Crise migratoire

508 millions

La Pologne compte affecter 508 millions CAN à la construction d’un mur pour empêcher les migrants de franchir sa frontière avec la Biélorussie, selon un projet de loi débattu mercredi au Parlement. Le gouvernement polonais a adopté ce projet mardi et il devrait être voté par les députés cette semaine. (AFP)

Accord sur le nucléaire

Les États-Unis font planer la menace militaire contre l’Iran

Les États-Unis de Joe Biden ont fait planer mercredi la menace d’un recours à l’option militaire contre l’Iran en cas d’échec de la diplomatie pour empêcher Téhéran de se doter de l’arme atomique, faisant pour la première fois clairement écho aux avertissements israéliens. Washington pense qu’« une solution diplomatique est la meilleure manière » d’éviter que la République islamique devienne une puissance nucléaire, a déclaré le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, lors d’une conférence de presse avec son homologue israélien, Yaïr Lapid, dans la capitale des États-Unis. Mais il a manifesté, plus fermement qu’auparavant, son impatience, au moment où les négociations pour sauver l’accord international de 2015 sur le nucléaire iranien sont toujours suspendues depuis juin. « Nous sommes prêts à nous tourner vers d’autres options si l’Iran ne change pas de direction », a-t-il prévenu. À son côté, le ministre israélien a enfoncé le clou, sans être contredit. « En disant “d’autres options”, je pense que tout le monde comprend », a-t-il lancé.

— Agence France-Presse

États-Unis

La Californie continue à brûler

Les pompiers californiens combattaient mercredi un brasier ayant déjà dévasté près de 55 km2 et forcé les autorités à donner l’ordre d’évacuer les zones proches depuis son début, lundi. L’« Alisal Fire » dévaste un canyon sec et broussailleux à une trentaine de kilomètres de la ville côtière de Santa Barbara, dans l’ouest du pays, et n’est contenu qu’à 5 %, selon le service des forêts des États-Unis. Plus de 765 pompiers tentent toujours d’éteindre ce feu, le dernier en date d’une saison des incendies déjà dévastatrice. La cause de l’incendie n’a pas encore été déterminée. La Californie est en proie à des brasiers de plus en plus nombreux et destructeurs. Fin juillet, la superficie brûlée dans l’État était en hausse de 250 % par rapport à 2020, pourtant déjà l’une des pires années en termes d’incendies. Selon les experts, ce phénomène est notamment lié au réchauffement de la planète.

— Agence France-Presse

Saint-Pierre-et-Miquelon

L’obligation vaccinale des soignants doit s’appliquer, dit Paris

Le ministre de la Santé de la France, Olivier Véran, a déclaré que l’obligation vaccinale des personnels soignants serait bien appliquée à Saint-Pierre-et-Miquelon, malgré le taux de vaccination record de la population. « L’obligation vaccinale doit s’appliquer à Saint-Pierre-et-Miquelon », a répondu le ministre au sénateur de l’opposition Stéphane Artano qui demandait que cet archipel français de l’Atlantique Nord en soit exempté. M. Véran s’est félicité de « l’engagement extraordinaire » de la population de Saint-Pierre- et-Miquelon, qui affiche un taux de vaccination de 90 %. Mais il a rappelé que le territoire ne dispose que de « deux lits de réanimation » et qu’« avec l’éloignement géographique, […] il est compliqué de faire face à une vague épidémique de cette ampleur ». « Les lois de la République [française] s’appliquent partout, à l’exception des états d’urgence sanitaire qui imposent déjà une forte mobilisation à l’hôpital », a rappelé M. Véran.

— Agence France-Presse

Nouveau gouvernement norvégien

Plus d’ambitions climatiques sans toucher au pétrole

Le nouveau gouvernement de centre gauche norvégien, issu des élections de septembre, veut relever l’objectif national de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 à 55 %, tout en préservant le secteur clé des hydrocarbures du pays. La Norvège est le plus gros exportateur d’hydrocarbures d’Europe de l’Ouest. L’objectif climatique national actuel consiste en une réduction des gaz à effet de serre comprise entre 50 et 55 % par rapport aux émissions de 1990. Dans sa plateforme politique présentée mercredi au terme de semaines de négociations, le nouveau gouvernement, qui doit entrer en fonction jeudi sous la houlette du travailliste Jonas Gahr Støre, vise donc le haut de la fourchette établie par son prédécesseur de centre droit. Il a aussi repris un projet de celui-ci visant à porter à 2000 couronnes (environ 292 $ CAN) par tonne la taxe carbone du pays, contre 591 couronnes (environ 86 $ CAN) actuellement.

— Agence France-Presse

Réseaux sociaux

L’antisémitisme rejoint les jeunes, s’alarme une étude

Des plateformes comme Instagram et TikTok sont utilisées pour répandre des contenus antisémites auprès de jeunes utilisateurs, s’alarme un rapport publié par des organisations européennes mercredi.

Des propos antisémites « se répandent sur tous les réseaux sociaux » malgré les tentatives de lutte contre les propos haineux, selon une analyse conduite par l’association britannique Hope Not Hate, la fondation allemande Amadeu Antonio et le groupe suédois Expo Foundation.

Les discours les plus extrêmes et prolifiques se trouvent sur des sites de niche comme Parler et 4chan, souligne le rapport, qui s’inquiète que des plateformes grand public comme Instagram et TikTok soient utilisées pour introduire auprès des jeunes des théories du complot antisémites.

Sur Instagram, dont 70 % des utilisateurs dans le monde sont âgés de 13 à 34 ans, on trouve des « millions » de mots-clics liés à l’antisémitisme.

Sur TikTok, où les utilisateurs sont plus jeunes – 69 % ont entre 16 et 24 ans – trois mots-clics liés à l’antisémitisme ont été vus plus de 25 millions de fois en six mois.

« Une nouvelle génération d’utilisateurs des réseaux sociaux se sont vu présenter des idées antisémites auxquelles ils n’auraient vraisemblablement pas été confrontés ailleurs », a souligné Joe Mulhall, responsable de la recherche chez Hope Not Hate.

Le rapport souligne l’échec de ces plateformes de résoudre le problème alors qu’elles ont les moyens d’agir.

Ce rapport est publié peu de temps après que Facebook eut été accusé par la lanceuse d’alerte Frances Haugen de faire passer les bénéfices avant la sécurité.

L’étude souligne que sur les plateformes grand public, l’antisémitisme a atteint les jeunes utilisateurs sous la forme de théories du complot, avec une « augmentation sans précédent » pendant la pandémie.

Les recherches de l’expression « nouvel ordre mondial » dans Google, une théorie du complot antisémite, a ainsi atteint son plus haut niveau depuis 15 ans en mars 2020.

L’étude met également en évidence que la négation de l’Holocauste avait mué sur l’internet dans des « formes plus moqueuses et adaptées à internet de déni ».

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.