Gourmand

Six livres de recettes mis à l’épreuve

Des livres de recettes, ce n’est pas cela qui manque, à tel point qu’il peut être difficile de faire un achat éclairé. Pour la troisième année consécutive, notre équipe de journalistes – certains cuisiniers aguerris, d’autres plutôt néophytes en la matière – a testé six nouveautés québécoises au cours des dernières semaines. Notre verdict.

Gourmand Livres de recettes

Réconfort végane :
pour le végé qui sommeille en vous

Si vous cherchez à réduire votre consommation de viande, diversifier votre alimentation ou, pourquoi pas, multiplier les façons d’apprêter votre tofu, ce livre est pour vous. Surtout si, en prime, vous êtes amateur de recettes réconfortantes, en sauce (cajou) et en quantité (végé).

Jean-Philippe Cyr, notre apôtre et clown national de la cuisine végane, revient ici avec une formule éprouvée en matière d’humour, clins d’œil et deuxième degré pour ce troisième livre, proposant pas moins de 100 recettes de comfort food. Nos testeurs, aux profils variés (de l’aspirant flexitarien à la quasi-végane avertie) ont apprécié tant l’accessibilité (rien de trop complexe à exécuter ici) que la variété des recettes proposées (notamment la multitude de plats à base de tofu, qu’il soit grec, à l’orange ou balsamique, tout a plu), jamais « plates », souvent « décadentes » (allo le chou-fleur Buffalo, intéressante option pour votre prochain Super Bowl), quoique parfois un poil trop sucrées.

Quelques bémols : la surabondance de levure alimentaire (un apport certes intéressant en protéines, au petit goût fromagé qui ne plaît toutefois pas à tous les palais) tend à devenir redondante. Dans certains plats (on pense au végépâté), le goût domine carrément trop. Ce faisant, plusieurs recettes finissent par avoir un parfum « attendu ». Nos testeurs ne sont pas non plus vendus aux produits de type Beyond Meat, archi-transformés, faut-il le rappeler. Enfin, précisons qu’il faut aimer ici beaucoup les champignons, et ne pas être en quête de trop de verdure, les légumes verts n’étant pas franchement au rendez-vous, sauf dans cet alléchant plat de choux de Bruxelles rôtis, qu’on se promet par ailleurs de tester !

Réconfort végane, 100 recettes de comfort food, La cuisine de Jean-Philippe, Cardinal, 181 pages

Gourmand Livres de recettes

K pour Katrine : cuisiner
« sans » et se régaler

C’est un premier livre de recettes pour Katrine Paradis et Margaux Verdier de K pour Katrine, qui ont su bâtir, par leur site web et leur magazine, une communauté de gourmands qui cuisinent « sans ». Sans gluten et sans produits laitiers, leurs recettes ont prouvé que ceux et celles qui souffrent d’intolérances alimentaires ne sont pas condamnés à se priver. Et au fil des ans, elles ont attrapé des gens comme nous qui, sans avoir de restrictions, ont été séduits par l’esthétique et les saveurs de leur univers culinaire. D’ailleurs, c’est un livre où les recettes « sans » peuvent facilement être cuisinées « avec », un aspect qui a beaucoup plu à notre équipe de testeurs.

D’emblée, c’est un livre que tous ont trouvé inspirant. Ses plats aux couleurs éclatantes et aux promesses de saveurs remplies de fraîcheur tranchent avec la grisaille d’automne. Rapidement, plusieurs recettes nous font de l’œil. « J’aime ce côté lifestyle qui n’est pas trop envahissant », a souligné une testeuse.

Au palais, les avis sont partagés. Certaines recettes ont été un franc succès : le cari rouge express de crevettes, le poulet au beurre et le saumon grillé, tomates, aneth et oignons verts ont tous impressionné nos testeurs. D’autres, en revanche, comme les pâtes crémeuses aux poivrons rôtis et noix de Grenoble, manquaient de punch. D’autres encore ont posé un défi d’exécution (le bol de chou-fleur général Tao) ou de cuisson (le pain aux bananes et petits fruits glacés à l’érable). Nous aurions aussi apprécié une estimation du temps de préparation des plats, certains s’étant avérés beaucoup plus longs à cuisiner qu’anticipé.

Avec ses conseils et suggestions de produits, ce livre s’avère un incontournable pour ceux et celles qui vivent avec des intolérances. Pour les autres, notre équipe est partagée quant à sa plus-value.

