Quand décembre revient...

Pas de pénurie générale de pneus d’hiver en vue

À trois semaines de la date limite du 1er décembre, ni CAA Québec ni les garages spécialisés en pose de pneus ne s’attendent à une pénurie de pneus d’hiver cette année.

« Tout le monde va pouvoir chausser des pneus d’hiver sur sa voiture cette année », affirme Nicolas Ryan, porte-parole de CAA-Québec. Par contre, il est possible que certains pneus ne soient plus offerts et que les consommateurs n’aient pas accès à leur premier choix.

Les détaillants de pneus avertissent tout de même les automobilistes qu’il est possible que des pneus plus spécialisés soient difficiles à trouver. Pour des pneus « plus pointus, des fois, il y a des ruptures de stock chez certains fabricants. On le ressent un peu plus que d’habitude », précise Stéphane Poirier, directeur de succursale chez Pneus Touchette. Pour des pneus de dimensions peu communes, « le consommateur n’aura pas trois choix, mais seulement un », ajoute-t-il.

Par ailleurs, les détaillants rappellent qu’il est toujours possible de faire une conversion de grandeur et d’installer des pneus et des jantes de taille différente, si le pneu de bonne grandeur est en rupture de stock. « On va trouver un équivalent et les clients ne seront pas moins bien servis », affirme Charlyne Ratté, de Pneus Ratté.

Selon CAA-Québec, la hausse de la demande en pneus est attribuable à deux raisons différentes. D’abord, de nombreux snowbirds resteront au Québec durant la saison froide et doivent préparer leur voiture en conséquence, dans certains cas pour la première fois depuis de nombreuses années. Ensuite, lors du confinement du printemps, certains automobilistes ont préféré garder leurs pneus d’hiver et les ont usés prématurément durant l’été.

La prise de rendez-vous va bon train

Les garages disent fonctionner à environ 70 % de leur capacité habituelle à cause de la mise en place des mesures sanitaires. Malgré cette baisse de régime, ils sont sûrs de pouvoir servir tout le monde avant la date limite du 1er décembre. Ils félicitent la discipline de leurs clients qui ont pris leur rendez-vous plus tôt cette année.

« C’est même plus agréable que d’autres années. On est organisés, le débit est moins élevé, ça va bien. »

— Daniel Bélisle, de Pneus Papineau

Les garages invitent les retardataires et les snowbirds moins habitués à prendre rendez-vous rapidement pour s’assurer de respecter la loi. « Il reste de la place dans les ateliers », ajoute Mme Ratté. Une visite sur plusieurs sites web de prises de rendez-vous le confirme dans la plupart des cas. Certains garages affichent déjà complet et d’autres n’ont pas de plages horaires disponibles avant deux semaines.

Au Québec, les voitures doivent être munies de pneus d’hiver entre le 1er décembre et le 15 mars.

Délai de grâce lors de l’achat d’une voiture

Les détaillants rappellent aussi que les automobilistes qui achètent une voiture en plein hiver disposent d’un délai de grâce de sept jours pour faire poser des pneus d’hiver.

« Vous n’êtes pas obligé ou pressé d’acheter vos pneus là où vous avez acheté votre voiture. Le concessionnaire n’a pas toujours le bon produit pour vous », précise Charlyne Ratté.

L’acquéreur doit faire la demande d’un certificat à la SAAQ pour profiter du délai.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.