PLEINS FEUX SUR LES GRILLADES

À vos marques, prêts, partez le barbecue !

Pour le plus grand bonheur de tous, le retour du soleil marque aussi celui des repas préparés sur la terrasse ou sur le balcon. Pour rehausser les saveurs et donner des airs d’été et de fête à vos menus, rien n’égale la cuisson sur le gril.

Le barbecue revisité

Au-delà des grillades

Comme bien des gens, vous avez probablement l’habitude d’allumer le barbecue pour y cuire de la viande. Pourtant, celui-ci peut servir à bien plus encore. Des bouchées pour l’apéro aux légumes d’accompagnement en passant par les salades et les desserts, tout est possible !

Grillades apéritives

Même si vous et votre famille devez rester à la maison, rien n’empêche de mettre un peu de soleil dans votre quotidien en élaborant une sélection de bouchées toutes plus colorées, originales et délicieuses les unes que les autres.

Troquez le melon habituel par des morceaux de pêches préalablement grillés. Combinez-les à des segments d’égale dimension de fromage à griller, puis enroulez le tout de lanières de prosciutto avant d’y piquer un cure-dent.

D’ailleurs, le fromage grillé sur le barbecue fait toujours fureur, comme le Doré-mi, un fromage de Saint-Raymond, près de Québec. Il peut être coupé en petits cubes et enfilé sur une brochette avec des légumes et même des fruits de votre choix. Il se sert aussi tel quel, accompagné d’une sauce chimichurri (mélange de persil, d’huile d’olive et de jus de citron).

Une autre idée originale : une bruschetta géante. Déposez le mélange de tomate, d’ail et d’huile d’olive sur une baguette coupée dans le sens de la longueur, frottée avec une gousse d’ail et grillée sur le barbecue. Séparez-la en petits segments pour que les petits comme les grands puissent facilement se servir.

Ou encore, optez pour des pizzas sur pains naans grillés au barbecue et amusez-vous avec les garnitures. Nappez-les de pesto, de sauce tomate ou de moutarde de Dijon et déposez-y des légumes grillés, des olives, des cœurs d’artichaut ou de la roquette.

Bons bons légumes

Il suffit parfois d’un petit plus pour faire sensation avec une recette à la base toute simple. C’est le cas de ces brochettes de légumes susceptibles de vous faire retomber en amour avec des légumes que l’on tient un peu pour acquis. Le trio menthe fraîche, cumin et jus de lime de la marinade leur donne de l’éclat et les transforme en de parfaits complices d’un verre de vin blanc bien frais. Pour varier, vous pourriez aussi troquer selon vos goûts la menthe pour du thym ou de l’origan frais, et le cumin par du paprika doux ou du chili.

Sortez aussi des sentiers battus en misant sur d’autres légumes cultivés au Québec. En les grillant environ 5 minutes de manière à ce qu’ils restent encore croquants, des quartiers de fenouil enduits d’huile d’olive et d’un peu de sel révéleront en douceur leur goût anisé.

Pour la cuisson des légumes sur le gril, le wok à barbecue est un allié inestimable, car il permet de cuire des éléments plus fragiles, comme les asperges, les courgettes et les tomates de cette salade. Cet outil permet de les faire sauter rapidement pour préserver leur croquant et leur fraîcheur.

CONSEIL de votre épicier metro

Une façon simple et rapide d’ajouter une dose d’originalité à n’importe quelle recette, c’est d’y mettre des fines herbes. Menthe, aneth, coriandre, ciboulette ou basilic feront à tout coup souffler un vent de fraîcheur sur vos plats. Mais quoi faire des restes de toute cette verdure ? Réduites au robot avec de l’huile d’olive, les herbes fraîches peuvent servir à réaliser un pesto, comme ce classique au basilic, qui relèvera à merveille salades, soupes, riz ou plats de pâtes.

Effet bœuf assuré !

Des trucs infaillibles pour une viande parfaite

Vous imaginez déjà le doux crépitement du bœuf sur le gril et son enivrante odeur flotter dans la cour ? Pour que l’expérience soit à la hauteur de vos attentes, tournez-vous vers le bœuf Angus AAA 100 % canadien offert chez plusieurs épiciers Metro. Voici des règles faciles à suivre pour parvenir à un maximum de tendreté, de saveur et… de plaisir !

Cherchez les morceaux les plus persillés

Les minces filaments blancs qui sillonnent la chair fondront à la cuisson et rendront la viande tendre, juteuse et savoureuse.

Laissez la viande tempérer avant la cuisson

De 30 à 45 minutes avant la cuisson, sortez la viande du frigo. Cette étape permet de diminuer le choc thermique et favorise une cuisson plus uniforme.

Salez la pièce de bœuf

Une petite quantité de sel (environ ¼ de cuillère à thé) saupoudrée sur la viande quelques minutes (30 tout au plus) avant de la déposer sur le gril permettra à celle-ci de mieux préserver son jus et ses saveurs lors de la cuisson.

