Jardinage

Insectes pollinisateurs et prédateurs : les parfaits petits alliés de votre potager

Pourquoi vous battre contre les pucerons, les chenilles, les limaces et les mites qui envahissent votre jardin quand quelqu’un d’autre peut le faire à votre place ? Parce que chaque insecte qui dévore vos récoltes peut lui-même devenir le festin d’un prédateur. Rendez votre potager attrayant pour les espèces ci-contre et laissez la nature s’occuper du reste !

Conseils généraux

· Évitez d’utiliser des insecticides – ils s’avèrent aussi nocifs pour les insectes alliés que pour les indésirables.

· Les espèces de grande taille ont besoin de plus d’eau que la seule rosée. Disposez ici et là des soucoupes remplies d’eau et de quelques cailloux où elles pourront étancher leur soif.

· Intégrez dans votre potager des plants qui fleurissent tôt pour attirer les insectes alliés dès le début de la saison.

Abeille

Bien qu’elle ne mange pas de bestioles, l’abeille favorise la pollinisation naturelle de vos plants et contribue ainsi à les rendre plus forts et plus résistants. En butinant d’une fleur à l’autre, cet insecte fertilise de nombreux végétaux avec le pollen qui s’accroche à ses pattes.

Comment l’attirer ?

Plantez du couvre-sol pour offrir à l’abeille un endroit sécuritaire où se reposer entre deux marathons de butinage. Cet insecte raffole des plants de légumes qui fleurissent et des fleurs en général, mais particulièrement de l’herbe à papillon, des coquelicots et des lys.

Araignée

L’araignée n’est pas un insecte (elle est membre de la famille des arachnides), mais elle demeure une prédatrice redoutable ! Certaines variétés tissent des toiles pour y emprisonner à peu près n’importe quoi, tandis que d’autres traquent leurs proies de manière proactive — comme l’araignée sauteuse et la terrifiante araignée-loup, si vous avez le courage de cohabiter avec elle.

Comment l’attirer ?

L’araignée a besoin d’un refuge contre la pluie et le chaud soleil d’été. Ajoutez simplement une couche de paillis ou de feuilles mortes entre vos semis pour l’encourager à élire domicile dans votre potager.

Carabe

Pendant le jour, ce coléoptère creuse dans le paillis et le terreau pour dormir bien au frais. C’est de nuit qu’il rôde et s’attaque à plus d’une cinquantaine d’espèces indésirables, notamment les chenilles, les fourmis, les vers gris et les cochenilles. C’est aussi l’un des rares prédateurs des escargots et des limaces.

Comment l’attirer ?

Aménagez un jardin légèrement surélevé comprenant une bonne couche de paillis et des plantes vivaces. Vous offrirez ainsi au carabe un endroit propice où pondre ses œufs et hiberner.

Coccinelle

Ne vous laissez pas tromper par sa jolie robe rouge à pois noirs – la coccinelle est une vraie guerrière ! Son appétit vorace l’amène à se goinfrer d’une grande variété d’insectes, en particulier les pucerons et les cochenilles. Une seule coccinelle peut consommer en moyenne une cinquantaine de ces petites pestes chaque jour.

Comment l’attirer ?

La coccinelle raffole aussi du pollen; plantez des fleurs telles des angéliques, des marguerites et des alysses odorantes pour l’attirer. Cela peut sembler contre-intuitif, mais vous pouvez également planter du chou et du radis comme appâts à pucerons… que la coccinelle mangera ensuite avec plaisir.

Libellule

Avec ses ailes et sa taille prodigieuse (comparativement à la plupart des insectes), la libellule agit un peu comme un avion de chasse pour défendre votre jardin. Pouvant filer à plus de 50 km/h, elle s’attaque aux insectes volants tels que les noctuelles, les moucherons et même les maringouins. Et elle peut en manger beaucoup – jusqu’à l’équivalent de son propre poids chaque demi-heure.

Comment l’attirer ?

La libellule a besoin d’un plan d’eau d’assez grande taille où pondre ses œufs. Un étang ou une fontaine, idéalement avec des végétaux amphibies (comme des nénuphars), lui serviront d’abri.

Mante religieuse

Très peu d’insectes peuvent se défendre contre la mante religieuse, qui mesure en moyenne entre 6 et 8 cm de long. Elle chasse le jour comme la nuit et mange tout ce qui bouge : des mouches, des chenilles, des criquets, des sauterelles… mais aussi des insectes bénéfiques comme les papillons, les abeilles et même d’autres mantes religieuses !

Comment l’attirer ?

Plantez une grande variété de fleurs et de fines herbes, en particulier de l’aneth, du carvi et du fenouil. Répandez un peu de paille ou de foin – la mante religieuse aime bien aller s’y cacher.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.