« Un repêchage important pour nous »

Le directeur général Kent Hughes se garde de dévoiler son jeu

Le suspense est terminé : le Canadien choisira au premier rang lors du prochain repêchage de la LNH, qui sera présenté au Centre Bell en juillet.

Ainsi en a décidé le désormais célèbre boulier de la ligue, lors d’un moment magique de télévision. Les Devils du New Jersey repêcheront au deuxième rang alors que les Coyotes de l’Arizona parleront au troisième rang.

Pour le Canadien, il s’agira d’un premier premier choix depuis 1980, quand le club avait mis la main sur Doug Wickenheiser, une décision qui demeure contestée 42 ans plus tard.

Pour l’heure, il semble que l’attaquant Shane Wright, membre des Frontenacs de Kingston, est déjà le premier choix de tous les experts et même de tous les autres, mais lors d’une conférence vidéo en début de soirée mardi, Kent Hughes n’a pas voulu dévoiler son jeu.

« Je ne peux pas répondre à cette question pour le moment, s’est limité à dire le directeur général du Canadien. Alors on va attendre au 7 juillet, je ne veux rien dévoiler. »

Mais que reste-t-il à apprendre de Shane Wright et des autres, alors que nous voici en mai, et que les rapports des dépisteurs sont sans doute déjà tous prêts, ou presque ?

« Il ne faut pas oublier que les saisons de hockey ont été retardées pour la plupart à cause de la COVID-19, a répondu le DG. Il y a encore des séries à disputer dans le hockey junior, et aussi la Coupe Memorial qui s’en vient, en plus du Championnat du monde en Finlande. C’est toujours mieux de continuer à regarder. »

Et le Canadien pourrait-il être tenté d’échanger ce premier choix ?

« C’est toujours mieux d’écouter toutes les propositions… En ce moment, ce n’est pas quelque chose que nous avons discuté. Si on reçoit des appels à ce sujet, on va écouter, mais ce n’est pas dans nos plans de faire un échange. »

— Kent Hughes, directeur général du Canadien

Reste à voir, évidemment, si tout cela est du bluff, ou encore si le choix évident est déjà arrêté ou pas. En plus de Wright, des espoirs comme les attaquants Logan Cooley ou Juraj Slafkovsky font eux aussi parler d’eux pour les bonnes raisons. Un autre attaquant, le Canadien Matthew Savoie, fait également partie des joueurs à suivre.

Mais peu importe le choix qui sera fait, le Canadien va chercher à miser sur un joueur qui peut faire partie de cette nouvelle « culture » que la direction montréalaise souhaite implanter. À ce chapitre, le jeune Wright, parfois comparé à un certain Patrice Bergeron, semble déjà cadrer dans le moule.

« Si on veut établir notre culture, c’est important pour nous de repêcher des joueurs talentueux, c’est sûr, mais aussi des joueurs de caractère, des leaders, des gars d’équipe. C’est important pour nous.

« Si on a la chance de repêcher un joueur qui aura un impact comparable à celui de Patrice avec les Bruins de Boston, on sera très contents. J’ai souvent vu jouer Shane Wright au cours des années et c’est un joueur qui est capable de jouer sur toute la grandeur de la patinoire, qui est fort en attaque, mais qui peut aussi être efficace en défense. Aussi, il est un gars d’équipe. »

Rappelons bien sûr que ce repêchage sera présenté au Centre Bell pendant deux jours, le 7 et le 8 juillet. Avec la saison de misère qui vient de se terminer, ce sera certes l’occasion pour les partisans d’aller à l’aréna et de célébrer, pour une rare fois en 2022.

« Ce sera un repêchage important pour nous, et aussi pour moi comme directeur général de cette équipe, a ajouté Kent Hughes. C’est important, car il faut mettre le plan en place afin de pouvoir ramener l’équipe sur le chemin des séries. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.