LNH 2021-2022 / DIVISION ATLANTIQUE

Une lutte féroce à prévoir

La lutte pour une place en séries éliminatoires sera féroce dans cette division, avec les puissances habituelles, Tampa Bay, Boston et Toronto, l’émergence de la Floride et de Montréal, finaliste de la Coupe Stanley, et les clubs en reconstruction Buffalo, Ottawa et Detroit qui voudront brouiller les cartes…

LIGHTNING
DE TAMPA BAY

Un noyau toujours très puissant

Le Lightning tentera de devenir le premier club en presque 40 ans à remporter trois Coupes Stanley consécutives. Mais les limites imposées par le plafond salarial affectent cette puissante formation, comme tous les champions avant elle. Sans oublier le repêchage de l’élargissement des cadres.

Tampa est ainsi amputé cette saison de son très efficace troisième trio constitué de Yanni Gourde, Barclay Goodrow et Blake Coleman, sans qui il n’aurait sans doute pas remporté la Coupe.

Le noyau demeure très puissant avec le gardien Andrei Vasilevskiy, les défenseurs Victor Hedman, Ryan McDonagh, Mikhail Sergachev, Erik Cernak, et les attaquants Nikita Kucherov, Brayden Point, Ondrej Palat, Steven Stamkos et Anthony Cirelli, mais les joueurs de soutien demeurent importants. Les jeunes Ross Colton et Mathieu Joseph devront avoir un impact, tout comme le vétéran Corey Perry, acquis pendant l'été sur le marché des joueurs autonomes.

Tampa a réussi son ascension en séries grâce au retour au jeu de Nikita Kucherov. Sans lui, le club a terminé au neuvième rang du classement général. Voyons si la fatigue ne se fera pas sentir après deux courts étés consécutifs.

LE JOUEUR SOUS-ESTIMÉ

On évoque surtout Point, Kucherov et Stamkos, mais mine de rien, Ondrej Palat a amassé 46 points en 55 matchs l’an dernier, 69 points sur une saison complète. À 30 ans, il s’agit de sa meilleure production en carrière.

LA RECRUE À SUIVRE

Embauché à titre de joueur autonome il y a trois ans après avoir été ignoré au repêchage, Alexandre Barré-Boulet, 24 ans, pourrait obtenir un poste après d’excellentes saisons offensives dans la Ligue américaine. Il a d’ailleurs terminé la récente saison à Tampa.

QUI DEVRA EN DONNER PLUS

Après une saison de 44 points en 68 matchs il y a deux ans, le deuxième centre de l’équipe, Anthony Cirelli, a obtenu seulement 22 points en 50 matchs l’an dernier. On espère une meilleure production de sa part.

FICHE EN 2020-2021

36-17-3, 75 points

CLASSEMENT EN SAISON

3e de la section Centrale

PARCOURS EN SÉRIES

Champion de la Coupe Stanley

PRINCIPAUX DÉPARTS

Yanni Gourde, Blake Coleman, Barclay Goodrow, David Savard, Tyler Johnson, Luke Schenn, Curtis McElhinney

PRINCIPALES ARRIVÉES

Brian Elliott, Corey Perry, Zach Bogosian, Pierre-Edouard Bellemare, Charles Hudon

BRUINS
DE BOSTON

Un premier trio indispensable

Après Zdeno Chara il y a deux ans, les Bruins viennent de perdre deux autres piliers de la première heure : le gardien Tuukka Rask et le deuxième centre David Krejci.

Pour pallier leurs pertes, les Bruins ont obtenu le gardien numéro un des Sabres de Buffalo, Linus Ullmark, et ils comptent sur leur surprenant jeune gardien Jeremy Swayman pour maintenir son rythme de la fin de saison.

Il y a moins de profondeur au centre, et Charlie Coyle sera promu du troisième au deuxième trio, malgré une production modeste de seulement 16 points en 51 matchs l’an dernier. Il pourra au moins bénéficier d’ailiers de qualité avec Taylor Hall et Craig Smith.

