Animation et effets visuels

La québécoise Squeeze acquise par Cinesite

Le studio d’animation et d’effets visuels Cinesite prend une participation majoritaire dans le studio d’animation et de capture de mouvement Squeeze Studios, qui a collaboré avec des marques importantes telles Disney, Marvel, Universal, Warner, Ubisoft, Illumination et Supercell.

Le montant de la transaction n’est pas dévoilé ni le pourcentage des parts acquises par Cinesite. Le reste demeure dans les mains des deux dirigeants Denis Doré, PDG et cofondateur, et François Houde, chef des finances. « On garde absolument tout : le contrôle, la bannière, le même plan d’action, affirme Denis Doré. Mais on va désormais pouvoir travailler avec des outils solides et partagés. Ça va accélérer des projets de qualité. Et on va accéder à un pool de talents. On se donne des allures de grande boîte avec un esprit familial. »

« Ce partenariat fait partie de la mission de Cinesite de devenir un studio de service et de création de contenu de premier plan, a écrit Patil Angaladian, spécialiste marketing et relations publiques de Cinesite, à La Presse. Cinesite est consciente que Montréal et Québec sont des marchés principaux pour l’industrie et considère que le partenariat avec Squeeze aidera à accroître son offre de contenu et de services d’animation au Québec, grâce à l’équipe et aux infrastructures de Squeeze. »

Fondé en 2011, Squeeze Studios compte 200 employés et est établi à Québec et Montréal. Cinesite, dont le siège social est à Londres, compte désormais 780 salariés au Canada.

« Le meilleur des deux mondes »

« Ce n’est pas un projet né d’hier, affirme Denis Doré. On regarde depuis un bon moment comment se positionner dans l’échiquier mondial. L’accès aux talents de qualité est très difficile. On ne voulait pas vendre à un grand groupe et disparaître. Ni, à l’inverse, être prédateur et devenir un super gros studio en mode financier. Cinesite nous a contactés. Elle a une ombrelle de studios [dont L’Atelier Animation, de Montréal]. C’est le meilleur des deux mondes. Ce n’est pas un deal d’intégration. On continue d’avancer avec la même équipe sénior. »

Par ailleurs, la transaction ne touche pas Productions Squeeze (Cracké, émission diffusée à Télé-Québec). « Elle reste indépendante », dit Denis Doré.

Parmi les autres acquisitions de Cinesite, notons Image Engine en 2015, Nitrogen Studios (à Vancouver) en 2017 et le studio VFX allemand Trixter en 2018.

« Squeeze est un ajout fantastique, non seulement pour sa série originale animée à succès, Cracké, et son portefeuille d’animation de réputation internationale, mais aussi pour son envergure, ses capacités de capture de mouvement et l’opportunité de renforcer le dynamisme du groupe à Montréal en tant qu’acteur clé dans le domaine du divertissement familial », explique Antony Hunt, PDG du groupe Cinesite, dans un communiqué.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.