Actualités économiques

Masque au bureau, Bosch, COVID-19 et Jeff Bezos dans l’espace

Quelques nouvelles économiques du jour

Port du masque médical en continu : plus obligatoire au travail

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a assoupli lundi quelques règles d’hygiène pour les milieux de travail. Dans les régions passées au palier jaune ou vert, le port du masque dit « de qualité » n’est plus obligatoire en tout temps si la distanciation ou une barrière physique peut être mise en place dans le milieu de travail. Le port du masque médical en continu demeure toutefois recommandé en zones jaune et verte, et obligatoire en zone orange. Il est également obligatoire en zone rouge, mais plus aucune région du Québec ne se trouve à ce palier depuis lundi. Le Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Mauricie et le Centre-du-Québec ont accédé au palier jaune lundi, tandis que l’Abitibi-Témiscamingue, la Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec sont passés au vert. Le nettoyage des outils et équipements partagés devient également facultatif dans les milieux de travail situés en zones jaune et verte. Il demeure obligatoire aux paliers orange et rouge. Plusieurs mesures demeurent toutefois obligatoires dans toutes les régions du Québec, peu importe le palier d’alerte. Les personnes symptomatiques sont exclues des milieux de travail. L’hygiène des mains, l’étiquette respiratoire ainsi que les mesures relatives au nettoyage des surfaces sont encore de rigueur.

— Ariane Krol, La Presse

La CDPQ accroît sa participation dans Énergir

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) augmente sa participation majoritaire dans le distributeur de gaz naturel Énergir grâce au rachat de la participation de 38,9 % d’Enbridge dans Noverco par l’entremise de la société en commandite Trencap. Lorsque la transaction, évaluée à 1,14 milliard, sera complétée, Trencap détiendra 100 % des actions de Noverco, qui possède déjà 100 % des actions d’Énergir. La CDPQ détient actuellement une participation de 64,74 % dans Trencap, avec des commanditaires minoritaires dont le Fonds de solidarité FTQ. Énergir, anciennement connu sous le nom de Gaz Métro, est le principal distributeur de gaz naturel au Québec, où il produit aussi de l’électricité à partir d’énergie éolienne. Le premier investissement de la CDPQ dans Énergir remonte à 2004, a rappelé le bas de laine des Québécois dans un communiqué. L’acquisition des actions d’Enbridge est conditionnelle à l’obtention des approbations réglementaires habituelles pour ce type de transaction. La clôture de l’opération est prévue d’ici au début de 2022, a précisé la Caisse.

— La Presse Canadienne

Bosch inaugure une usine de puces, en pleine pénurie mondiale

Le premier équipementier automobile mondial Bosch a inauguré lundi en Allemagne une nouvelle usine de semi-conducteurs au moment où l’Europe se mobilise pour tenter de rapatrier sur le continent la production de ces précieux composants. Si la pénurie qui touche l’approvisionnement en puces depuis plusieurs mois n’épargne aucun continent, l’Europe souffre de son manque d’autonomie, au point que les goulets d’étranglement menacent la reprise dans certains secteurs, comme l’automobile. Fabriquant principalement des composants pour ses propres produits, Bosch « peut contribuer » à réduire la pénurie, mais reste lui-même « dépendant de fournisseurs », a souligné son patron Volkmar Denner. Le groupe s’attend à « des mois encore difficiles » sur le plan de l’approvisionnement, avec « une baisse de la pression au deuxième semestre ». L’investissement d’une valeur de 1 milliard d’euros pour l’usine de Dresde est le plus important de l’histoire de Bosch, qui dispose déjà d’un autre site de fabrication à Reutlingen. L’usine démarrera avec six mois d’avance, le mois prochain. L’industrie automobile recevra en septembre les premières livraisons de l’équipementier.

— Agence France-Presse

Emploi : la COVID-19, bien pire que la crise de 2008

Selon l’Organisation internationale du travail (OIT), la pandémie de COVID-19 a un impact bien plus important sur l’emploi – quatre fois plus grave – que la crise financière de 2008. À l’occasion de l’ouverture en ligne, de Genève, de la réunion annuelle des membres de l’organisme spécialisé de l’ONU, son directeur général Guy Ryder a déclaré que la COVID-19 avait eu un effet « dévastateur » sur l’emploi, comparant la pandémie à un « cataclysme ». La crise sanitaire a plongé plus de 100 millions de travailleurs supplémentaires dans la pauvreté, situation liée à la chute des heures de travail et à l’évaporation de bons emplois, selon un récent rapport de l’OIT. Quelque 205 millions de personnes devraient être sans emploi en 2022, soit bien plus que les 187 millions de 2019. Et l’emploi ne devrait retrouver son niveau d’avant cette crise sanitaire qu’en 2023. Le chef de l’OIT a également affirmé que la reprise économique serait inégale selon les pays au vu des tendances actuelles, en montrant notamment du doigt les inégalités dans la distribution des vaccins dans le monde et les différences nationales en matière de capacité budgétaire.

— Agence France-Presse

Jeff Bezos inaugure les voyages spatiaux de Blue Origin

Le futur ex-patron d’Amazon va s’élancer le 20 juillet avec son frère et le gagnant d’une mise aux enchères (2,8 millions US) dans le premier vol de tourisme de sa société Blue Origin. « Depuis que j’ai 5 ans, je rêve de voyager dans l’espace. Le 20 juillet, je ferai ce voyage avec mon frère. La plus grande aventure, avec mon meilleur ami », a écrit le milliardaire lundi sur Instagram. Le fondateur du groupe de Seattle, qui va rester président du conseil d’administration, s’offre là un cadeau de départ dans les étoiles avant de laisser les manettes d’Amazon à Andy Jassy le 5 juillet, soit deux semaines avant le lancement prévu. Ce coup de publicité est aussi stratégique, au moment où la concurrence fait rage entre la société qu’il a fondée, Blue Origin, le groupe SpaceX dirigé par Elon Musk et Virgin Galactic, fondé par Richard Branson. M. Bezos devrait être le premier à se jeter lui-même à l’eau. La fusée de Blue Origin, New Shepard, a réussi 15 tests jusqu’au-dessus de la ligne de Karman, qui marque selon la convention internationale le début de l’espace, à 100 km au-dessus de la Terre. Mais elle n’a encore jamais volé avec des humains à bord.

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.