K pour Katrine : le livre de recettes, Katrine Paradis et Margaux Verdier, KO Éditions, 288 pages

Gourmand Livres de recettes

Je suis pas cheffe, pis toi non plus :
ne  pas se prendre au sérieux

D’abord, un consensus et un avertissement : les testeurs de La Presse ne font pas partie du public cible de Je suis pas cheffe, pis toi non plus, de Geneviève Pettersen. Certains de leurs enfants ou ados, par contre, sont tombés sous le charme. Le livre de recettes « sans prétention » de l’autrice de La déesse des mouches à feu s’inscrit dans le registre de L’anarchie culinaire, La croûte cassée, Survivre en appart et autres guides pour attirer les jeunes dans la cuisine.

On apporte de l’eau au moulin de la tradition québécoise – plus particulièrement saguenéenne –, mais pas nécessairement à la bouche. Certaines recettes sont ridicules de simplicité. Fallait-il vraiment sacrifier un arbre pour détailler une recette de patates au four ou de grilled cheese ? On vous la donne, tiens : du Velveeta entre deux pains beurrés et aplatis dans la poêle.

D’autres propositions, simples mais « avec une petite twist », ont fait mouche, comme la soupe aux lentilles et le riz pseudo-iranien de l’appropriation culturelle. Des desserts, à commencer par les galettes à la mélasse, ont aussi plu à l’équipe et seront renouvelés.

Il faut toutefois soulever des lacunes et des imprécisions dans les préparations. Entre autres exemples : jamais il n’est indiqué de plonger les escalopes de poulet dans la préparation d’œufs avant de les enrober de chapelure.

Certains testeurs ont apprécié le ton humoristique et franc de l’autrice, qui distribue au passage des conseils bienvenus et des réflexions rigolotes sur le « porno » culinaire. Elle n’hésite pas à s’incliner devant la recette de poulet général Tao d’un concurrent. « Après des années de recherche et d’expérimentation, il faut juste accepter que c’est celle de Ricardo la meilleure. »

D’autres ont trouvé cette « fausse proximité » agaçante, pour dire peu. La facture visuelle, surchargée, pourrait mal vieillir, ajoute-t-on.

Un livre de classiques pour cuisiniers non avertis.

Je suis pas cheffe, pis toi non plus, Geneviève Pettersen, Guy Saint-Jean Éditeur, 200 pages

Gourmand Livres de recettes

Les Filles Fattoush :
démocratiser la cuisine syrienne

Les filles fattoush est probablement le livre qui a suscité le plus d’enthousiasme et d’intérêt dans l’équipe. On aime le concept de cette entreprise sociale fondée par Adelle Tarzibachi en 2017, qui a donné du travail à des dizaines de Syriennes récemment arrivées au Québec. On est touchés par les courts portraits de femmes qui y sont présentés et ajoutent de la profondeur à ce très beau livre. Et comme amateurs de bouffe moyen-orientale en général et syrienne en particulier, on adore la simplicité de ses recettes alléchantes, qui démocratisent une cuisine qui peut sembler inaccessible.

Salade fattoush (bien sûr), poulet shish-taouk, galettes de bœuf à la menthe, sauce à l’ail, riz au bœuf et au poulet, salade d’olives ou de betteraves, casserole de haricots verts... : la plupart des essais ont été concluants et savoureux. Le secret est souvent dans les épices, et c’est là qu’on a parfois frappé un os, certaines étant difficiles à trouver : la quête de la mélasse de grenade, ingrédient magique de la fattoush, a été épique pour certains.

Cela dit, Les filles fattoush vendent aussi un coffret de leurs propres épices, ce qui fait un très beau cadeau de Noël s’il vient avec le livre, mais c’est vrai qu’on aurait aimé se faire proposer des solutions de rechange pour certains ingrédients plus difficiles à trouver. Par contre, on a beaucoup apprécié les mélanges d’épices maison – shish-taouk, shawarma, falafels... – et les suggestions de menu complet (pour le brunch, pour la formule mezzé...).

Étonnamment aussi, certaines recettes ne sont pas du tout assaisonnées, et le résultat est fade si on se fie seulement à ce qui est indiqué, comme la soupe de lentilles corail ou le boulgour végétarien. Il ne faut donc pas lésiner sur le piment d’Alep, la menthe séchée ou le sept-épices, selon son inspiration.

