Prix Habitat Design 2021

La créativité à l’honneur

La créativité et la collaboration d’architectes, de designers d’intérieur, d’architectes paysagistes et de designers graphiques travaillant dans l’industrie de la construction résidentielle ont été récompensées, le 18 novembre, lors de la remise des Prix Habitat Design.

Le concours encourage une approche multidisciplinaire dès le début de la création des projets afin de favoriser la conception d’habitations ergonomiques, fonctionnelles et esthétiques. Il met en lumière les concepts présentés avant et pendant la construction d’unités d’habitation dans la région de Montréal. Les prix ont été remis cette année dans une douzaine de catégories parmi lesquelles se sont distingués les condos témoins et les bureaux des ventes de divers promoteurs, qui offrent des habitations dans différentes brochettes de prix.

En ce qui concerne les appartements-témoins entièrement décorés, par exemple, le jury a sélectionné Mellem Brossard, de Maître Carré (appartement d’une valeur de moins de 375 000 $), Central Parc Laval, de Groupe Saroukian et Gauvreau design (de 375 000 $ à 500 000 $) et Symphonia VIU, de Corporation Westcliff, Caroline Sidaros et Alain Desgagné, design d’intérieur (plus de 750 000 $). Le public, qui a été appelé à se prononcer dans deux catégories, a choisi l’appartement-témoin de Marquise Condominiums Phase 6, à Laval, et le bureau des ventes du Central Parc Laval, de Groupe Saroukian.

« Juste le fait de parler de design dans l’habitat est une excellente chose », estime l’architecte André Bourassa, l’un des membres du jury dans le volet consacré aux bureaux des ventes, avec entre autres le réputé designer industriel Michel Dallaire, qui a présidé la cérémonie de remise des prix.

« Les bureaux des ventes sont un reflet assez intéressant d’où nous en sommes rendus dans le bâtiment d’habitation. »

— André Bourassa, architecte et membre du jury

M. Bourassa fait par ailleurs partie du conseil d’administration du Regroupement des gestionnaires et copropriétaires du Québec (RGCQ), dans la division de Montréal.

« C’est sûr que ce mode d’habitation est quelque chose d’important pour moi, parce qu’il réfère à une plus grande densité, ce qui n’est pas une méchante chose par les temps qui courent, précise-t-il. On ne peut pas s’étendre continuellement sur la plaine agricole autour de Montréal, que j’appelle gentiment le garde-manger du Québec. Il faut accepter de construire plus densément, et ça veut dire aussi accepter le vivre ensemble. »

Pour revenir à la question du design, plus particulièrement celui des tours d’habitation, il estime que la sobriété est très importante. « La sobriété ne veut pas dire l’ennui, la platitude et la banalité, insiste-t-il. Quand c’est bien fait et bien géré, c’est porteur d’avenir. On est plus susceptibles d’avoir de la durabilité, par la suite. »

Le concours Prix Habitat Design 2021 est organisé en partenariat avec l’Association des designers d’intérieur du Québec (APDIQ) et le magazine FORMES, ainsi que l’Association des architectes paysagistes du Québec (AAPQ) et la Société des designers graphiques du Québec, entre autres.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.