Voyage États-Unis

Profiter pleinement de Walt Disney World

Un séjour à Walt Disney World, à Orlando, a toujours été dispendieux. Aujourd’hui, il faut payer pour à peu près tout ce qui était auparavant offert gratuitement, et les nombreux changements des dernières années ont contribué à l’augmentation des prix. La magie opère-t-elle toujours ? Oui, mais mieux vaut se lever tôt pour en profiter pleinement. Et tirer profit de l’application sur son téléphone intelligent.

Ma fille Alyssa et moi sommes gagnées par la même fièvre lorsque nous pénétrons dans Walt Disney World (WDW). Les heures de sommeil comptent peu, puisqu’il y a tant à voir et à faire. Il s’agissait de notre dixième séjour ensemble dans cet univers particulier, le dernier remontant à janvier 2020. Nous avions réservé notre place à l’avance dans chacun des parcs que nous désirions parcourir chaque jour. Il allait de soi que nous retournerions en premier à Magic Kingdom, pour goûter de nouveau à l’atmosphère sans pareil qui y règne.

Pour nous, l’option Park Hopper, qui permet d’aller dans plusieurs parcs la même journée, valait le surcoût, qui est assez élevé (d’environ 65 $ US à 85 $ US selon le nombre de jours et la période de l’année). Nous avons ainsi multiplié les visites à Epcot, riche en expériences culinaires dans l’immense zone consacrée à différents pays du monde, World Showcase. Pour s’y rendre, il suffisait d’emprunter le monorail (à partir de Magic Kingdom), l’autobus (à partir d’Animal Kingdom) ou un bateau ou une télécabine du Skyliner (à partir d’Hollywood Studios). Dans ce dernier cas, nous aurions aussi pu y aller à pied.

Premier constat : les employés, appelés cast members (membres de la distribution, comme au cinéma), sont toujours aussi prévenants. Ils sourient et sont extrêmement gentils, qu’ils soient dans les parcs, à l’hôtel ou au volant d’un autobus. On se sent vraiment dans un endroit spécial.

Deuxième constat : nous avons eu raison de ne pas nous inquiéter avec les réservations de restaurants. Avant de partir, nous en avions fait deux pour un séjour de cinq journées, sachant que nous mangerions surtout des repas de type restauration rapide à l’hôtel et dans les parcs. Facile à utiliser, le système Genie, intégré gratuitement dans l’application de WDW, s’est avéré fort utile pour gérer nos réservations. À moins de tenir mordicus à aller à un endroit en particulier, comme Cinderella’s Royal Table, dans Magic Kingdom, le choix de restaurants est varié à la dernière minute, puisque les réservations peuvent être annulées sans frais jusqu’à deux heures avant l’heure fixée.

Il faut parler de Genie+

À la place des anciennes FastPass, trois options permettent de contourner les files d’attente. Pour en profiter, lorsqu’on loge dans un hôtel dans WDW, il faut être sur le piton dès 7 h, téléphone en main, pour s’assurer de faire les manèges qui nous tiennent à cœur. Ceux qui demeurent ailleurs doivent patienter jusqu’à l’ouverture des parcs, à 9 h. Pour des mordus comme nous, qui n’avions pas l’intention de faire la grasse matinée, ce défi était amusant à relever.

En quoi consiste le fameux système Genie+, mis en place en octobre 2021 ? Celui-ci est accessible dans l’application de WDW, moyennant des frais, qui varient de 15 $ US à 29 $ US par personne, par jour, selon la période de l’année. Chaque matin, Genie+ ouvre la voie aux Lightning lanes, qui permettent de faire la plupart des manèges en n’attendant que quelques minutes, en les choisissant un à la fois. Les manèges les plus prisés sont toutefois hors de portée de Genie+.

Il faut débourser un supplément individuel (de 11 $ à 25 $ selon le manège et la période de l’année, que l’on opte ou non pour Genie+) afin de se soustraire aux longues filées, qui peuvent atteindre 200 minutes dans le cas du sensationnel Avatar Flight of Passage, à Animal Kingdom, et du spectaculaire Star Wars : Rise of the Resistance, à Hollywood Studios. Par ailleurs, pour faire gratuitement le tout nouveau et excitant Guardians of the Galaxy : Cosmic Rewind, à Epcot, il faut s’inscrire dans une « queue » virtuelle, pour faire partie d’un groupe ultérieurement convoqué. Il faut s’y prendre à 7 h pile ou à 13 h, si l’on a mis les pieds dans le parc.

