Coupe Davis

Le Canada renverse l’Espagne avec l’aide de Félix Auger-Aliassime

Valence — À coups de remontées, le Canada a renversé l’Espagne 2-1 en phase de groupes des Finales de la Coupe Davis vendredi à Valence, et il s’est hissé au sommet du classement du groupe B avec un match à jouer.

Le Canada (2-0) a remporté cette importante victoire grâce au tandem composé de Félix Auger-Aliassime et de Vasek Pospisil, qui a défait le duo formé de Marcel Granollers et de Pedro Martínez en trois manches de 4-6, 6-4, 7-5 lors du duel en double.

Dans cet affrontement décisif, non seulement le Canada a dû effacer un recul d’une manche à zéro, mais il s’est retrouvé face à un déficit de 3-5 lors du troisième set.

Auger-Aliassime, qui avait été victime d’un bris lors du cinquième jeu de la manche, a gagné son service lors du neuvième. Puis ses efforts combinés à ceux de Pospisil ont permis au Canada de récupérer le bris lors du 10jeu.

Pospisil a ensuite gagné son service pour donner l’avance 6-5 au Canada, et il a été l’artisan du point décisif lorsqu’il a retourné un service de Granollers directement au corps de Martínez, posté à proximité du filet. La volée de Martínez a survolé la ligne de fond, provoquant la célébration sur le banc du Canada.

La troupe du capitaine Frank Dancevic n’a pas encore assuré sa place en vue de la phase finale, prévue pour la fin de novembre. Toutefois, avec ses victoires contre l’Espagne et la Corée du Sud, la délégation canadienne a le contrôle de sa destinée.

Le Canada complétera la phase de groupes ce samedi contre la Serbie (1-1), tandis que l’Espagne (1-1) se mesurera à la Corée du Sud (0-2) dimanche. Les pays occupant les deux premières places au classement se qualifieront pour la tranche finale.

Auger-Aliassime impérial

Le Canada avait d’abord perdu le premier match de simple de la journée lorsque Roberto Bautista Agut a pris la mesure de Pospisil 3-6, 6-3, 6-3.

Cette victoire de Bautista Agut forçait donc Auger-Aliassime à gagner son match de simple contre nul autre que Carlos Alcaraz, vainqueur des Internationaux des États-Unis, dimanche dernier, et nouveau numéro un mondial.

Or, Auger-Aliassime a gâché le retour d’Alcaraz dans son pays natal en signant une victoire en trois manches de 6-7 (3), 6-4 et 6-2.

La salle intérieure de Valence était bondée d’Espagnols impatients de voir leur nouvelle jeune coqueluche. Alcaraz, âgé de 19 ans, était occupé à signer des autographes et à poser pour des photos après l’entraînement.

Les partisans espagnols ont cependant vu Auger-Aliassime renverser la vapeur après avoir concédé la première manche, plaçant coup après coup exactement là où il le voulait.

« Félix est un animal. Physiquement et mentalement, Félix est l’un des meilleurs au monde. »

– Carlos Alcaraz

« Je ne me suis pas présenté en très bonne condition physique », a ajouté Alcaraz. « Ç’a été une journée très difficile, mais je dois lui dire félicitations parce qu’il a joué un match incroyable. »

Le Montréalais a dominé à son service grâce à 16 as et il a réalisé un bris de service tard au deuxième set, puis deux autres bris lors de la troisième manche.

« Il est le numéro un mondial et tout le mérite lui revient, mais aujourd’hui, je pense que j’ai été un peu meilleur au troisième set », a analysé Auger-Aliassime.

Lors de ce troisième set, Alcaraz a eu quatre occasions de réaliser un bris alors qu’il tirait de l’arrière 1-2, mais Auger-Aliassime a tenu le coup chaque fois.

« C’est un gros effort de gagner à New York et de venir ici, sur une surface différente, de traverser l’Atlantique et de se présenter avec ce niveau et cet esprit combatif, a ajouté Auger-Aliassime. C’est tout à son honneur. […] Je n’allais pas laisser tomber l’équipe. J’allais tout donner du premier au dernier point. Je suis vraiment heureux que le résultat soit de mon côté. C’est un grand soulagement d’obtenir cette victoire et c’est une victoire importante pour moi aussi personnellement. »

Dans d’autres matchs de la phase de groupes, ailleurs en Europe, les Pays-Bas se sont qualifiés pour la phase finale après avoir battu la Grande-Bretagne 2-1, dans le groupe D. Ce résultat signifie que les États-Unis participeront aussi à la phase finale.

Ce sera aussi le cas de l’Allemagne et de l’Australie, dans le groupe C, après la victoire de l’Allemagne 2-1 contre la Belgique. Dans un match du groupe A, à Bologne, l’Italie a battu l’Argentine 2-1.

– Avec Joseph Wilson, Associated Press

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.