La centrale virtuelle Hilo : un projet collectif incontournable

Plus qu’un service de maison intelligente, Hilo propose des solutions innovantes pour répondre aux besoins énergétiques croissants de la population et aux enjeux environnementaux actuels. La filiale d’Hydro-Québec vise à maximiser l’utilisation de l’énergie notamment grâce à la création d’une première centrale virtuelle au Québec, un modèle qui pourrait bien exercer son influence dans d’autres pays. Ainsi, chaque propriétaire pourra contribuer à l’effort collectif pour diminuer l’empreinte énergétique de la province.

On le sait : il est urgent de délaisser les énergies fossiles émettrices de gaz à effet de serre pour contrer les changements climatiques. Or, cette lutte passe entre autres par la modification des habitudes de consommation d’énergie. C’est pourquoi Hilo offre depuis deux ans un service de maison intelligente qui permet à de nombreux ménages québécois d’optimiser leur efficacité énergétique en plus de contribuer à la gestion de la consommation pendant les pointes de consommation hivernales.

En adoptant Hilo, les consommateurs contribuent également à la mise en place d’une centrale virtuelle, indispensable à la transition énergétique. Grâce à un système infonuagique qui diffuse des commandes en temps réel aux appareils connectés à son réseau, la centrale optimise la demande énergétique. Ainsi, thermostats, chauffe-eau et bientôt bornes de recharge pour véhicules électriques adaptent leur consommation en période de forte demande. Cette gestion optimisée est essentielle pour répondre aux besoins croissants en électricité. Elle permettra le maintien d’un équilibre entre la production et la consommation d’énergie et la stabilité du réseau électrique.

Les bénéfices individuels

En utilisant le service de maison intelligente d’Hilo, les consommateurs peuvent faire des économies d’énergie allant jusqu’à 15 %, directement reflétés sur leur facture d’électricité. S’ajoutent à cela les défis de réduction de consommation lancés par Hilo, qui permettent de recevoir des récompenses annuelles moyennes de 166 $. Lors de ces défis, les clients Hilo acceptent de réduire leur consommation d’électricité pendant les heures de pointe pour limiter leur impact en période de forte demande, ce qui évite de devoir importer de l’énergie d’ailleurs lorsque le réseau est trop sollicité.

Les bénéfices collectifs

Les bénéfices collectifs de cette initiative seront indéniables pour contribuer à la pérennité de notre société, aider à la préservation de l’environnement et aborder les enjeux liés à la demande en électricité. La centrale virtuelle permettra de rendre la consommation d’énergie plus prévisible et d’aplanir les pointes de consommation hivernale, qui se révèlent particulièrement coûteuses tant sur le plan environnemental que du point de vue financier. Elle permettra ainsi d’augmenter l’exportation d’énergie propre vers les marchés voisins et de limiter les importations d’énergie produite selon des procédés moins propres et plus coûteux. Les avantages individuels et collectifs d’Hilo s’avèrent donc importants et tangibles.

Hilo et les ménages québécois peuvent agir maintenant pour bâtir ensemble l’intelligence énergétique de demain. Plus nombreux seront les ménages participants, plus l’incidence sera considérable.

L’environnement

En agissant comme centrale virtuelle pour améliorer la gestion de l’énergie, Hilo évitera d’importants coûts liés à la préservation de l’environnement et permettra de soutenir la transition énergétique et l’électrification du Québec. Il est estimé que, d’ici 2028, la centrale virtuelle sera en mesure de libérer autant d’électricité que la Romaine-2, soit plus de 600 mégawatts, ou l’équivalent de la demande en électricité de 114 000 ménages. Ainsi, plus les Québécois adhéreront à Hilo, plus grande sera l’incidence.

L’énergie la plus propre est celle qu’on ne consomme pas.

L’économie

En misant sur une gestion optimisée de la consommation d’électricité, Hilo permettra de générer de la richesse pour les Québécois. Elle aidera Hydro-Québec notamment à limiter les investissements dans les infrastructures telles que les barrages, les lignes de transport et les postes de distribution, pour répondre à la demande de pointe croissante. Si chaque propriétaire dote sa maison ou son bâtiment du service Hilo, l’énergie non consommée à l’échelle d’un quartier ou d’une ville pourrait même servir à d’autres fins; électrifier les transports, par exemple.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.