Assaisonnez à la mi-cuisson

Comme la cuisson risque d’atténuer les saveurs des épices, attendez à la mi-cuisson avant d’ajouter vos assaisonnements.

Faites griller de chaque côté

Faites preuve de patience et tournez la viande une seule fois. Vous obtiendrez ainsi de belles marques de grille de chaque côté, sans déformer votre morceau.

Palpez la pièce de viande

Pour avoir une idée du degré de cuisson d’une viande, touchez-la. Bien cuite, elle sera ferme, alors que saignante, elle offrira une légère résistance sous le doigt, comme l’illustre cette astuce consistant à comparer la viande à la paume de la main.

Astuce pour la cuisson de la viande

Tout d’abord avec le pouce et l’un des quatre autres doigts de la main gauche, faites le geste de prendre doucement une pincée de sel. Touchez, avec un doigt de l’autre main, la base de votre pouce gauche. La mollesse - ou la fermeté - de votre peau à la base du pouce gauche équivaut à la cuisson de votre steak.

Laissz reposer

Une fois cuite, la viande doit reposer sous du papier aluminium le tiers du temps de la cuisson afin que les parties les plus sèches aient le temps de réabsorber les jus et ainsi de s’attendrir.

D’où vient notre bœuf ?

Même avec 9600 entreprises consacrées à la production bovine, le Québec reste un joueur de petite taille dans ce secteur, produisant seulement 6 % du bœuf canadien. C’est en Alberta que se concentre la majeure partie de l’élevage au pays. Pour savoir si le bifteck de côte, la bavette, le filet mignon, le contre-filet, le haut de surlonge (et bien plus encore !) que vous convoitez provient bien du Canada, il suffit de rechercher la mention « Angus AAA 100 % Canadien » en magasin.

Couper la viande dans le sens contraire du grain

Voilà un geste tout simple qui change la donne, car il s’agit d’une stratégie supplémentaire en vue d’atteindre une tendreté parfaite. Le grain, c’est le sens des fibres que l’on peut déceler en observant bien le morceau de viande. La trancher à « contresens » permet ainsi de réduire les fibres en de plus courts segments, défi que vos dents n’auront pas à relever !

Pro des marinades

Si vous voulez servir du bœuf Angus AAA, nul besoin de le mariner : un peu d’épices ou de la fleur de sel ajoutées après la cuisson suffiront pour en apprécier sa délicatesse. Mais s’il s’agit d’un autre grade de bœuf, une marinade donnera du goût à la viande et l’attendrira. Pour que la magie opère, il faut suivre certaines règles. L’équilibre entre les différents ingrédients importe grandement. Une marinade doit ainsi comporter un élément acide (qui contribue à la tendreté), un élément gras (qui agit comme vecteur des saveurs) et des aromates (qui donneront au plat toute sa personnalité).

Calculez environ 1 tasse de marinade pour 2 livres de viande et laissez agir entre 3 et 24 heures. Plus la viande marinera longtemps, plus elle gagnera en saveur et en tendreté.

L’exotique

Coriandre fraîche hachée : ¼ tasse Ananas broyés en conserve : 200 ml Sauce barbecue du commerce : 200 ml Un oignon vert ciselé

L’asiatique

Jus d’orange : 1/3 tasse Miel: 1/3 tasse Un oignon vert ciselé Huile de sésame grillé Ail : 2 gousses

L’étape de la marinade nécessite du temps et de la planification, mais il est aussi possible de passer par-dessus grâce aux nombreuses pièces de viande déjà marinées et prêtes à cuire offertes chez Metro. Une occasion de vous délecter de combinaisons de saveurs comme whisky fumé et érable, vin et échalote, trois poivres, et bien plus encore.

Solutions clé en main

Saucisses et brochettes pour vous simplifier la vie

Quand l’envie d’un repas sur le barbecue se fait sentir à la dernière minute ou que le temps manque pour cuisiner, les saucisses et les brochettes sont toujours d’un grand secours. La vaste sélection d’aliments prêts-à-cuire en épicerie par nos chefs vous permettra de servir un repas hautement savoureux en un rien de temps.

« Apportez votre viande »

Quand le moment sera enfin venu de revoir les amis et la famille élargie, célébrez avec un concept convivial : demandez à chaque convive d’apporter une viande à griller sur le barbecue. Les brochettes et les saucisses se prêtent particulièrement bien au jeu. De quoi se réunir en toute simplicité.

Une brochette de possibilités

Certains membres de votre famille préfèrent le poulet, d’autres la dinde, le bœuf ou le porc ? Les experts bouchers de chez Metro n’ont oublié personne lorsqu’ils ont élaboré leur gamme de brochettes. Il y a bien sûr les grands classiques de bœuf ou de poulet, en version nature ou assaisonnée. Si vous avez envie de sortir des sentiers battus, tournez-vous vers celles aux saucisses ou aux boulettes de porc. Des brochettes de type souvlaki, d’origine grecque, ou kefta, à base de viande hachée assaisonnée, sont également offertes.

