Rocket de Laval

Jean-François Houle succède à Joël Bouchard

Jean-François Houle espérait une ouverture quelque part chez le Canadien, et enfin, son souhait a été exaucé.

Ainsi, Houle, 46 ans, a été confirmé à titre d’entraîneur-chef du Rocket de Laval dans la journée de mardi. Il succède à Joël Bouchard, qui a choisi de prendre la direction des Gulls de San Diego, également membres de la Ligue américaine de hockey.

Pour Houle, qui a grandi en rêvant au Canadien et qui a jadis été lui-même repêché par le club, cela ne pouvait mieux tomber.

« En apprenant qu’il y avait une ouverture avec le Rocket, c’est sûr que j’ai démontré de l’intérêt, a-t-il reconnu mardi. J’ai toujours démontré de l’intérêt quand il y avait une porte qui s’ouvrait avec le Canadien, et je suis très heureux de pouvoir obtenir cette occasion. »

NCAA, LHJMQ et Ligue américaine

En Houle, le Rocket obtient un entraîneur d’expérience, qui a passé des années derrière le banc depuis la fin de sa propre carrière de joueur, en 2001-2002.

Entre autres, le fils de Réjean Houle a dirigé les formations de Lewiston et de Blainville-Boisbriand dans la LHJMQ pendant cinq ans. Au cours des six dernières saisons, il était adjoint chez les Condors de Bakersfield, dans la Ligue américaine. Il a aussi été entraîneur adjoint à Clarkson, dans la NCAA, durant sept ans au début de sa carrière à titre d’entraîneur ou d’adjoint.

Son passage dans le monde du hockey junior québécois lui aura évidemment permis de croiser Dominique Ducharme, l’entraîneur-chef du Canadien, avec qui il a une relation qu’il a qualifiée de « très bonne ».

« Je l’ai affronté quand je dirigeais l’Armada et qu’il était à Drummondville… J’ai toujours gardé le contact avec lui. Il y aura à Laval une continuité avec ce que le Canadien fait parce qu’on a les mêmes valeurs. Mes valeurs à moi sont l’engagement, la discipline et l’intégrité. Je tiens à transmettre ces valeurs à tous nos joueurs. »

« De ce que j’ai vu du Canadien au printemps, j’ai remarqué que les vétérans encadraient les plus jeunes, et je veux que ce soit la même chose avec notre équipe dans la Ligue américaine. Je pense que ça va être fantastique. »

– Jean-François Houle

Pour l’heure, Jean-François Houle ne connaît pas encore le nom de ses adjoints. « Mais j’ai une liste et on va s’asseoir pour en discuter », a-t-il ajouté.

Houle avait été un choix de quatrième tour du Canadien au repêchage de 1993, mais n’a jamais pu atteindre les rangs de la LNH. Il a conclu sa carrière de joueur avec le Brass de La Nouvelle-Orléans, dans l’ECHL.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.