Les succès des Bruins reposeront encore sur leur premier trio constitué de Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak. On prédit un déclin pour Bergeron, 36 ans, chaque été depuis quelques années, mais il ne ralentit pas. Il a encore obtenu 48 points en 54 matchs l’an dernier.

Boston a perdu un jeune défenseur de qualité, Jérémy Lauzon, au profit du Kraken de Seattle, mais a ajouté de l’expérience et de la robustesse au sein de sa première paire en acquérant le colosse des Jets de Winnipeg Derek Forbort, moyennant 9 millions pour trois ans. Avec Matt Grzelcyk et Brandon Carlo pour compléter le top 4, l’étonnant Mike Reilly et Connor Clifton au sein de la troisième paire, les Bruins ont une défense tout à fait adéquate.

LE JOUEUR SOUS-ESTIMÉ

On a tendance à réviser son apport à la baisse parce qu’il a déçu à Buffalo, mais le retour de Taylor Hall est important. Hall a obtenu 14 points, dont 8 buts, en 16 matchs après son acquisition, et il solidifie le deuxième trio.

LA RECRUE À SUIVRE

Le gardien Jeremy Swayman, 22 ans, a connu une fin de saison splendide avec une fiche de 7-3, deux blanchissages, une moyenne de 1,50 et un taux d’arrêts de ,945. L’arrivée d’Ullmark allégera la pression sur lui.

QUI DEVRA EN DONNER PLUS

Le jeune Jack Strudnicka, 22 ans, choix de deuxième tour en 2017, est considéré comme un espoir au centre, mais il tarde à éclore. On a promu Charlie Coyle par défaut.

FICHE EN 2020-2021

33-16-7, 73 points

CLASSEMENT EN SAISON

3es de la section Est

PARCOURS EN SÉRIES

Défaite au 2e tour

PRINCIPAUX DÉPARTS

Tuukka Rask, David Krejci, Jaroslav Halak, Nick Ritchie, Ondrej Kase, Jérémy Lauzon

PRINCIPALES ARRIVÉES

Linus Ullmark, Nick Foligno, Erik Haula, Derek Forbort

MAPLE LEAFS
DE TORONTO

Gagner en séries… à tout prix

Le directeur général Kyle Dubas l’a affirmé lucidement à l’ouverture du camp d’entraînement : il pourrait y avoir des changements importants à la fin de la saison si les Leafs s’écroulent encore en séries éliminatoires. Encore pire s’ils n’y accèdent pas.

Malgré tout leur talent offensif, avec les Auston Matthews, Mitch Marner, John Tavares et William Nylander, Toronto a encore échoué dans sa tentative de franchir le premier tour. Les Maple Leafs étaient à un but d’éliminer le Canadien lorsque Alex Galchenyuk a tenté une passe audacieuse à la ligne bleue adverse, et le but de Nick Suzuki en prolongation a renversé la vapeur.

Les deux principales vedettes des Leafs, Auston Matthews et Mitch Marner, ont été blâmées pour ce nouvel échec. Matthews a obtenu cinq points en sept matchs et Marner, quatre passes, sans être capable de marquer. Le pauvre Tavares a été blessé dès le premier match.

Payer ses stars aussi grassement comporte évidemment ses inconvénients, et Toronto n’a pas pu retenir son cinquième attaquant offensif, Zach Hyman, 15 buts et 33 points en 43 matchs. Hyman ira recevoir les passes de Connor McDavid à Edmonton.

Les vétérans Joe Thornton, Nick Foligno et Zach Bogosian ont aussi quitté l'équipe, mais les Leafs misent sur deux attaquants rejetés par les Bruins, Nick Ritchie et Ondrej Kase, pour boucher les trous. Le gardien numéro un des dernières années, Frederik Andersen, relégué au rôle d’auxiliaire en séries, est parti pour la Caroline et Petr Mrazek a fait le chemin inverse pour seconder Jack Campbell.

LE JOUEUR SOUS-ESTIMÉ

À 29 ans, le défenseur Justin Holl s’est finalement établi solidement au sein du top 4 il y a deux ans, après plusieurs saisons dans la Ligue américaine. Holl, un droitier de 6 pi 4 po, a joué en moyenne 21 minutes par match en saison comme en séries.

