V, Walmart, l’essence, la productivité et un appel à une économie « plus équitable »

Quelques nouvelles économiques liées à la crise

Les stations V déficitaires pour longtemps

L’achat de V permet peut-être à Bell d’ajouter une chaîne généraliste francophone à son portefeuille, mais il faudra vraisemblablement du temps au conglomérat avant de redresser les finances de sa plus récente prise. En dévoilant mardi les motifs de son feu vert donné à la transaction le 3 avril dernier, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a souligné que Bell reconnaissait que la « stabilisation financière » des stations V représentait un « défi » et que la rentabilité se ferait attendre. L’organisme fédéral estimait que les stations V avaient besoin d’un acquéreur de « grande envergure » et « solide financièrement » afin d’absorber les pertes.

Dans son document, le CRTC note que les revenus de V ont plongé de 41 % depuis 2016 pour s’établir à 37,7 millions l’an dernier. Les pertes cumulatives avant intérêts et impôts des trois dernières années ont atteint 16,4 millions, dont 9,9 millions uniquement pour l’exercice 2018-2019. Si la rentabilité risque de se faire attendre chez V, l’organisme fédéral entrevoit néanmoins une amélioration des revenus grâce à la diversification du conglomérat, « qui permettra aux annonceurs de faire des campagnes publicitaires sur de nombreuses plateformes ».

— La Presse canadienne

La valeur de la transaction moyenne bondit de 26 % chez Walmart Canada

Les clients ont été moins nombreux ces derniers mois dans les magasins Walmart du Canada. Par contre, la COVID-19 a fait bondir la valeur moyenne du panier d’achats de 25,8 %. En somme, les ventes du détaillant ont augmenté sur une base comparable de 8,5 % au pays, malgré une baisse de 13,8 % du nombre de transactions. La demande a été particulièrement forte pour les aliments et les biens non durables (comme le papier de toilette ou les lingettes), ce qui a contrebalancé la demande plus faible pour les marchandises générales et les vêtements. À l’échelle planétaire, les ventes de Walmart et son bénéfice ont été « considérablement affectés par l’épidémie de COVID-19 », a écrit l’entreprise dans un communiqué faisant état de ses résultats financiers du premier trimestre clos le 30 avril. « La demande sans précédent de produits dans plusieurs catégories a conduit à de bons résultats », a-t-on ajouté. Les ventes de nourriture, de produits en papier et de produits nettoyants ont bondi « dans les faibles deux chiffres ».

— Marie-Eve Fournier, La Presse

Remontée du prix de l’essence au Québec, à Montréal en particulier

Pour la première fois en près de deux mois et demi, des stations d’essence de l’île de Montréal vendaient le litre de carburant ordinaire à un prix supérieur à 1 $ mardi matin, bien que plusieurs autres le proposent encore à un prix inférieur de quelques cents. En général, les prix poursuivent donc leur lente progression amorcée il y a quelques semaines dans l’île de Montréal. Déjà, il y a deux semaines, dans l’île de Montréal, le litre d’ordinaire était vendu à 0,96 $ à certains endroits, un prix largement plus élevé que partout ailleurs au Québec et qui excédait d'environ 0,13 $ le prix minimum estimé (PME) du début du mois de mai calculé par la Régie de l’énergie du Québec pour les six agglomérations de l’île de Montréal. L’écart est semblable pour la semaine du 19 au 25 mai. La Régie de l’énergie affiche pour les mêmes agglomérations, de même que pour les trois autres réparties à Laval, un PME d’un peu moins de 0,88 $. Pour l’ensemble du Québec, le prix moyen du litre d’essence était légèrement supérieur à 0,93 $, mardi matin.

— La Presse canadienne

Productivité au Canada : le Québec dominait en 2018

La productivité multifactorielle du secteur des entreprises a diminué dans la plupart des provinces du Canada en 2018 après avoir augmenté dans chacune d’entre elles en 2017. Dans l’ensemble, elle a été inchangée en 2018 après avoir affiché une hausse de 1,9 % en 2017, selon Statistique Canada. La croissance de cette productivité est souvent associée aux progrès technologiques, aux changements organisationnels et aux économies d’échelle dans les entreprises. L’agence fédérale a observé en 2018 des baisses de la productivité multifactorielle dans les quatre provinces de l’Atlantique, là où elles ont été parmi les plus prononcées au Canada. En revanche, elle s’est accrue dans trois provinces en 2018, en particulier au Québec, de 1 %. Elle a aussi progressé en Alberta, de 0,3 %, de même qu’en Colombie-Britannique, de 0,2 %. Statistique Canada rappelle que pour la période de 2000 à 2010 et celle de 2010 à 2017, la croissance de la productivité multifactorielle s’est accrue dans toutes les provinces, sauf à Terre-Neuve-et-Labrador et au Manitoba. Par ailleurs, l’agence fédérale s’attend à ce que la pandémie de COVID-19 ait des répercussions sur la productivité multifactorielle dans les estimations de la croissance à compter de l’année de référence 2020.

— La Presse canadienne

JP Morgan plaide pour une économie « plus équitable »

La crise sanitaire doit être un « électrochoc » pour bâtir une économie plus équitable, a affirmé mardi Jamie Dimon, PDG de JPMorgan Chase, la première banque américaine et une des plus puissantes de la finance mondiale. « Cette crise doit servir d’électrochoc et d’appel à l’action pour les entreprises et les gouvernements à réfléchir, penser, agir et investir pour le bien commun et à s’attaquer aux obstacles structurels qui ont empêché jusque-là une croissance économique plus équitable pendant de nombreuses années », a précisé M.  Dimon, dans un document interne consulté par l’AFP. Cette économie devrait donner un « large accès aux opportunités » à tous, poursuit M. Dimon, 64 ans, une des voix les plus influentes de la finance, qui avait déjà plaidé il y a plusieurs mois pour une réforme du capitalisme. M. Dimon, reconnaissable à sa chevelure argentée, promet de diffuser « bientôt » des idées sur cette économie équitable, car « en faisant la chose juste en ces temps de crise, nous pouvons en ressortir plus forts ».

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.