IMMOBILIER/Le tour du propriétaire

« Notre voisin, c’est la montagne »

Des propriétaires nous ouvrent les portes de leur demeure d'exception, offerte sur le marché de la revente.

Une majestueuse maison en briques rouges, entourée de balcons en fer forgé ; un intérieur tout blanc, lumineux, avec planchers de chêne en chevrons et cachet d’époque ; un coin de rue paisible qui donne directement sur la forêt du parc du Mont-Royal... Et devant cette résidence bien connue des passants, on trouve ces jours-ci une pancarte « À vendre ».

« L’air est différent ici. On entre à la montagne, on le sent », résume Nancy Wakfie à propos de sa maison, où elle vit avec son conjoint, Alex, et leurs deux adolescents. Et c’est vrai que dans cette rue tranquille du Haut-Outremont, on a l’impression d’être à la campagne, mais en plein cœur de la ville. L’accès privilégié au mont Royal y est certainement pour quelque chose. « C’est comme un autre climat ici ! C’est frais, on sent l’odeur de la montagne, la fraîcheur, le vent », poursuit la propriétaire, tandis que les fenêtres grand ouvertes laissent effectivement entrer une brise fraîche.

Le couple a acheté cette propriété sise au coin du boulevard du Mont-Royal et de l’avenue McCulloch en 2007. Après y avoir vécu pendant sept ans, il y a apporté d’importantes rénovations en 2014.

La résidence construite en 1909 était constituée de pièces en enfilade, plutôt sombres, qui ne rendaient pas justice à la vue unique qu’elle possède sur la montagne. L’un des premiers gestes a été de démolir plusieurs cloisons pour ouvrir l’espace du rez-de-chaussée.

« On voulait tout rénover et, surtout, ouvrir ici pour la vue », affirme Alex en désignant l’immense porte-fenêtre de 15 pieds qui a été construite dans la foulée, et au travers de laquelle se découpe la forêt en face.

Mais cette baie vitrée donne d’abord et avant tout sur leur terrasse. En retrait du boulevard du Mont-Royal et entourée d’arbustes, elle leur garantit un peu d’intimité. « Puisque c’est un terrain en coin, on ne pouvait pas vraiment avoir de terrasse à l’avant. Donc on l’a installée ici, et ça nous fait une terrasse urbaine », poursuit Alex.

Des travaux en profondeur

Tant qu’à se lancer dans les rénovations, ils ont décidé de faire les choses en grand. Tout y est passé : la structure, la façade, le fer forgé des balcons, la corniche, les planchers... La maison est aujourd’hui méconnaissable, de l’intérieur comme de l’extérieur. Surtout que la façade, avant d’arborer ce rouge pimpant, était jaune !

S’ils ont fait appel à l’architecte Maxime Moreau pour l’ensemble des travaux, c’est Nancy elle-même qui s’est occupée de tout le volet design d’intérieur. Elle s’est donc assurée que, malgré la modernisation apportée à la maison, tout le cachet serait conservé. C’est aussi elle qui a choisi la plupart des matériaux, dont les planchers en chevrons au rez-de-chaussée, le marbre dans la cuisine et la salle de bains, les ambiances, les textures... Pendant qu’Alex, lui, s’occupait des lampes – Louis Poulsen, Flos, Tom Dixon – et des radiateurs à eau chaude : il en a déniché une dizaine d’exemplaires anciens chez un recycleur.

« Tout est sobre, tout est noble, tout va rester longtemps : c’est classique, blanc, ça ne se démodera pas », dit Nancy au sujet de leur intérieur lumineux.

Au-delà du confort de leur maison, la vie de quartier va assurément leur manquer. Il faut dire que tous les services sont accessibles à pied, à qui veut bien descendre – et surtout monter – l’impressionnante côte.

Mais aujourd’hui, il est temps pour eux de passer à un autre défi. Les nouveaux occupants achèteront une maison, soit, mais aussi un style de vie. Et ça, ça n’a pas de prix !

La propriété en bref

Prix demandé

2 295 000 $

Année de construction

1909

Superficie habitable

2083 pi2

Superficie du terrain

3130 pi2

Évaluation municipale (2020)

1 327 000 $

Impôt foncier (2020)

10 223 $

Taxe scolaire (2019)

1845 $

Description

Grande propriété de coin dans le Haut-Outremont, entièrement rénovée, mais sans sacrifier le cachet d’époque. Grands balcons avec balustrades en fer forgé, terrasse, quatre chambres, trois salles de bains, espace stationnement. La maison est située en face du parc du Mont-Royal.

Courtier

Georges Bardagi, Re/Max du Cartier Montréal

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.