Granby

Un entraînement en compagnie de Carey Price

Granby — Les joueurs de 12 ans des Titans du Verbe Divin ont vécu une journée de rêve. La semaine dernière, le joueur étoile du Canadien de Montréal Carey Price est venu leur tenir compagnie le temps d’un entraînement.

« Certains parents de l’équipe ont de très bons contacts avec Carey. On a fini un tournoi et on a organisé un après-midi avec les jeunes, qui n’étaient pas au courant. On a dit aux parents de venir parce qu’il allait y avoir un invité, mais ç’a été une surprise pour nos joueurs », raconte Jonathan Bertrand, entraîneur adjoint de l’équipe.

Arrivés sur les lieux de l’entraînement, les jeunes athlètes ont pu rencontrer le numéro 31 du Tricolore. Ce dernier a été très généreux de son temps, multipliant discussions et prises de photos avec les hockeyeurs et leurs parents, tout aussi impressionnés de pouvoir partager un moment avec le grand gaillard de 6 pi 3 po.

Ce dernier, blessé à un genou, n’a pas été en mesure de s’entraîner avec les jeunes. Il est cependant allé sur la glace pour une prise de photos avec l’équipe. Avec les parents, environ 75 personnes étaient présentes à l’évènement.

Les joueurs sont nés en 2010 et 2011. Ils n’ont donc pas connu toute la carrière du natif de la Colombie-Britannique, mais c’est Price qui était le cerbère du bleu-blanc-rouge au moment où ils se sont intéressés au hockey. Ils ont d’ailleurs tous vécu l’épopée du Canadien au printemps 2021, alors que l’équipe s’est rendue en finale de la Coupe Stanley.

« Pour eux, le Canadien, c’est Carey Price. C’est comme moi avec Patrick Roy. C’est le gardien de leur jeunesse. Même s’il est tenu à l’écart du jeu, ça reste un grand joueur pour eux, mais aussi pour nous », affirme M. Bertrand.

Discussion avec une enseignante

Les élèves ont pu poser toutes sortes de questions au joueur étoile. Même s’il ne maîtrise pas complètement la langue de Molière, Price a été capable de comprendre les jeunes sportifs et de répondre à leurs diverses interrogations.

Il a même pris la peine de discuter une dizaine de minutes avec une enseignante crie, atteinte du cancer. La conversation avec la dame, une amie de M. Bertrand, a eu lieu par FaceTime. Price, lui-même issu des Premières Nations, a voulu lui offrir son soutien.

« On s’attendait à ce qu’il lui fasse une vidéo d’une trentaine de secondes. Il a tenu à lui parler de vive voix et s’est isolé quelques minutes pour lui jaser. Il a vraiment pris le temps de connecter avec elle », souligne l’entraîneur adjoint.

« Ç’a été un moment magique pour tout le monde. Tout le monde a passé un bel après-midi en sa compagnie. Ce sont des souvenirs que les jeunes n’oublieront jamais », indique M. Bertrand.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.