Célébrer Pâques avec l’érable du Québec

Qui dit Pâques dit aussi plaisirs gourmands en famille. Puisque cette année, on ne peut aller manger à la cabane à sucre, on invite l’érable d’ici à la maison ! Voici comment célébrer le début du printemps avec bonheur et créativité.

Une petite touche de magie

En ce dimanche de Pâques, tous les prétextes sont bons pour se sucrer le bec. Surtout quand il s’agit de savourer un sucre naturel qui vient de chez nous ! Pour un repas de Pâques aussi inventif que festif, on réinterprète les classiques en y ajoutant une touche d’érable. Tandis que le sirop d’érable ambré fait son entrée dans la purée de pommes de terre, le beurre d’érable s’invite dans les cocos de Pâques au chocolat. On a l’habitude de servir une quiche au jambon à l’heure du brunch ? Un tiers de tasse de sirop d’érable ajouté à la recette et le tour est joué !

Les incroyables produits d’érable

Du sucre d’érable à râper aux flocons à saupoudrer, il n’y a rien de plus savoureux que l’érable d’ici. L’heure est donc à la découverte de ces innombrables produits qui, par leurs différentes textures et leur goût, se prêtent à des possibilités infinies de combinaisons.

On revisite la tire !

Difficile d’imaginer un printemps sans une bonne léchée de tire d’érable. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut facilement recréer l’expérience à la maison. Et tant qu’à vivre une saison des sucres réinventée, on innove en déclinant la recette traditionnelle de mille et une façons. Graines de sésame, pacanes et cannelle, thé matcha : toutes les idées sont les bienvenues.

Pâques rime avec chocolat ? Rien de plus simple que de rouler sa tire dans du chocolat noir finement haché. On la savoure idéalement les yeux fermés sous un soleil resplendissant. La tire d’érable peut aussi se tailler une place au repas principal, comme en témoignent ces irrésistibles côtes levées cuites à la mijoteuse.

À chaque couleur sa propre saveur

Notre cher sirop d’érable se décline en quatre couleurs. En début de saison, le sirop est généralement clair et a un goût légèrement sucré. Plus la saison avance, plus le sirop devient foncé et plus son goût s’accentue. Pour faire un choix éclairé, il suffit de se laisser guider selon l’intensité du goût recherchée.

Sirop doré

Goût délicat

Pour accompagner le yogourt et cuisiner de la tire d’érable

Sirop ambré

Goût riche

Pour rehausser les vinaigrettes et napper les desserts

Sirop foncé

Goût robuste

Pour relever les sauces et donner plus de saveur aux pâtisseries

Sirop très foncé

Goût prononcé

Pour ajouter de la personnalité aux sauces et aux laques

Ma cabane à la maison

Née sous le signe de la solidarité, l’initiative Ma cabane à la maison regroupe près de 70 cabanes à sucre du Québec sous un même toit virtuel. À défaut de parcourir des kilomètres jusque dans les bois, on butine allègrement de cabane en cabane pour découvrir les mille et un menus à emporter. Les généreuses boîtes gourmandes sont composées de plats à réchauffer ou prêts à cuisiner qui conviennent à tous les goûts et à tous les formats de bulles familiales.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.