LA RECRUE À SUIVRE

Rasmus Sandin n’est plus une recrue théoriquement, mais à 21 ans, ce choix de fin de premier tour en 2018 tente de s’implanter dans la LNH. Ce défenseur offensif devrait obtenir le dernier poste disponible.

QUI DEVRA EN DONNER PLUS

John Tavares a obtenu 50 points en 56 matchs l’an dernier. C’est bien, mais pas assez pour un joueur payé 12 millions : 24 joueurs ont amassé plus de points que lui la saison passée.

FICHE EN 2020-2021

35-14-7, 77 points

CLASSEMENT EN SAISON

1ers de la section Nord

PARCOURS EN SÉRIES

Défaite au 1er tour

PRINCIPAUX DÉPARTS

Frederik Andersen, Zach Hyman, Joe Thornton, Nick Foligno, Alex Galchenyuk, Riley Nash, Zach Bogosian

PRINCIPALES ARRIVÉES

Petr Mrazek, Nick Ritchie, David Kampf, Ondrej Kase

CANADIEN
DE MONTRÉAL

L’émergence des jeunes

À la surprise générale, le Canadien a atteint la finale de la Coupe Stanley l’été dernier.

Mais l’équipe a été moyenne en saison, ne l’oublions pas, et a perdu plusieurs leaders importants au cours de la morte saison : son capitaine Shea Weber, Phillip Danault, Corey Perry et Eric Staal, sans oublier Carey Price, dont l’absence demeure indéterminée pour l’instant.

Les Hurricanes de la Caroline ont aussi arraché Jesperi Kotkaniemi au CH, et Marc Bergevin a sacrifié un choix de premier tour (il en a aussi obtenu un des Hurricanes) pour obtenir Christian Dvorak. On demandera à Jake Evans de pourvoir le poste de troisième centre.

Pour remplacer Tomas Tatar, confiné aux gradins en séries, et Weber, Bergevin a embauché Mike Hoffman et le défenseur David Savard.

Montréal demeure une formation extrêmement bien nantie aux ailes avec Josh Anderson, Cole Caufield, Tyler Toffoli, Hoffman, Brendan Gallagher, Jonathan Drouin, sur qui on ne pouvait compter en séries, et Joel Armia.

Malgré les vétérans en place, les succès de l’équipe vont reposer en grande partie sur l’émergence des jeunes, entre autres deux membres du premier trio, Nick Suzuki et Caufield, Jake Evans, un « jeune vieux », et en défense Alexander Romanov, appelé à jouer un rôle important.

La situation de Carey Price, absent pour régler des problèmes de nature personnelle, demeure une source d’inquiétude, mais l’équipe espère le revoir à un moment donné cette saison.

LE JOUEUR SOUS-ESTIMÉ

L’arrivée de Joel Edmundson a apporté beaucoup de stabilité en défense. Il a joué en moyenne 20:03 par match et présenté une fiche de + 28.

LA RECRUE À SUIVRE

L’ancien coéquipier de Cole Caufield au sein de l’équipe junior américaine Trevor Zegras a prédit une saison de 40 buts à son ami. La barre est haut placée, mais Caufield sera néanmoins l’une des recrues les plus en vue cette saison.

QUI DEVRA EN DONNER PLUS

Jake Evans n’a pas connu une saison décevante, au contraire, mais il devra hausser sa production s’il veut être un troisième centre efficace. Il a obtenu 13 points, dont 3 buts, en 47 matchs l’an dernier.