On n’est pas chez Ottolenghi ici, mais dans la simplicité de la cuisine familiale, ce qui rend ce livre vraiment accessible tout en nous emmenant réellement ailleurs. C’est clair, Les filles fattoush est un livre que nous continuerons d’explorer avec gourmandise et plaisir.

Les filles fattoush : la cuisine syrienne, une cuisine de cœur, Adelle Tarzibachi, KO Éditions, 200 pages

Gourmand Livres de recettes

Bon vivant ! Opus 2 :
les recettes d'un gourmand

Il y a beaucoup de Marc Hervieux dans ce deuxième livre de recettes du ténor québécois. Cet ouvrage est, comme son premier, autant un recueil de souvenirs, d’anecdotes et de photos de famille qu’une collection de recettes. Alors, oui, ceux qui connaissent et aiment le chanteur pourraient être plus attirés par son livre. Ceux qu’il n’intéresse pas lèveront facilement le nez dessus. À tort. Marc Hervieux est un gourmand. Et tous les testeurs ont jugé que les recettes qu’il propose sont très bonnes. Ce n’est pas peu dire puisque, collectivement, on a testé près du tiers de celles réunies dans ce deuxième opus.

« Il y a une simplicité et une authenticité dans sa façon de raconter qui correspond au personnage. Ses recettes lui ressemblent aussi, souligne une testeuse : c’est simple en général, ce qu’on voit, c’est ce qu’on obtient. Ça n’a rien à voir avec des livres de recettes très léchés. Tout est un peu jauni, rétro, mais tu fais un de ses plats et ça ressemble à ça. Et ça goûte ce que c’est censé de goûter. »

Un testeur a souligné avoir été surpris de devoir mettre des épices à tacos dans la soupe tex-mex, mais que c’était « vraiment bon ». Une autre testeuse a trouvé sa morue en sauce avec chorizo, safran et pois chiches « savoureuse » et jugeait que c’était « une belle manière de manger de la morue ». Ce succès sur les papilles dit tout. Rappelons par ailleurs que le livre de cuisine précédent du ténor a remporté le prix du meilleur premier livre culinaire de l’année lors des Gourmand World Cookbook Awards.

Bon vivant ! Opus 2, Marc Hervieux, Éditions Flammarion Québec, 191 pages

Gourmand Livres de recettes

Simplement chic 3 – Pour le plaisir de cuisiner :
comme au restaurant, à la maison

Avec ce troisième tome de sa populaire série Simplement chic, la blogueuse Cassandra Loignon pousse un peu plus loin la formule qui a fait son succès avec des recettes de style restaurant accessibles et gourmandes à souhait.

Pour le plaisir de cuisiner n’est probablement pas l’ouvrage qu’on aura envie de sortir après les excès des fêtes : le beurre y est généreux, les pâtes, décadentes, la poutine déjeuner aux trois viandes, conçue pour les bûcherons, comme la majorité des plats qui sont à la fois riches et goûteux.

La facture de style magazine a laissé les testeurs sur leur faim. Il faut passer outre pour s’intéresser au contenu, mais on est facilement interpellé par l’offre qui ratisse large et la touche originale qui lui donne un caractère distinct. Le contenu est diversifié et saisonnier ; les propositions végétariennes sont plus nombreuses que dans les tomes précédents. La section « Entrées » est particulièrement intéressante avec ses amuse-gueule qui en font une référence pour accueillir la visite, tandis que la section déjeuner donne à certains l’envie de se lever plus tôt.

Malgré que « tous les soirs, c’est samedi soir » pour Cassandra Loignon, on doute d’avoir l’esprit aussi festif pour nos repas de semaine. Pas si simple de faire chic, observent certains testeurs. Plusieurs recettes contiennent beaucoup (trop) d’ingrédients et d’étapes – est-il nécessaire d’en faire autant pour arriver à un résultat satisfaisant ? On aimerait par ailleurs y trouver un minimum de mise en contexte pour chaque recette, des substituts pour certains produits plus spécialisés et un temps de préparation.

Les recettes sont en revanche clairement expliquées, avec une approche pratico-pratique, et des étapes illustrées qui plaisent. Somme toute, un livre qu’on aura envie de garder sous la main pour recevoir ou se faire copieusement plaisir.

Simplement chic 3 – Pour le plaisir de cuisiner, Cassandra Loignon, Éditions Pratico-Pratiques, 252 pages

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.