Camps de jour et COVID-19 : des réponses à vos questions

La pandémie bouleverse tous les secteurs d’activités, y compris celui des camps de jour. Voici quelques réponses à vos questions dans ce contexte particulier.

Les camps de jour seront-ils ouverts cet été ?

Pour le moment, tout porte à croire que les camps de jour seront ouverts cet été. Conscient de leur importance pour le développement des enfants, le gouvernement provincial a en effet donné l’autorisation aux camps de jour de préparer leur saison 2021. Cela dit, des changements dans la situation épidémiologique pourraient néanmoins amener la révision de cette permission.

Quel rôle joue l’ACQ dans le contexte actuel ?

Depuis le début de la pandémie, l’Association des camps du Québec — soutenue par le gouvernement, la Direction générale de la santé publique et la CNESST — joue un rôle central de conseil et d’orientation pour les camps du Québec afin de limiter la propagation du coronavirus dans ces lieux.

Les camps sont-ils outillés pour assurer la tenue sécuritaire de leurs opérations ?

Oui, pour assurer la tenue sécuritaire de leurs opérations cet été, les camps de jour disposent du Guide de relance des camps en contexte de COVID-19. Ce guide a été développé par l’Association des camps du Québec, en collaboration avec l’Association du loisir municipal et le Réseau des unités régionales loisir et sport du Québec. Il a été approuvé par la Direction générale de la santé publique du Québec et est mis à jour régulièrement.

L’expérience acquise l’an dernier est-elle utile ?

Oui, selon l’Association des camps du Québec, les bonnes pratiques mises en place dans les camps de jour l’été dernier favoriseront la reprise des activités cette année. Celles-ci ont en effet démontré qu’il s’avère possible d’offrir aux jeunes des séjours sécuritaires même en contexte de pandémie.

Quelles mesures exactes seront mises en place cet été ?

Les détails sur les mesures sanitaires qui seront imposées ou sur le nombre de places disponibles n’ont pas encore été dévoilés. Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur assure que des échanges sont en cours avec les membres de l’industrie et la Direction générale de la santé publique pour valider les directives d’opération pour cet été afin de les diffuser le plus rapidement possible.

Les animateurs reçoivent-ils une formation spéciale ?

Par demande formelle du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, tous les animateurs et accompagnateurs en fonction dans les camps de jour doivent obligatoirement visionner deux vidéos de formations sur les mesures entourant la COVID-19. L’objectif de ces vidéos — réalisées par l’Association des camps du Québec — consiste à sensibiliser les équipes aux importantes responsabilités qui s’ajoutent à leurs tâches durant la pandémie et les former en conséquence.

Le risque zéro existe-t-il ?

Malgré l’application des meilleures pratiques et la bonne volonté de tout le monde, le risque zéro n’existe malheureusement pas. L’Institut national de la santé publique du Québec a toutefois conçu le Guide pour la gestion des cas et des contacts de COVID-19 dans les camps de jour. Les camps de jour s’avèrent donc bien outillés pour faire face à la situation. Ils doivent notamment suivre une procédure précise lorsqu’une personne présente des symptômes compatibles de COVID-19.

Existe-t-il une politique d’annulation liée à la situation épidémique actuelle ?

Chaque camp de jour possède ses propres politiques de modifications et d’annulation. Mieux vaut donc vérifier auprès de l’organisme pour en connaître les détails. Cela dit, la plupart des camps comprennent que la situation actuelle complique l’organisation estivale de plusieurs familles et ont donc assoupli leurs politiques.

Comment suivre la situation des camps de jour cet été ?

Vous pouvez visiter régulièrement le site de l’Association des camps du Québec pour connaître les plus récentes nouvelles concernant la situation actuelle. Vous pouvez également contacter les camps de jour qui vous intéressent pour en savoir plus. Sachez que les camps de jour mettent tout en œuvre pour s’adapter à la situation changeante. Ils redoublent d’efforts pour appliquer les consignes de la santé publique et mettre en place toutes les mesures sanitaires nécessaires pour permettre aux jeunes de vivre des expériences inoubliables cet été, en toute sécurité.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.