FICHE EN 2020-2021

24-21-11, 59 points

CLASSEMENT EN SAISON

4e de la section Nord

PARCOURS EN SÉRIES

Finale de la Coupe Stanley

PRINCIPAUX DÉPARTS

Phillip Danault, Jesperi Kotkaniemi, Tomas Tatar, Corey Perry, Eric Staal, Cale Fleury, Jon Merrill, Erik Gustafsson, Shea Weber (blessé, le capitaine du Canadien ratera la prochaine saison)

PRINCIPALES ARRIVÉES

Mike Hoffman, David Savard, Mathieu Perreault, Cédric Paquette, Chris Wideman

PANTHERS
DE LA FLORIDE

L’an 2 de l'ère Zito

Sous l’impulsion de leur nouveau directeur général Bill Zito, les Panthers ont épaté le monde du hockey l’an dernier, avec une quatrième place au classement général.

Zito a changé la culture de l’organisation et acquis quelques joueurs clés, notamment Carter Verhaeghe, Sam Bennett, Anthony Duclair et Gustav Forsling.

Il a poursuivi ses emplettes au cours de l’été en obtenant le premier ailier droit des Sabres, Sam Reinhart, pour un choix de premier tour et le jeune gardien montréalais Devon Levi.

L’arrivée de Reinhart, et l’explosion offensive de Bennett après son acquisition de Calgary (15 points en 10 matchs), permettront à l’entraîneur Joel Quenneville de placer ses deux vedettes Aleksander Barkov et Jonathan Huberdeau au sein de trios distincts.

Le retour au jeu du défenseur Aaron Ekblad, blessé après 35 matchs l’an dernier alors qu’il connaissait la saison de sa carrière, solidifie encore davantage la défense, ragaillardie par l’émergence de MacKenzie Weegar. L’indésirable Keith Yandle, brillant à l’attaque, mais faible en défense, a vu son contrat racheté. Il jouera désormais pour les Flyers.

Malgré une saison ordinaire, mais supérieure à la précédente, le gardien Sergei Bobrovsky sera encore l’homme de la situation en Floride, mais le jeune premier Spencer Knight, 20 ans, ne sera pas très loin en cas de défaillance. Knight a remporté ses quatre matchs en fin de saison.

LE JOUEUR SOUS-ESTIMÉ

Carter Verhaeghe, 26 ans, a été embauché pour seulement 1 million par année pour deux saisons en octobre 2020, après quelques années dans l’organisation du Lightning. Il vient de réussir une saison de 18 buts et 36 points en 43 matchs au sein du premier trio.

LA RECRUE À SUIVRE

Le premier choix de l’équipe en 2020, le centre Anton Lundell, 20 ans, a emménagé chez Aleksander Barkov, signe qu’il est dans les plans. Ce douzième choix au total a obtenu 25 points en 26 matchs l’an dernier dans la Ligue d’élite de Finlande.

QUI DEVRA EN DONNER PLUS

Le robuste ailier Owen Tippett, dixième choix au total en 2017, devant Nick Suzuki, entre autres, est attendu depuis quelques saisons en Floride. Il a obtenu seulement 18 points, dont 7 buts, en 44 matchs l’an dernier. Une éclosion offensive ferait bien l’affaire de la direction.

FICHE EN 2020-2021

37-14-5, 79 points

CLASSEMENT EN SAISON

2es de la section Centrale

PARCOURS EN SÉRIES

Défaite au 1er tour

PRINCIPAUX DÉPARTS

Keith Yandle, Alex Wennberg, Chris Driedger, Anton Stralman, Nikita Gusev, Lucas Wallmark

PRINCIPALES ARRIVÉES

Sam Reinhart, Anton Lundell

SABRES
DE BUFFALO

Une nouvelle reconstruction

Après encore une saison de misère, les Sabres viennent d’entamer un autre cycle de reconstruction, leur troisième en huit ans.

Deuxième choix au total en 2015, Jack Eichel est en attente d’une intervention chirurgicale, et d’un échange, mais l’un ne va pas sans l’autre, et on ne s’entend toujours pas sur le traitement.

Sam Reinhart, un autre deuxième choix au total (2014), meilleur compteur du club l’an dernier, a lui été échangé pour un choix de premier tour, tandis que le premier défenseur Rasmus Ristolainen a lui aussi rapporté un choix de premier tour.

