Cantons-de-l’Est

Sherbrooke entre réflexion et relance

À Sherbrooke, aucun établissement œuvrant dans l’événementiel n’a été forcé de fermer ses portes durant la pandémie, mais pour garder la tête hors de l’eau, certains ont été contraints de recourir aux aides gouvernementales. Aujourd’hui, les nuages s’éloignent et le milieu se prépare à la relance.

Un rendez-vous virtuel pour répondre aux questions

Josianne Côté, déléguée congrès à Destination Sherbrooke, se fait encourageante pour la tenue de futurs évènements. « Les assouplissements récemment annoncés me donnent espoir pour la relance des évènements futurs. Les organisateurs sont encore prudents et certaines choses sont encore interdites, mais il est maintenant possible de se projeter vers l’avenir », explique la déléguée. Josianne Côté n’entrevoit pas un retour à 100 % pour l’automne 2021 et affirme qu’il s’agit d’un moment idéal pour réfléchir aux évènements futurs. « Nous avons prévu une rencontre virtuelle le 30 septembre afin de discuter des défis des évènements hybrides, de la valeur des évènements en présentiel et du plan de déconfinement du tourisme d’affaires », explique la déléguée. Pour aider les organisateurs de réunions et de congrès, Destination Sherbrooke a bonifié son Fonds d’aide aux congrès et évènements (FACE). « Les règles d’admissibilité du FACE ont été révisées pour tous les évènements de 40 nuitées et plus ayant lieu à Sherbrooke d’ici le 31 décembre 2022. »

Rénovations majeures au Delta Sherbrooke

Lorsque la pandémie a éclaté, le Delta de Sherbrooke venait tout juste de terminer la rénovation de ses 178 chambres. Voyant tous les évènements s’annuler, l’établissement a profité de cette période pour fermer temporairement et effectuer d’autres rénovations. Tout a été remis au goût du jour : les 20 salles de réunion, le bar, le gym, etc. Coût des travaux : 15 millions. Depuis sa réouverture, l’hôtel est de nouveau occupé et déjà quelques nouveautés sont inscrites à son agenda. « Nous avons eu les gens de la Croix-Rouge et deux bulles de la Ligue junior de hockey et maintenant, ce sont des établissements scolaires qui réservent nos chambres pour y tenir des examens », soutient Catherine Arguin, gestionnaire des ventes. Même si le téléphone sonne de nouveau, il y a encore de la place pour de nouveaux évènements. « J’ai des reports jusqu’en 2023, mais cela ne veut pas dire que l’agenda est plein. Nous avons moitié moins de congrès. Tout est prêt pour recevoir le corporatif et l’associatif, notre studio hybride est toujours disponible. C’est le meilleur moment pour venir à Sherbrooke. »

Un nouvel hôtel Pal+

Présent à Sherbrooke, Orford et Magog, Pal+ est propriétaire d’une multitude d’établissements tout indiqués pour y tenir des réunions de 5 à 175 personnes. Parmi son offre : quatre restaurants, dont l’OMG, situé dans une ancienne église à Sherbrooke, et un bateau. « Escapades Memphrémagog, ce sont des croisières sur un lac de 42 km. De mai à octobre, on peut y manger, tenir des évènements même de soir, y faire la fête et admirer les couleurs d’automne », explique Monique Strouvens, directrice des ventes et du marketing pour Pal+. Nouveauté : en août dernier, Pal+ a ajouté un tout nouvel hôtel-boutique à son offre, le Verso, un établissement de 54 chambres situé sur les rives du lac Memphrémagog. « Tout a été rénové pour donner un look des années 1960-1970. Nous avons une belle salle de 2000 pi2 avec une vue sur le lac. Il s’agit d’un investissement de 7 millions qui va créer 60 emplois dans la région. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.