, par véhicule à chenilles ou par hélicoptère. Notez que ce sport de glisse est de plus en plus accessible à partir des pistes ordinaires de certaines stations de ski.

Ski freestyle

Le ski freestyle consiste principalement à réaliser des sauts et des figures en ski sur des pentes pourvues de structures en neige ou en métal. Il se pratique la plupart du temps dans les parcs à neige des stations. Ces zones réservées au freestyle peuvent notamment comprendre des modules de saut, des barres de fer permettant de glisser, et une demi-lune.

Télémark

Le télémark représente l’un des plus vieux sports de glisse hivernaux. Il se caractérise par des descentes faites avec le talon détaché de la fixation, à la manière du ski de fond. Le talon du skieur reste donc libre même pendant la descente, ce qui permet l’exécution de virages prononcés et distinctifs appelés « virages télémark ».

Planche à neige

La planche à neige est un sport de glisse qui consiste à descendre une pente couverte de neige sur une seule planche. Les deux pieds sont fixés à la planche au moyen de fixations et de bottes adaptées. Cette activité hivernale est particulièrement prisée des jeunes.

Ski de fond

Le ski de fond est un autre sport de glisse hivernal très populaire. Il se pratique sur des pistes tracées et entretenues dans des centres réservés à cette activité et sur un terrain généralement plus plat que celui du ski alpin. Il existe deux principaux styles de ski de fond, soit le pas classique et le pas de patin.

Ski nordique

Le ski nordique se veut un dérivé du ski de fond : il se pratique dans des sentiers balisés, mais non tracés ou damés. Il s’adresse principalement aux personnes qui aiment s’aventurer un peu plus loin dans la nature. De plus, comme les pistes ne sont pas tracées, ce sport se révèle plus exigeant sur le plan physique que le ski de fond.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.