Le nouvel entraîneur Don Granato, embauché par intérim au cours de la dernière saison, donnera donc les clés de la formation à des jeunes, dont le centre au choix de premier tour en 2017, Casey Mittelstadt, solide en fin de saison, et à Dylan Cozens, repêché lui aussi dans le top 10, en 2019.

Premier choix au total en 2018, le défenseur Rasmus Dahlin, 21 ans seulement, aura des responsabilités accrues. Un autre défenseur repêché au premier rang, cette fois en 2021, Owen Power, 6 pi 5 po et 215 lb de muscles, de talent et d’intelligence, a choisi sagement de demeurer une saison supplémentaire à l’Université du Michigan au sein d’une puissante équipe en compagnie de Matt Beniers, Thomas Bordeleau, Kent Johnson et Brendan Brisson, tous de grands espoirs pour la LNH.

On s’attend à une autre saison difficile et, qui sait, un autre premier choix au total ? La troisième reconstruction sera-t-elle la bonne ?

LE JOUEUR SOUS-ESTIMÉ

Zemgus Girgensons a raté toute la dernière saison. On comptera sur son expérience et son leadership pour solidifier le troisième trio. Il en est à son cinquième entraîneur en sept ans…

LA RECRUE À SUIVRE

Il n’y aura peut-être pas de « recrue » comme telle dans la formation, mais le jeune Dylan Cozens, 20 ans, sera à suivre. Il a obtenu seulement 13 points en 41 matchs l’hiver dernier, mais possède un gros potentiel offensif.

QUI DEVRA EN DONNER PLUS

Jeff Skinner. Une saison de seulement 7 buts et 14 points en 53 matchs à un salaire annuel de 9 millions pour encore six ans vous qualifie d’emblée pour ce titre. L’homme derrière cet élan de générosité, Jason Botterill, a été congédié il y a un an.

FICHE EN 2020-2021

15-34-7, 37 points

CLASSEMENT EN SAISON

8es de la section Est

PARCOURS EN SÉRIES

Exclus des séries

PRINCIPAUX DÉPARTS

Rasmus Ristolainen, Sam Reinhart, Linus Ullmark, Carter Hutton, Riley Sheahan, Jake McCabe

PRINCIPALES ARRIVÉES

Will Butcher, Craig Anderson, Robert Hagg, Vinnie Hinostroza, Mark Pysyk

RED WINGS
DE DETROIT

L’avenir est prometteur

Les Red Wings reconstruisent désormais depuis six ans. Mais le DG Steve Yzerman, embauché il y a deux ans, reste patient. On commence enfin à voir les fruits de ce travail avec l’arrivée du défenseur Moritz Seider, sixième choix au total en 2019, l’ailier Lucas Raymond, quatrième choix en 2021, l’apparente émergence de Filip Zadina en fin de saison dernière et celle, indéniable, de Filip Hronek, 23 ans, indiscutablement le premier défenseur de l’équipe.

Le premier centre Dylan Larkin entame sa septième saison même s’il a seulement 25 ans. Yzerman lui a donné un peu de soutien au centre du deuxième trio avec l’acquisition du Suisse Pius Suter, 25 ans, étonnant à sa première année à Chicago l’an dernier avec 27 points, dont 14 buts, en 55 matchs.

L’arrivée du défenseur Nick Leddy donne aux Wings un numéro un à gauche, en attendant le développement de leur sixième choix au total en 2021, Simon Edvisson, 18 ans, déjà trois aides en sept matchs dans la Ligue d’élite de Suède (SEL).

Detroit a perdu Anthony Mantha en cours de saison dernière, mais il a rapporté des choix de premier et deuxième tours et Jakub Vrana. Celui-ci a connu une bonne fin de saison, mais il entamera l’année sur la liste des blessés.

Avec 15 choix dans les deux premiers tours lors des quatre plus récents repêchages, l’avenir est prometteur à Detroit. Le présent, un peu moins.

LE JOUEUR SOUS-ESTIMÉ

Personne ne parle du défenseur Filip Hronek. Ce choix de deuxième tour en 2016 vient pourtant d’amasser 26 points en 56 matchs, au premier rang des compteurs de l’équipe.