Festin à partager

Donnez une touche ludique à votre repas en le transformant en dégustation de saucisses. Lancez aux membres de votre famille le défi de deviner les ingrédients composant les différentes sortes que vous aurez préalablement coupées en morceaux et disposées sur un plateau. Une belle façon d’aiguiser les papilles gustatives des enfants ! Parviendront-ils à trouver les combinaisons de brocoli- cheddar, fromage-bacon, tomate-basilic, pomme-oignon caramélisé, feta-olive noire et bleuet-érable ? À servir avec un couscous, une salade verte et des moutardes fines.

Conseil de votre expert boucher

Cuire des saucisses au barbecue est une opération très simple, mais de petites précautions s’imposent pour parvenir à une belle cuisson sans brûler l’extérieur. Alors que les saucisses de veau, de poulet et de poisson peuvent être déposées directement sur le gril à intensité moyenne, celles au porc, à l’agneau et au bœuf nécessitent plus d’attention. Avant de les faire griller, il est judicieux de les faire pocher environ 5 minutes dans de l’eau bouillante avec, si l’on veut, quelques aromates (oignons, carottes, céleri, etc.).

Des lunchs tout feu tout flamme

Les grillades s’invitent à dîner

Plus que jamais, avec les bouleversements des derniers mois, on cherche à se faire plaisir en ajoutant une touche de folie à notre quotidien. Heureusement, pas besoin de se casser la tête pour y parvenir ! Quand midi approche, allumez le barbecue en vue de préparer un lunch hors du commun mettant en vedette du porc ou du dindon d’ici.

Sandwichs sur le gril

Si vous pensiez avoir fait le tour des sandwichs, ces alléchantes propositions vous feront changer d’idée. Servez-les en pique-nique improvisé dans la cour pour briser la routine – ce sera encore plus délicieux !

Revisitez le concept de grilled-cheese en donnant à celui-ci des airs de salade César grâce à une garniture combinant entre autres du dindon du Québec, de la laitue romaine, du parmesan et du bacon. Le dindon tient aussi le premier rôle dans ce wrap haut en saveur avec sa sauce harissa, ses tranches de patates douces et son hummus.

Vous pourriez aussi faire voyager vos papilles jusqu’en Grèce en déposant les cubes d’une brochette de porc de type souvlaki dans un pita nappé de sauce tzatziki, puis en garnissant généreusement le tout de tomate, d’oignon et de laitue. Vous n’en ferez qu’une bouchée !

Des éleveurs près de nous

Le Québec compte des milliers d’éleveurs de porcs et de dindons tous plus dévoués et passionnés les uns que les autres. En voici quelques-uns.

Guillaume Côté Côté Plumes

Né sur la ferme familiale fondée par son grand-père en 1962, Guillaume s’y voue aujourd’hui avec sa sœur et ses parents. « Je suis fier de mes oiseaux et je leur offre les meilleures conditions. Ce qui est important au final, c’est la qualité du produit. »

Yves Roberge Ferme Jean-Guy Houde & Fils

C’est par amour qu’Yves est devenu aviculteur : il a épousé une fille d’éleveur de dindons. « Ma ferme me permet de m’impliquer dans le comité des éleveurs de dindons, qui assure la progression des dossiers de la mise en marché du dindon au Québec et au Canada. »

Guillaume Lalumière et Audrey Bélanger Ferme Audrey & Guillaume Lalumière

Audrey et Guillaume travaillent jour après jour à l’amélioration constante de leurs installations et de leurs techniques en ayant à cœur le bien-être de leurs animaux. « Nous sommes honorés de fournir des produits de première qualité aux Québécois. »

Caroline Belzile Ferme Amalgame

Caroline Belzile, son conjoint et leur fils forment la sixième génération de cette entreprise familiale soucieuse du bien-être animal et de la protection de l’environnement. « Mon métier me passionne et c’est un honneur pour moi de nourrir les gens d’ici. Nous sommes 2 800 éleveurs au Québec et la filière porcine emploie 26 500 personnes, ce qui contribue à générer de la richesse partout à travers la province.»

Une fierté d’ici

Regardez cette vidéo sur l'importance du bien-être animal pour les Éleveurs de porcs du Québec.

Lunch d’occasion

Vos dîners se suivent et se ressemblent ? Il n’y a aucune raison de ne pas mettre le plaisir au menu à l’heure du midi ! Pour souligner une occasion spéciale ou simplement pour ajouter un peu de piquant au train-train quotidien, tournez-vous vers des recettes qui sortent de l’ordinaire, mais qui demeurent simples et rapides à réaliser au barbecue.

La veille, ou le matin même, pensez à faire mariner des cubes de dindon dans un mélange à base de jus d’ananas, à la fois sucré, salé et épicé. Voilà, le plus gros du travail est fait ! Il ne vous restera qu’à les enfiler sur des broches et à les cuire sur le barbecue. Quant aux filets de porc, ils se transporteront tout aussi rapidement dans votre assiette, en plus de vous charmer par la touche asiatique apportée par le mélange d’huile de sésame grillé, de sauce hoisin et de jus d’orange.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.