Investir

« Retour à la croissance » pour Transcontinental

Les actionnaires de l’entreprise d’imprimerie et d’emballage Transcontinental ont profité mercredi de leur meilleure journée en Bourse depuis le début de l’année après l’annonce d’un bénéfice trimestriel en fort rebond, supérieur aux attentes des analystes.

Durant son deuxième trimestre 2021, clos le 25 avril, Transcontinental a réalisé un bénéfice net de 35,6 millions, en hausse de 38 % sur un an, alors que son chiffre d’affaires de 623,3 millions était encore en léger recul.

En excluant certains éléments non récurrents, le bénéfice net ajusté s’est chiffré à 47,8 millions, ou 55 cents par action, soit 20 % de plus que le chiffre de 45 cents par action prévu en moyenne parmi les analystes.

À la Bourse de Toronto, les investisseurs ont poussé le prix des actions de Transcontinental en hausse de 9,5 % jusqu’à 24,54 $ en cours de séance. Elles ont terminé en hausse de 8 %, à 24,19 $, ce qui les rapproche du sommet en un an de 24,71 $ par action atteint au début de mars dernier.

Dans ses commentaires sur ces résultats, le président et chef de la direction de Transcontinental, François Olivier, a indiqué que l’entreprise avait « continué à produire de très bons résultats, avec de solides performances dans [ses] trois secteurs d’activité ».

« Notre secteur de l’impression a connu un excellent trimestre avec un retour à la croissance, une première depuis le début de la pandémie. Cette croissance a également été accompagnée d’une hausse de 25 % du résultat d’opération. »

— François Olivier, président et chef de la direction de Transcontinental

Et pour la suite ? « Tout en demeurant prudents quant à l’évolution de la pandémie de COVID-19, nous sommes encouragés par son ralentissement et nous continuons de prévoir une hausse des volumes d’impression au cours des prochains trimestres », a indiqué M. Olivier.

Entre-temps, a-t-il souligné, « notre secteur de l’emballage a aussi connu un excellent trimestre avec une augmentation importante du résultat opérationnel, alors que la demande de nos clients demeure soutenue. Grâce à l’introduction de nouveaux produits sur le marché, aux récents contrats signés, ainsi qu’à l’essor de nos emballages durables (avec plastique recyclable), nous sommes confiants en notre capacité d’alimenter notre croissance des revenus pour les trimestres à venir ».

Enfin, a indiqué M. Olivier, « notre secteur des médias a continué d’obtenir d’excellents résultats avec une hausse importante de ses revenus et de sa profitabilité ».

Revue boursière

Toronto et Wall Street en baisse

Les marchés boursiers nord-américains ont clôturé la séance de mercredi en baisse, à la veille de la publication de données attendues sur l’inflation aux États-Unis, qui pourraient avoir des répercussions sur les décisions de la Réserve fédérale.

— La Presse Canadienne

Shell promet d’accélérer sa transition énergétique

Shell a promis mercredi d’accélérer sa stratégie climatique en réduisant davantage ses émissions de CO2 à la suite d’une décision de justice défavorable aux Pays-Bas, sans toutefois dévoiler de mesures concrètes ni de calendrier précis. Ce verdict, dont le groupe prévoit de faire appel, « ne signifie pas un changement, mais plutôt une accélération de notre stratégie, explique le directeur général Ben van Beurden. Désormais, nous allons chercher les moyens de réduire davantage encore nos émissions d’une manière réfléchie et rentable ». Fin mai, le tribunal de La Haye, saisi par des ONG, avait ordonné au géant pétrolier plus d’efforts pour abaisser ses « énormes » émissions de CO2, en lui demandant de réduire de 45 % son bilan d’ici fin 2030 par rapport à 2019. — Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.