Grand Prix d’Italie

Max Verstappen partira en tête

Valtteri Bottas gagne la course sprint, mais un pépin technique le relègue en fond de grille

Le Finlandais Valtteri Bottas a rappelé à tout le monde qu’il était encore très compétitif, samedi, en remportant la course sprint dans le cadre du week-end du Grand Prix de Formule 1 d’Italie.

Bottas, qui quittera Mercedes à la fin de la campagne après avoir signé un contrat de plusieurs saisons avec l’écurie Alfa Romeo plus tôt cette semaine, a dominé l’épreuve écourtée à 18 tours d’un bout à l’autre sur le légendaire circuit de Monza.

Les festivités ont toutefois été de courte durée pour Bottas, puisque son équipe devra remplacer le moteur de sa Mercedes en vue de la course prévue ce dimanche. En conséquence, il sera relégué en fond de grille, le pilote de Red Bull Max Verstappen partira de la position de tête, et Lewis Hamilton se retrouvera sur la deuxième ligne.

« C’est très agréable [de gagner], car on dirait que ça fait un bail ! Je partirai en queue de peloton [dimanche], mais la voiture est rapide. J’ai savouré le moment en connaissant une course très propre, et nous avions un bon rythme. Ce ne sera pas facile [dimanche] avec le train de voitures et le DRS, donc il faudra voir si nous pourrons sortir un lapin de notre chapeau », a confié Bottas.

Le Finlandais a devancé Verstappen, l’actuel meneur au championnat des pilotes, de 2,325 secondes au fil d’arrivée, et le pilote McLaren Daniel Ricciardo a complété le podium à 14,534 secondes.

« Ç’a été un peu mieux qu’anticipé ; avec cette deuxième place, nous avons marqué quelques points, et j’obtiens la position de tête. Ce sera une belle bagarre [dimanche]. Nous avons peaufiné les réglages de la voiture, donc nous avons gagné en vitesse de pointe, et nous devrions être compétitifs pendant la course », a confié Verstappen.

Le coéquipier de Ricciardo, Lando Norris, a suivi en quatrième position, tandis que Hamilton, qui s’élançait aux côtés de Bottas sur la première ligne de la grille de départ, n’a pu faire mieux que la cinquième place.

« C’est bien d’être de retour ici ! Nous serons sur la première ligne ; ça faisait longtemps, et je suis très heureux de ce résultat. Nous aurons le couteau entre les dents [dimanche]. Je croyais être en mesure de surprendre Max dans le virage n1, mais il m’a repris à l’intérieur. J’ai hâte de tenter de nouveau ma chance [dimanche]. »

— Daniel Ricciardo

De son côté, Hamilton a connu un départ brouillon et a rapidement glissé de la deuxième à la cinquième place. Une erreur qui pourrait lui coûter cher en course, ce dimanche, et aussi au championnat des pilotes.

« C’est comme ça. Nous avons sous-estimé le rendement des gommes tendres. Nous devrons trouver une façon de battre McLaren tout en limitant les dégâts. Vous avez vu le rythme de la Red Bull, et maintenant [Verstappen] est en position de tête. Il devrait être en mesure de signer une victoire assez facile », a résumé Hamilton, visiblement déçu.

En vertu du format sprint adopté ce week-end, Bottas a engrangé trois points de classement supplémentaires, Verstappen deux et Ricciardo un. Cela signifie que l’avance de Verstappen sur Hamilton est maintenant de cinq points au classement des pilotes.

Pour sa part, le Québécois Lance Stroll a su tirer son épingle du jeu et a terminé cette course d’un peu plus de 100 km au 10rang. Son coéquipier chez Aston Martin, Sebastian Vettel, a dû se contenter du 12rang.

« Ç’a été amusant [samedi]. Ça n’a pas été facile de prendre la décision de miser sur les gommes tendres plutôt que moyennes, car même si elles ont plus d’adhérence en début de course, elles se dégradent rapidement. Nous avons tout de même pu nous accrocher à la 10place. Nous serons au cœur de la lutte pour des points [dimanche], et je crois que nous pourrons encore améliorer nos réglages », a expliqué Stroll.

Le Torontois Nicholas Latifi a dû se contenter de la 14place.

Le premier tour de la course sprint a été marqué par deux accidents.

Pierre Gasly a d’abord été victime d’une percutante sortie de piste après avoir endommagé l’aileron avant de son Alpha Tauri dès le premier virage.

Son coéquipier, Yuki Tsunoda, a pour sa part accroché la roue arrière droite de l’Alfa Romeo de Robert Kubica à la sortie d’un virage, entraînant un tête-à-queue. Le Polonais, appelé en renfort ce week-end pour remplacer le Finlandais Kimi Räikkönen, a tout de même pu poursuivre la course et terminer 18e.

Plutôt que de miser sur le format classique de deux séances d’essais libres le vendredi, suivies d’une troisième le samedi matin avant la véritable séance de qualifications, les organisateurs ont présenté une séance d’essais libres et une séance de qualifications vendredi – pour déterminer la grille de départ de la course sprint du samedi.

Il s’agissait de la deuxième course sprint présentée cette saison, après celle de Silverstone.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.