Programmes contingentés : ce que vous devez savoir

Certains programmes universitaires ont un contingentement. Survol des informations pertinentes à ce sujet.

Une capacité d’accueil limitéE

Les programmes universitaires contingentés constituent des formations dont la capacité d’accueil est limitée. Ils ont donc un nombre maximum de places fixé à l’avance. Pour ces programmes, les universités ne peuvent donc pas accueillir tous ceux qui en font la demande.

Plusieurs raisons possibles

Différents facteurs peuvent expliquer un contingentement tels : la limite de ressources disponibles de l’université (manque d’espace, d’équipement ou de personnel), la capacité maximale du marché du travail à intégrer de nouveaux candidats ou le trop grand nombre de demandes d’admission pour le programme.

La sélection des candidats

Comme le nombre de demandes d’admission dans les programmes contingentés se révèle généralement plus élevé que le nombre de places offertes, les universités doivent procéder à une sélection parmi les candidats admissibles. Le contingentement et les critères de sélection sont adoptés annuellement par le conseil des universités. L’étude des dossiers de candidature est généralement effectuée par un comité de sélection spécial constitué de professeurs du département concerné.

La cote R, un critère important

Pour effectuer une sélection parmi les candidatures reçues dans les programmes contingentés, la majorité des universités utilisent la cote de rendement collégial (CRC). Plus connue sous le nom de cote R, la CRC se veut une méthode de comparaison et de classement des candidats sortants du collégial. Celle-ci est calculée par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, selon une formule validée par le Comité de gestion des bulletins d’études collégiales. Sur le site Web des universités, vous pouvez obtenir la cote R du dernier collégien admis l’année précédente dans un programme contingenté donné. Sachez toutefois que la cote R du dernier admis ne représente qu’une indication. En effet, le fait d’avoir une cote R égale ou supérieure à celle-ci ne garantit pas votre admission pour l’année suivante. Les cotes R varient d’une année à l’autre en fonction du nombre de demandes et de la qualité des dossiers présentés. Ainsi, rien ne permet de prédire si les autres étudiants qui aspirent à la même formation que vous seront plus forts ou plus faibles que ceux de l’année précédente.

Les autres critères de sélection

La cote R ne se révèle pas toujours le seul critère de sélection pour être admis dans les programmes contingentés. La sélection des candidats pour certains programmes contingentés peut comprendre d’autres critères. Les candidats peuvent notamment devoir répondre à un questionnaire, passer une entrevue, subir un test d’aptitudes, présenter un portfolio, rédiger une lettre décrivant leurs motivations à étudier dans ce domaine ou participer à une audition obligatoire. Le bilan de ces évaluations peut conduire à l’élimination de toute candidature qui ne présente pas les qualités jugées essentielles à la réussite des études envisagées. Vous avez donc intérêt à consulter la page descriptive du programme d’études qui vous intéresse pour en savoir plus sur les conditions d’admission et les critères de sélection.

Plusieurs programmes contingentés

La liste des programmes universitaires contingentés est assez importante. Ces derniers se retrouvent dans plusieurs domaines d’études comme les arts, les sciences et la communication. Sachez toutefois que seuls les programmes universitaires très contingentés nécessitent généralement une cote R très élevée. C’est le cas notamment de la médecine, de la médecine dentaire, de l’optométrie, de la pharmacie, de la physiothérapie, du droit, de l’ergothérapie et du génie aérospatial.

Conseils utiles

Si vous souhaitez vous inscrire dans un programme contingenté, vous avez intérêt à présenter une demande d’admission dans plusieurs universités. Vous devriez également faire plus d’un choix de programme et indiquer dans votre demande au moins un programme non contingenté ou moins contingenté afin d’assurer votre place dans une université. Pour votre deuxième ou troisième choix, privilégiez idéalement une formation qui offre des cours communs au programme contingenté. En cas de refus de votre premier choix, la réussite de ces cours communs pourrait vous permettre de déposer une nouvelle demande d’admission pour le programme contingenté et ainsi espérer y être accepté cette fois-là.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.