Le panier d’épicerie

Monsieur Innovation alimentaire n’est plus

Xavier Poncin nous a quittés. Il est peu connu du public, mais son héritage pour l’innovation dans le monde agroalimentaire ne sera jamais oublié.

Xavier Poncin, très apprécié dans le domaine agroalimentaire, n’était ni agriculteur, ni transformateur, ni épicier, ni restaurateur, et pourtant, il connaissait à peu près tout le monde et maîtrisait bien les rouages de l’industrie. Depuis des années, il dirigeait avec une adresse incroyable le plus grand salon d’innovation alimentaire en Amérique du Nord, le Salon international de l’alimentation (SIAL) Canada. Xavier nous a quittés subitement la semaine dernière à l’âge de 50 ans. Sa mort a pris le monde alimentaire par surprise.

Le SIAL se déroule chaque année en avril. Montréal et Toronto se partagent le rôle de ville hôte en alternant d’une année à l’autre. Ce salon regroupe 809 exposants et marques provenant de 49 pays, il occupe une superficie de 220 000 pieds carrés et attire près de 15 000 visiteurs professionnels en provenance de 57 pays. Même si ce salon n’accueille pas le grand public, les échanges commerciaux qui s’y déroulent définissent ce que les consommateurs retrouveront à l’épicerie quelques années plus tard. Marques privées, nouvelles tendances, c’est au SIAL que tout se prépare et Xavier carburait en étant au beau milieu de cet évènement. SIAL Canada est le résultat du travail de trois organismes, tous actionnaires de l’évènement, soit l’Association des détaillants en alimentation du Québec (ADAQ), le Groupe Export agroalimentaire Québec-Canada et la société Comexposium.

Ces organismes ont choisi Xavier pour occuper le poste de directeur général, principalement parce qu’il savait comment réunir les gens et comprenait le sens de l’économie et du partage des connaissances. Le SIAL fait partie d’un réseau planétaire d’innovation et Xavier, ainsi que son équipe, permettait aux entreprises canadiennes de tisser des liens avec le reste du monde, et vice-versa.

Plusieurs produits novateurs se retrouvent sur les tablettes de votre épicier en raison de rencontres et de discussions tenues au SIAL Canada.

Sous sa direction, le SIAL a créé l’un des concours de fromages des plus prestigieux pour le continent. On a découvert plusieurs nouveaux fromages lors du concours organisé par le SIAL. Pour les entreprises en démarrage, le salon a mis en œuvre une plateforme, nommée la « Pitch Compétition », devenue très populaire auprès des investisseurs au sein de l’industrie.

Xavier se retrouvait au cœur d’un réseau incroyable d’entreprises agroalimentaires et tentait toujours de repousser les limites de la découverte culinaire et gastronomique. Ses origines françaises influençaient son flair, son charisme et, surtout, son intuition pour l’industrie, tout en nous rappelant que nous restons tous des citoyens du monde. Ses efforts ainsi que ceux de son équipe ont même permis au SIAL d’organiser son premier salon aux États-Unis, à Las Vegas, en avril dernier.

Rendre hommage à Xavier vise aussi à reconnaître son humanisme.

Le SIAL offrait un don de plus de 10 000 $ à Moisson Montréal ces dernières années. Xavier reconnaissait que plusieurs d’entre nous avaient la chance de faire de belles découvertes culinaires sans se préoccuper d’avoir faim. Malgré l’abondance et la richesse qu’arbore SIAL Canada, Xavier n’oubliait pas les gens dans le besoin.

Le fonctionnement de l’un des plus grands évènements du monde agroalimentaire sur le continent reposait sur ses épaules. Malgré la pandémie, au cours des dernières années, son travail n’a pas fait relâche. Il gardait espoir et son leadership auprès de son équipe demeurait tout aussi efficace que respectueux.

Son départ laisse un vide démesuré au sein de l’industrie, pendant que le SIAL Canada a toujours inspiré les participants dans l’industrie. Pour le secteur, le départ soudain de Xavier nous rappelle qu’il était un instigateur d’innovation hors du commun, et nous lui en sommes très reconnaissants. Salut, Xavier.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.