Projet La Chapelle

Symbiose entre passé et avenir

La firme québécoise Demonfort entreprend un nouveau projet de condos en réhabilitant un immeuble patrimonial situé avenue Querbes à Outremont. À la clé : des appartements haut de gamme au cœur d’un concept sans précédent dans l’un des quartiers les plus réputés de Montréal. Présentation.

Florent Moser, cofondateur de Demonfort, a grandi à un jet de pierre de La Chapelle. « J’ai appris à faire du vélo dans la cour du bâtiment et c’est également ici que mes enfants ont commencé à en faire. C’est ma vie, c’est mon monde », raconte-t-il.

Alors, lorsque les Clercs de Saint-Viateur ont envisagé de vendre l’immeuble, cet entrepreneur-promoteur et ses associés, David Lafrance et Ali Lakhdari, également originaires du quartier, ont décidé de présenter un projet d’envergure. Trois ans plus tard, Demonfort est arrivé en tête de liste parmi d’autres promoteurs et a donc pu acquérir ce lieu ancestral et obtenir les permis de la Ville, dans le but de créer 78 condos, actuellement en vente.

De l’histoire naît une vision

Demonfort se spécialise dans les transformations de bâtiments patrimoniaux en condos. Florent Moser explique que c’est important de bien comprendre l’histoire de chacun d’entre eux. C’est ce qui a permis à la société de façonner le projet La Chapelle, avec l’aide de l’architecte et historien Mario Brodeur et de la firme ACDF architecture, afin de lui donner un angle plus intéressant.

« À l’époque, les clercs avaient leur porte d’entrée rue Saint-Viateur et non rue Querbes ; cela créait une tout autre dynamique. On a donc voulu réorienter le projet sur Querbes pour donner beaucoup plus de profondeur à la chapelle qui se dessine vraiment avec sa forme classique. On a aussi déterminé que l’entrée principale passerait par cette chapelle, puis qu’elle serait sertie de deux bâtiments symétriques. »

Un milieu de vie luxueux et intemporel

Par ailleurs, comme la chapelle est très reculée par rapport à la rue, une petite place sera intégrée dans la cour avant, où les résidants pourront attendre tranquillement leur transport. Outre son côté pratique, cet espace invitant mettra l’ancienne église en valeur.

Les vastes condos (de 1184 pi2 à 3000 pi2) de la nouvelle aile compteront deux, trois ou quatre chambres. Selon M. Moser, ils attireront surtout des couples qui souhaitent s’installer ici pour longtemps après avoir vendu leur maison, car leurs enfants devenus adultes ont quitté le nid.

« Je crois que c’est aussi ce qui distingue ce projet-là, qui est probablement le dernier d’une telle envergure dans un endroit aussi stratégique d’Outremont, puisqu’il est situé à proximité du parc Saint-Viateur, du théâtre Outremont, des restaurants et des boutiques élégantes du quartier. »

— Florent Moser, cofondateur de Demonfort

Situé face à l’aile contemporaine, un bâtiment ancien dénommé La Bastille depuis l’époque de sa construction en 1894 sera conservé et doté de six condos neufs bénéficiant d’un ascenseur central menant directement à chaque logement. « Les plafonds y font au moins 12 pi de hauteur et on y travaille les espaces différemment d’un point de vue architectural. » Également préservées, les galeries de pierres encadrant la chapelle serviront de zones de circulation aux hôtes.

Le bien-être dedans et dehors

Autre aspect essentiel pour les promoteurs : créer un lien cohérent entre chacun des 78 condos et leur environnement, en prévoyant par exemple de grands balcons équipés de bacs de plantation du côté de la rue Saint-Viateur pour profiter du panorama sur le mont Royal. Certains auront une superficie de 400 pi2 et contribueront à la superbe de l’immeuble en épousant des angles complets. Par ailleurs, les appartements du rez-de-chaussée jouiront de jolies cours privées. « Il y a aussi des logements qui vont avoir des terrasses sur les toits au-dessus de La Bastille pour bénéficier davantage d’une vue », précise Florent Moser.

À l’extérieur comme à l’intérieur, des matériaux nobles d’origine, tels que la brique et la pierre naturelle, côtoieront de l’aluminium, du verre et du bois dans le but de former un équilibre entre les époques. « On a aussi “tricoté” des espaces communs pour rendre l’expérience encore plus agréable, en prévoyant une piscine, des saunas et une salle d’entraînement. Dans la chapelle, vous trouverez un lounge, un coin café, un espace de travail partagé, une bibliothèque, une salle de conférence et une salle de réception avec cuisinette », détaille le promoteur.

Enfin, répartis sur trois niveaux souterrains, des stationnements équipés de bornes de recharge électrique sont prévus.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.