Mary-Sophie Harvey

Une victoire et des marques personnelles

Mary-Sophie Harvey s’est une fois de plus surpassée lors de la demi-finale de l’International Swimming League (ISL) qui se terminait dimanche à Budapest, en Hongrie.

En plus d’aider sa formation Energy Standard à remporter son match, la Québécoise a profité de l’occasion pour établir trois nouvelles marques personnelles.

La nageuse de Trois-Rivières a amorcé son week-end en force, samedi, en améliorant deux records québécois. Elle a tout d’abord signé un temps de 2 min 6,67 s au 200 m quatre nages individuel, épreuve où elle s’est classée 6e, avant de conclure le 50 m dos avec un chrono de 26,37 s et une 7e place.

Harvey a poursuivi sur sa lancée dimanche, lors du 200 m papillon, en stoppant le chrono à 2 min 6,95 s, un temps bon pour le quatrième rang et un autre record personnel.

« Je suis vraiment contente de voir encore de l’amélioration, même si nous sommes rendus à notre cinquième match de la compétition » a indiqué Harvey, qui a conclu sa fin de semaine de travail en prenant le cinquième rang du relais mixte 4 x 100 m style libre.

L’athlète de 21 ans termine ainsi sa demi-finale avec un total de 12 points, mais surtout, avec l’espoir de pouvoir faire encore mieux lors de la finale, prévue le week-end prochain.

« Dès que je terminais mes courses, je savais déjà que je pouvais améliorer des trucs ! Ce sera important de bien faire en finale et j’ai déjà hâte de pouvoir travailler sur ça au cours des prochains jours. »

Vers un deuxième titre

La formation Energy Standard a franchi une étape de plus vers la défense de son titre en remportant sa demi-finale. Son total de 580 points lui a permis de devancer le London Roar (517,5 points), les Tokyo Frog Kings (380,5), de même que les New York Breakers (239).

« Nous sommes vraiment contents ! Nous nous attendions à ce que ce soit un peu plus serré au niveau du pointage, mais nous avons tous élevé notre niveau, surtout dans la deuxième journée, et ç’a fait une grande différence.  »

— Mary-Sophie Harvey

Son équipe a du même coup enregistré un quatrième gain de suite, ce qui est de bon augure à moins d’une semaine de l’ultime rencontre.

« Je pense que les demi-finales étaient importantes pour continuer notre série de victoires, mais notre objectif a toujours été la finale, a avoué Harvey. Nous nous préparons pour ça depuis le début et nous n’avons jamais cessé de nous améliorer. »

En plus du London Roar, l’équipe Energy Standard sera confrontée aux deux meilleures formations de l’autre demi-finale, qui se terminera ce lundi. Celle-ci mettra aux prises les Cali Condors, champions du calendrier préliminaire et seuls adversaires à s’être imposés devant la formation française, ainsi que le LA Current, les Toronto Titans et l’Iron.

« On va regarder de près les Cali Condors parce que ce seront probablement nos plus grands rivaux pour la finale. Mais peu importe les adversaires, notre préparation restera la même pour cette semaine et nous serons prêts », a conclu Harvey.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.