Oscars

Steve Martin, Selena Gomez et Martin Short à l’animation ?

Après avoir annoncé cette semaine que la prochaine soirée des Oscars aurait enfin un maître de cérémonie, le président d’ABC Entertainment et de Hulu Originals, Craig Erwich, a laissé planer le scénario, jeudi, d’une possible animation à trois avec les acteurs de la série Only Murders in the Building – Steve Martin, Martin Short et Selena Gomez. Craig Erwich a confié au magazine américain Variety aimer l’idée du trio pour assumer le rôle, mais la décision définitive ne lui revient pas entièrement puisqu’elle doit être prise de concert avec l’Académie, le producteur des Oscars (Will Packer) ainsi qu’ABC. Steve Martin a déjà animé la cérémonie à trois reprises dans le passé. Cette 94édition est prévue le 27 mars.

— Laila Maalouf, La Presse

Billie Eilish, Harry Styles et Kanye West à Coachella

Après l’annulation de ses deux dernières éditions pour cause de pandémie, le célèbre festival de musique Coachella prévoit faire son retour en avril, avec comme têtes d’affiche Harry Styles, Billie Eilish et Kanye West. Parmi les dizaines d’artistes invités dans le désert californien, figurent également Phoebe Bridgers, Megan Thee Stallion, Stromae, Rich Brian, Doja Cat et Karol G. Coachella, qui donne traditionnellement le coup d’envoi de la saison des festivals de musique, n’a pu se tenir depuis 2019. L’édition 2020, après un report à l’automne, avait finalement dû être annulée, tout comme celle de 2021, en raison de la pandémie. L’édition 2022 est prévue du 15 au 17 avril, puis du 22 au 24 avril, et les organisateurs espèrent pouvoir la faire tourner au maximum de sa capacité, en accueillant 125 000 festivaliers chaque jour. Les festivaliers devront fournir la preuve d’une vaccination complète ou un test négatif de moins de 72 heures.

— Agence France-Presse

Frédéric Beigbeder critique les conseils littéraires sur TikTok

Les livres pleins de bons sentiments qui se vendent parce qu’ils ont bouleversé tel ou tel influenceur, très peu pour Frédéric Beigbeder : en matière de critique littéraire, « les jeunes de TikTok se mettent le doigt dans l’œil ». Alors que L’Obs s’interroge sur le réseau préféré des adolescents, à l’origine d’une « nouvelle révolution littéraire chez les jeunes » selon l’hebdomadaire, le romancier et critique prend le contre-pied de cette affirmation. « Je crois qu’il faudrait arriver à dissocier la beauté en littérature de l’envie de faire du bien. Ce n’est pas la mission de l’art. L’art n’est pas un Xanax », lance-t-il, interrogé par l’AFP. Les livres les plus aimés des « booktokeurs », très majoritairement de jeunes femmes, ont une tendance nette à exalter les sentiments positifs, l’amour en tête, l’estime de soi, la bienveillance. Pour Frédéric Beigbeder, qui s’est attiré les foudres pour un article acerbe sur le livre de la youtubeuse Lena Situations, « attention à cette idée que tous les livres doivent aller dans le sens de la bonté ».

— Agence France-Presse

Le bébé de l’album Nevermind dépose une nouvelle plainte

Spencer Elden, aujourd’hui âgé de 30 ans, qui figure sur la pochette de l’album mythique Nervermind de Nirvana, a déposé une nouvelle plainte pour pédopornographie à Los Angeles, relançant le dossier après qu’un juge a classé sa première plainte pour une question de procédure. Elden, qui dit n’avoir jamais reçu de compensation financière pour la photo, réclame 150 000 $ de dommages et intérêts aux 17 personnes qu’il poursuit, notamment les anciens membres de Nirvana et l’exécutrice testamentaire de Kurt Cobain, Courtney Love. Dans leur réponse à la plainte initiale, les avocats de la défense avaient notamment soutenu qu’« Elden a passé trois décennies à profiter de sa célébrité en tant que “bébé Nirvana” autoproclamé ». « Il a refait la photo en échange de rémunérations à de nombreuses reprises ; il s’est fait tatouer le titre de l’album Nevermind sur la poitrine […], il a dédicacé des copies de la couverture de l’album pour les vendre sur eBay et il a utilisé ce lien pour essayer de draguer des femmes », énuméraient-ils.

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.