Couvre-feu

des débuts somme toute tranquilles

Malgré quelques manifestations rapidement dispersées et plus de 300 constats d’infraction distribués lors de son entrée en vigueur, le couvre-feu a été somme toute respecté dans l’ensemble de la province, alors qu’un nouveau record de cas a été enregistré au cours de la fin de semaine.

Selon la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault, « les Québécois ont respecté le couvre-feu, [samedi] soir, pour casser la deuxième vague ».

L’entrée en vigueur de la mesure survient au moment où le Québec a rapporté 3127 nouvelles infections samedi et 2588 dimanche.

Dans un bilan provisoire de la nuit de samedi à dimanche, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a fait état de 84 constats remis pour non-respect du couvre-feu.

« Il y a également eu plusieurs interventions pour assister des personnes en situation d’itinérance », précise le SPVM. Aucun constat n’a été remis à des sans-abri.

Dimanche soir, le SPVM et la SQ ont indiqué que la soirée était très tranquille. Aucune manifestation n’avait lieu sur le territoire montréalais. Les données concernant le nombre de constats d’infractions pour le non-respect du couvre-feu seront rendues publiques lundi matin.

À Sherbrooke et à Laval, quelques personnes ont manifesté leur mécontentement dans les rues samedi soir. Ces quelques dizaines de réfractaires se sont dispersés peu après 20 h. La police de Sherbrooke a remis une douzaine de constats d’infraction.

Aucune manifestation n’a eu lieu sur le territoire du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL), où les citoyens se sont généralement bien adaptés aux nouvelles directives lors de la première nuit de couvre-feu.

Vérifications assidues

Les agents du SPAL ont effectué 163 vérifications de véhicules et de piétons au cours de la soirée de samedi. On a remis 11 constats d’infraction de 1546 $ en lien avec la réglementation du couvre-feu.

Toujours en Montérégie, plusieurs voitures du Service de police de Châteauguay (SPC) circulaient dans les rues pour s’assurer du respect du couvre-feu lors de son entrée en vigueur dans les villes de Châteauguay, Beauharnois, Léry et Saint-Isidore. À minuit dimanche, les policiers étaient intervenus auprès de 143 véhicules et de 161 citoyens. Ils ont remis six constats d’infraction.

Malgré un bon volume de circulation de véhicules sur les artères principales de ce territoire de 68 000 habitants, « la plupart des véhicules interceptés et des citoyens interpellés avaient une raison valable qui est présente dans la liste des exceptions », a précisé l’agente Jenny Lavigne, porte-parole du SPC.

La Sûreté du Québec (SQ) a indiqué dimanche qu’elle avait remis plus de 150 constats d’infraction pour non-respect du couvre-feu sur son territoire. Elle dit être intervenue à une vingtaine d’endroits ciblés dans différentes municipalités.

« Une présence accrue sera maintenue au cours des prochains jours afin de faire respecter les nouvelles règles. Des effectifs supplémentaires seront maintenus sur les quarts de travail ciblés par le couvre-feu », a fait savoir la SQ par communiqué.

La direction de la police de Trois-Rivières a indiqué dimanche que 11 constats avaient été remis. Elle a ajouté que les agents s’étaient rendus avant le début du couvre-feu dans un parc afin de convaincre un groupe de manifestants de rentrer chez eux. Ces personnes ont obéi et aucun constat d’infraction ne leur a été donné.

Le Service de police de Saguenay a remis six contraventions au cours de la nuit de samedi à dimanche. De plus, cinq constats ont été donnés pour des rassemblements illégaux.

« Somme toute, ç’a été une nuit très tranquille. »

— Jean-Michel Bergeron, lieutenant du Service de police de Saguenay

De son côté, le capitaine Joël Lamarche, du Service de police de la Ville de Terrebonne, a indiqué que plusieurs interceptions de véhicules et de piétons avaient été faites au cours de la soirée de samedi. « Par contre, la plupart étaient dans les exceptions », a-t-il précisé. Au total, sept constats d’infraction ont été donnés. Cinq constats ont également été remis pour rassemblements illégaux.

Dimanche, la police de Gatineau a annoncé sur Twitter avoir remis 21 constats d’infraction pour non-respect du couvre-feu et 4 constats pour rassemblement interdit. Elle a également remis 19 avertissements et 1 constat pour non-respect du règlement municipal pour paix et bon ordre. Au total, ses agents ont effectué 441 vérifications.

Le premier ministre François Legault a tenu à « saluer le travail exemplaire des policiers à la grandeur du Québec ». Il a aussi remercié la population pour sa collaboration.

Le couvre-feu entre 20 h et 5 h demeurera en vigueur jusqu’au 8 février. Les contrevenants s’exposent à des amendes allant de 1000 $ à 6000 $.

Le bilan continue de s’alourdir

Le nombre de nouvelles infections rapporté dimanche demeure élevé, avec 2588. Au total, 228 821 Québécois ont contracté le virus et 195 663 sont rétablis jusqu’à présent.

On déplore 39 morts supplémentaires, dont 14 survenus samedi. On signale 23 décès attribuables à la COVID-19 survenus entre le 3 et le 8 janvier et 2 survenus avant le 3 janvier.

Les hospitalisations sont en baisse : 1380 patients sont soignés à l’hôpital, soit 12 de moins que la veille. Parmi ces personnes, 203 sont aux soins intensifs. Il s’agit d’une diminution de trois. Au total, 128 personnes sont entrées à l’hôpital et 140 en sont sorties.

Le nombre de prélèvements réalisés le 8 janvier s’élève à 35 114.

Finalement, 9264 doses de vaccin ont été administrées dans la journée de samedi, pour un total de 84 387 personnes vaccinées à travers la province.

« Nous avons administré 74 % des doses reçues au [Québec] et la balance de 26 % est en transit dans le réseau de la santé. Nous sommes alignés sur notre objectif d’administrer les 250 000 doses auxquelles s’est engagé le [gouvernement fédéral] d’ici le 8 février », a d’ailleurs tweeté le ministre de la Santé, Christian Dubé.

— Avec Daniel Renaud, La Presse, et La Presse Canadienne

L’Ontario continue de fracasser de tristes records

Les autorités ontariennes semblent avoir échappé tout contrôle sur la pandémie de COVID-19. L’Ontario a annoncé dimanche 3945 nouveaux cas au cours des 24 dernières heures, un nouveau sommet. Elle a aussi déploré 61 décès. La ministre de la Santé, Christine Elliott, a signalé 1160 cas à Toronto, 641 dans la région de Peel, 357 dans la région de York, 223 dans le comté de Windsor-Essex County et 220 à Waterloo. En tout, 4983 personnes sont mortes de la COVID-19 en Ontario depuis le début de la pandémie. Le nombre d’hospitalisations a grimpé de 26, s’établissant à 1483. Les données indiquent que 388 patients étaient traités aux soins intensifs, dont 266 sous respirateur.

— La Presse Canadienne

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.