Service très utile

Nous avons fait divers essais pour conclure que, pour des passionnés comme nous, il vaut la peine d’acheter quotidiennement Genie+, qui nous a permis de faire au moins cinq manèges hyper prisés par jour (dans deux parcs différents) sans attendre chaque fois 45, 60 ou 85 minutes. Toutes les deux heures, nous pouvions en effet sélectionner une nouvelle attraction. Le surcoût quotidien de 25 $ US (pendant notre séjour) revenait finalement à 5 $ US par manège. Mais nous étions sur les lieux de l’ouverture des parcs jusqu’à leur fermeture. Le site web de WDW est plus prudent, précisant que Genie+ donne un accès rapide à deux ou trois manèges par jour.

En consultant par ailleurs l’application de WDW pour connaître les temps d’attente des manèges, nous avons peaufiné notre stratégie au fur et à mesure, afin d’en faire le plus possible.

En ce qui concerne la prime individuelle exigée pour contourner les files d’attente des manèges les plus populaires, nous avons changé d’idée après avoir fait Avatar Flight of Passage, à Animal Kingdom. Nous affectionnons particulièrement ce manège, où nous fuyons l’attaque d’un dragon en survolant Pandora sur le dos d’un banshee. Nous avons été désarçonnées, puisqu’après un court détour, nous avons abouti directement dans le couloir menant à la pièce où nous sommes jumelés avec notre avatar pour devenir temporairement un Na’vi. C’était.... trop rapide.

Nous avons réalisé à quel point les files d’attente, aménagées pour nous distraire, nous préparent mentalement et enrichissent l’expérience. Par la suite, nous avons patiemment attendu pour faire pour la première fois le très drôle Remy’s Ratatouille Adventure, à Epcot, et un de nos manèges préférés à Magic Kingdom, Seven Dwarfs Mine Train.

Tant pis si l’attente dépassait les 80 minutes. Cela aussi fait partie du plaisir d’être à Walt Disney World.

Le transport vers Orlando a été offert gracieusement par Air Transat, qui n’a exercé aucun droit de regard sur ce reportage.

Notre guide pour une expérience réussie à Walt Disney World

Il importe plus que jamais de se préparer avant de mettre le pied dans Walt Disney World. Voici quelques conseils, qui pourraient s’avérer fort utiles pour profiter au maximum de l’expérience.

Le service d’autobus Mears Connect a pris la relève du Disney’s Magical Express, qui faisait gracieusement la navette entre l’aéroport d’Orlando et les hôtels de WDW. On demande 16 $ US par adulte et 13,50 $ US par enfant de 3 à 9 ans pour l’aller ou le retour. Selon la taille du groupe, un taxi ou les services Lyft ou Uber peuvent être avantageux. Un siège d’auto n’est pas garanti.

Si possible, allez à WDW hors des vacances scolaires et des congés des Fêtes et de l’Action de grâce américaine. Les prix sont moins élevés et il y a moins de monde.

Vérifiez l’horaire d’ouverture des parcs, divulgués à l’avance sur le site web de WDW, afin de faire un choix judicieux. Des soirées spéciales sont régulièrement organisées à Magic Kingdom, diminuant la durée d’une journée habituelle.

Les hôtels de la catégorie « Value », dans WDW, sont ceux qui coûtent le moins cher. Surveillez les offres, qui réduisent considérablement les prix.

Apportez votre bracelet magique (Magic Band) d’un voyage précédent, s’il ne s’agit pas d’un premier séjour. Il est indispensable, puisqu’il permet d’entrer dans les parcs et de faire des achats sans avoir d’argent sur soi, mais il n’est plus fourni gratuitement.

Ne prenez pas l’option Park Hopper s’il s’agit d’un premier séjour. Chaque parc a amplement à offrir. Disney Springs, un fabuleux centre de divertissement, de restauration et de magasinage, vaut aussi le détour après une journée bien remplie.

À l’ouverture des parcs, ne vous dirigez pas, en entrant, vers les manèges les plus populaires, qui sont pris d’assaut. Attendez plutôt une dizaine de minutes avant la fermeture des parcs, pour vous mettre en ligne. L’attente sera beaucoup moins longue.

Tirez profit du système de transport gratuit dans WDW. De nombreuses options permettent d’aller aux parcs, aux hôtels et à Disney Springs, par autobus, par bateau, par la voie des airs dans le Skyliner et à pied. Il suffit d’être imaginatif pour se rendre à bon port.

Inutile d’acheter des bouteilles d’eau. Demandez des verres d’eau en commandant votre repas ou votre collation.

Mettez dans vos valises des chandails mettant Mickey et Minnie en vedette. Le coût sera beaucoup moins élevé que s’ils sont achetés sur place. C’est le temps aussi de mettre à profit les robes de princesse achetées à l’Halloween.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.