LA RECRUE À SUIVRE

Le défenseur Moritz Seider a tout pour réussir. Le gabarit, 6 pi 3 po et 209 lb, et le talent. Il a amassé 28 points en 41 matchs en Suède l’an dernier, un sommet pour les joueurs de 20 ans et moins. Il a été repêché avant Trevor Zegras et Cole Caufield pour une raison.

QUI DEVRA EN DONNER PLUS

Dylan Larkin est un bon jeune vétéran, mais 23 points, dont 9 buts, en 44 matchs, ne suffisent pas. Il avait réussi 73 points en 76 matchs il y a trois ans.

FICHE EN 2020-2021

19-27-10, 48 points

CLASSEMENT EN SAISON

7es de la section Centrale

PARCOURS EN SÉRIES

Exclus des séries

PRINCIPAUX DÉPARTS

Jonathan Bernier, Valtteri Filppula, Luke Glendening, Bobby Ryan, Darren Helm, Richard Panik, Dennis Cholowski

PRINCIPALES ARRIVÉES

Nick Leddy, Alex Nedeljkovic, Pius Suter, Moritz Seider, Lucas Raymond

SÉNATEURS
D’OTTAWA

Les séries dans la ligne de mire

Le directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion, a annoncé pendant le camp d’entraînement la fin de la reconstruction à Ottawa. Dorion espère donc une place en séries éliminatoires, après une deuxième moitié de saison très encourageante l’an dernier.

Mais la formation des Sénateurs demeure très jeune, avec Josh Norris, 22 ans, et Shane Pinto, 20 ans, pour deux premiers centres.

Il faudra voir également si le conflit contractuel avec le premier ailier gauche de l’équipe, Brady Tkachuk, laissera des traces. Certains jeunes ont déjà connu des ratés à leur retour au jeu après avoir manqué le camp d’entraînement.

Il y a du talent aux ailes avec Drake Batherson, 23 ans, 34 points en 56 matchs, et Tim Stützle, 19 ans, 29 points, mais ils demeurent des joueurs encore inexpérimentés, quoique Batherson commence à connaître le tabac.

Malgré le processus de reconstruction, on prône quand même la patience avec certains jeunes, et deux défenseurs repêchés au premier tour, Jacob Bernard-Docker et Lassi Thomson, entameront la saison dans la Ligue américaine. Un autre défenseur, Jake Sanderson, cinquième choix au total en 2020, a préféré disputer une autre saison dans les rangs universitaires, à North Dakota.

Le colosse Egor Sokolov, meilleur compteur à Belleville l’an dernier, a lui aussi été renvoyé dans la Ligue américaine malgré un camp d’entraînement intéressant.

LE JOUEUR SOUS-ESTIMÉ

Connor Brown est un vétéran important à Ottawa. Il a obtenu sa meilleure production de buts en carrière l’an dernier, 21 buts en 56 matchs. Un joli cadeau des Leafs de Toronto.

LA RECRUE À SUIVRE

Pour un joueur repêché au deuxième tour, en 2019, Shane Pinto est vite devenu un incontournable parmi les meilleurs espoirs de la LNH. Il a été dans la course pour le titre de joueur par excellence dans la NCAA, remporté par Cole Caufield, et a obtenu sept points en douze matchs en fin de saison à Ottawa.

QUI DEVRA EN DONNER PLUS

Les Sénateurs auront besoin de meilleures performances de la part de Matt Murray. L’ancien gardien des Penguins a coûté un choix de deuxième tour et 25 millions pour quatre ans. Il a affiché une moyenne de 3,38 et un taux d’arrêts de ,893 l’an dernier.

FICHE EN 2020-2021

23-28-5, 51 points

CLASSEMENT EN SAISON

6es de la section Nord

PARCOURS EN SÉRIES

Exclus des séries

PRINCIPAUX DÉPARTS

Evgeni Dadonov, Ryan Dzingel, Artem Anisimov, Derek Stepan, Joey Daccord, Matthew Peca

PRINCIPALES ARRIVÉES

Michael Del Zotto, Nick Holden

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.