Train de vie

La rubrique Train de vie sera de retour dans La Presse dans quelques semaines. Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles histoires intéressantes. Les récents évènements ont bouleversé vos finances personnelles ? Vous avez des problèmes financiers ? Vous planifiez un projet qui demande une utilisation judicieuse de votre argent ? Soumettez votre situation à l’équipe de Train de vie, qui la fera analyser par un planificateur financier.

L’investisseur avisé

Plaidoyer en faveur de Canadian Tire

Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar

Canadian Tire est bien positionnée pour profiter des bouleversements causés par la pandémie et son titre est un gagnant incontestable de la « nouvelle économie » qui se dessine.

C’est du moins ce que croit le gestionnaire montréalais Charles Marleau, président de Gestion Palos. « Alors que notre économie s’ajuste à la distanciation physique et aux restrictions sur les déplacements et voyages, il apparaît évident que les habitudes de consommation sont vouées à changer », souligne-t-il dans sa lettre financière hebdomadaire.

« Nous sommes sur le point d’assister à une transition importante. Les budgets de vacances risquent d’être dépensés pour des articles pour la maison, l’expérience famille et les loisirs. Le camping, le jardinage et le vélo vont assurément gagner en popularité », précise-t-il.

« L’augmentation de la demande pour les produits vendus par Canadian Tire devrait se traduire par des multiples d’évaluation plus élevés pour son action. »

***

Le président du conseil des fiduciaires de Cominar vient d’acheter pour près de 200 000 $ de parts du fonds de placement immobilier québécois. René Tremblay a acheté le 14 mai 23 500 parts de Cominar à un prix unitaire approximatif de 7,52 $.

***

Les grandes banques canadiennes présenteront cette semaine leurs résultats trimestriels. Puisque la performance couvrira les mois de février, de mars et d’avril, les investisseurs obtiendront une première idée de l’impact financier de la COVID-19 sur nos institutions financières.

Comme les activités de la Banque Nationale sont particulièrement concentrées au Québec – la province la plus durement touchée par le coronavirus –, les commentaires du PDG, Louis Vachon, au sujet de l’économie québécoise seront particulièrement d’intérêt.

***

La Banque Nationale a par ailleurs fait savoir cette semaine qu’elle avançait d’une journée la publication de ses résultats. Ils seront donc présentés mardi plutôt que mercredi. Cette décision a été prise afin d’accommoder Bay Street, car deux autres grandes banques (RBC et BMO) divulguent leurs résultats mercredi.

***

Après avoir raté de façon importante la cible des analystes en publiant sa performance de début d’exercice en février, la Banque Laurentienne retiendra aussi l’attention à la fin de la semaine en dévoilant à son tour ses résultats. Les investisseurs voudront notamment savoir comment le contexte économique actuel touche ses projets de transformation.

Avec un rendement qui frôle les 10 %, le dividende de la Laurentienne demeure-t-il intouchable ?

***

Un administrateur de Quincaillerie Richelieu a vendu mardi pour 80 000 $ d’actions du distributeur montréalais de produits de quincaillerie. Mathieu Gauvin a vendu un bloc de 3000 actions au prix unitaire de 26,69 $.

***

La Bourse de New York et le Nasdaq resteront fermés lundi en raison du congé du jour du Souvenir aux États-Unis (Memorial Day).

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.