Maison Du rêve à la réalité

Effet de grandeur

Toute rénovation exige une bonne dose de planification et couronne un processus de longue haleine. Une fois par mois, nous ferons découvrir des projets de diverses envergures, qui pourraient donner des idées.

Les propriétaires d’une vaste résidence secondaire située à Charlesbourg ont décidé de métamorphoser la salle de bains à l’étage. Le meuble-lavabo, la volumineuse penderie et l’imposante baignoire en coin accaparaient beaucoup d’espace, faisant paraître la pièce très petite. Une douche en coin en acrylique très ordinaire complétait le tout.

Clients de longue date de la designer d’intérieur Claudia Bérubé, dont l’agence se trouve à Québec, les propriétaires lui ont fait de nouveau confiance.

« La salle de bains avait clairement besoin d’amour, confie la designer. En entrant, il y avait un meuble-lavabo directement à notre gauche. À droite, il avait une grosse lingerie dans laquelle se trouvait une chute à linge. Comme tout était massif, on se sentait à l’étroit. Les couleurs n’aidaient pas. La baignoire en coin et la douche en acrylique rendaient aussi l’espace peu intéressant. Cela a été un beau défi d’actualiser la salle de bains en intégrant mieux une grosse baignoire et une grande douche. »

Elle a conservé la chute à linge, fort pratique. Un tiroir sans fond dans le bas du meuble-lavabo, en angle, fait en sorte que le linge sale tombe directement à l’endroit désiré.

Astuce intéressante

Autre astuce : aucune paroi ne sépare la douche de la baignoire, afin que la circulation demeure fluide.

« Il n’y a aucun problème pour les éclaboussures, parce que la douche est très longue et une pente réglementaire mène l’eau vers le drain, explique Mme Bérubé. L’écran de verre mesure 4 pi*, tandis que le mur, où se trouve une niche, mesure 68 po, donc plus de 5 pi. Cela fait paraître la pièce plus grande tout en ayant moins de contraintes pour circuler. »

Cherchant à obtenir un bel effet, la designer a joué avec différentes textures, mariant diverses porcelaines et céramiques au sol et sur les murs. Comme à son habitude, elle a privilégié des produits d’entreprises établies au Québec, que ce soit la baignoire (MAAX), la plomberie et la robinetterie (H2flo et Alt), le drain linéaire de la douche (Zitta), les lavabos et la toilette (Neptune), ainsi que la mélamine (Tafisa) et le comptoir du meuble-lavabo en granit Noir Cambrian (Polycor).

« Cela reste une salle de bains tout de même sobre, même s’il y a plusieurs textures différentes, précise-t-elle. En ayant une seule circulation, qui est centrale, cela donne un effet de grandeur en entrant. » Tout un changement !

* Si on fait une conversion métrique, 4 pi équivalent à 1,2 m ; 5 pi équivalent à 1,5 m ; 68 po équivalent à 1,7 m.

Les travaux en bref

Un incontournable : une baignoire et une douche spacieuses

Un défi : intégrer la chute à linge existante dans le meuble-lavabo

Durée des travaux : environ trois semaines

Coût : 36 912 $

Ébéniste : Les Cuisines Rénove

Entrepreneur : Item Construction

Designer d’intérieur : Claudia Bérubé

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.